.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (w/Noah) This useless game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: (w/Noah) This useless game   Dim 5 Mar - 1:44


This useless game
Noah && Liza.


La journée a été affreusement longue. Liza venait de passer trois jours à Los Angeles. Un nouveau contrat avec un sponsor assez coriace pour le lancement d'un produit de la marque Warrens. Ils n’étaient pas d’accord à propos de la communication proposée par l’une des héritières de l’entreprise. Elizabeth apprécie tous les aspects de son métier, même les clients de ce type. Ce partenariat ne représente pas uniquement quelques centaines de dollars. Des prestations uniques doivent être données. Son père lui demande d’aller rencontrer des clients importants quand il a vraiment besoin d’une personne de confiance. Liza le sait, il désire la nommer comme directrice artistique de la société. Elle ferme les yeux et acceptent de travailler sans rentrer dans son jeu. Il souhaite aussi qu’elle revoit Lucas, son assistant. Le salaire de son agence événementielle à Cody ne demeure pas assez fort quand elle y réfléchit. L’hiver à Cody, il n’y a pas beaucoup d’activité. Le tourisme est au point mort. Les besoins de Liza restent élevés. Les paires chaussures de sa créatrice favorite ne vont pas se payer seules. Certes, elle ne peut les sortir à Cody. Elles serviraient à rien. Les bottes sont plutôt de mise. A l’aéroport LAX, elle a reçu un message de Joshua qui lui demandait si elle souhaitait venir boire un verre avec le groupe. La réponse ne pouvait qu’être positive. Il est même venu la chercher à l’aéroport. Liza n’est pas aveugle. Depuis plusieurs années, Joshua est bien plus attentionné avec elle que les autres filles. Ils arrivent au bar et tout le monde est déjà présent. Elle avait prévenu Noah qu’ils arriveraient un peu plus tard que prévu. L’avion avait pris du retard à Los Angeles. C’est tellement agréable de s’asseoir à cette table. C’est comme si elle leur était destinée. La bande va dans ce lieu depuis leur vingt et un ans. Foutue loi de majorité. Elle s’assoit entre Raylan et Joshua. Les compères, Skylar, Noah et Roman  se situent en face. Tous le monde s’est déjà servi un verre. Joshua lui commande un mojito. Depuis toutes ces années, il connait ses gouts. On lui demande comment s’est passé son séjour en Californie, elle leur demande les nouveautés à Cody. Un moment d’inattention des autres et Liza glisse quelques mots à Roman concernant Leonie. L’amérindienne est curieuse et désire être au courant de tout. Elle est encore pire à Los Angeles avec ses amies d’enfance. Liza ne propage pas de ragots, loin de là. Elle s’intéresse au bien être de ses proches. Ses amis sont très précieux. Cette période doit être difficile pour lui et elle veut être présente. Elle demande aussi à Noah comment s’est passé la dernière excursion avec son frère, pas très loquace. Elle passe vite à autre chose en observant son comportement. Trop fatiguée pour passer une mauvaise soirée. « Noah, je crois que tu lui plais. » Skylar montre une fille qui se trouve à l’autre bout du bar. Qui est-ce ? Elle demande discrètement à la soeur de Skylar si elle l’a déjà vu auparavant et il semblerait qu’elle soit nouvelle dans le coin. Liza se met à siroter sa boisson sans dire un mot de plus. Elle est plate comme une limande. Même son verre a plus de forme !



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Lun 6 Mar - 1:39

Les soirées entre amis, c’est ce qu’il y a de mieux. Noah aime l’ambiance lorsqu’ils sont tous ensemble, les discussions. Tous évoluent pourtant, mènent leur petit bout de chemin, mais il y a une chose qui ne change pas : le lien qui les unit. Depuis le temps qu’ils se connaissent, ils n’ont eu de cesse de se rapprocher, de se soutenir dans les moments difficiles ou de se taquiner lorsque les situations y prêtaient. La bande d’amis, c’est l’une des choses qui lui importe le plus, avec sa famille et Cody, cette ville dans laquelle il se voit vivre sa vie entière, mourir. Il n’est pas du genre à voir plus grand que son petit coin. Noah, il a déjà tout ce qu’il veut ici. Et sa meilleure amie est dans les parages… Même si lorsqu’elle arrive auprès de Joshua, le cowboy n’a pas tellement envie de s’attarder sur elle. Certes, elle lui a terriblement manqué durant ses trois jours et il aurait aimé le lui dire, lui faire comprendre que les nombreux allers-retours qu’elle fait en ce moment le font appréhender. Noah, il a peur qu’un jour, elle décide de s’en aller pour de bon et s’installer dans une autre ville américaine, avec plein de boutiques, des chaussures à revendre, des vêtements à consommer sans modération. C’est son univers, là d’où elle vient. Alors forcément, même si à présent, elle se sent chez elle à Cody, il craint qu’elle s’en aille, même s’il espère néanmoins qu’il y a assez de choses ici pour la faire rester. Lui, par exemple. Ou… Joshua. Sa mâchoire se resserre lorsqu’il les voit s’asseoir en face de lui, entre les deux garçons et échange un regard avec Raylan. C’est l’une des personnes à qui il s’est confié sur ses sentiments. Lui, Caleb qui l’a grillé sans qu’il ne fasse aucun effort tant il le connaît bien et Skylar. Son ami devine à l’expression de son visage qu’il est mécontent. Un soupir sort d’entre ses lèvres en entendant Joshua prendre sa commande. Comme si lui choisir un Mojito allait la faire tomber dans ses bras. Lui montrer de l’attention est un bon point de départ, mais il en faut bien plus. Du moins, il essaie de s’en convaincre. Noah détache son attention du couple improvisé de la soirée, pour poser ses yeux sur la jeune demoiselle, installée au comptoir. Elle ne l’intéresse pas, mais il est tellement agacé par la proximité de Josh et Elsy qu’il acquiesce d’un signe de tête et se lève. « Pardonnez-moi, le devoir m’appelle. » dit-il, en ajoutant les yeux plantés dans ceux de Liza : « Ne m'attendez pas. Et profitez bien. » Il insiste sur les derniers mots, sans s’attarder plus longtemps. Il embarque avec lui sa bière et s’approche du comptoir, en évitant de jeter un dernier regard vers sa meilleure amie. Elle a décidé de s’amuser ce soir, pourquoi devrait-il rester dans son coin à ressasser le fait qu’elle ne verra jamais plus qu’un meilleur ami en lui ? Parce que c’est ce qu’il est. Un ami. Et il comprend. Il n’a rien à envier. Ce n’est qu’un petit homme de Cody, qui fait sa route et qui n’a pas grand-chose à offrir, à part tout ce qui se trouve sur ces Terres : la nature sauvage. « B’soir. » dit-il, en s’appuyant sur le comptoir. « Bonsoir. » répond-elle, en lui adressant un sourire, sans le quitter des yeux. Il ne l’a jamais vue ici. « Nouvelle dans le coin ? » « Ca se voit tant que ça ? » Il acquiesce d’un signe de tête. Noah, il connait tout le monde ici. Il n’entretient pas toujours de bons rapports, mais il connait tout le monde. C’est un petit gars sociable, qui est ouvert. Il met facilement à l’aise. « Et toi ? C’est ta petite bande là-bas ? » Voyant que le verre de la nouvelle est vide, il demande au barman de lui en servir un autre, puis il ose un regard en direction de la table. « Une bande de potes, oui. » Joshua, il le déteste secrètement à l’heure actuelle, mais c’est tout de même un ami.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Lun 6 Mar - 11:53


This useless game
Noah && Liza.


La vie à Cody est tellement différente. Pendant trois jours, Elizabeth est sortie tous les soirs dans des évènements assez huppés. Avec Lucas mais, aussi avec ses copines. Des fêtes organisées par des jeunes fortunés de Los Angeles. Elle s’estime chanceuse d’avoir gardé contact avec ses amis du collège. Liza a grandi dans un milieu très aisé, une cuillère en or dans la bouche on pourrait dire. Elle a fréquenté les meilleures écoles jusqu’à ce son départ pour Cody. Ses amis du Wyoming détesteraient la Liza californienne dans ce genre d’évènement. L’accent typique de la région refait surface, des vêtements colorés, un caractère beaucoup plus superficiel qu’elle peut avoir à Cody.. Même si l’amérindienne continue à être un fardeau en forêt et serait la première a crier si de la boue se dépose sur ses chaussures. Mais, elle a énormément changé en douze ans. Certes, ses proches le savent, ne pas lui laisser de carte. Elle serait capable de se retrouver dans un autre état américain. Quoique, Liza baisserait plutôt les bras rapidement dans ce genre de situation. Elle s’assiérait sur un rocher et attendrait qu’on la retrouve. Elle s’est adaptée à cette vie, grâce à Noah. Elizabeth savourera toujours du shopping à Rodeo drive avec ses copines. Cependant, à Cody, elle se centre sur l’essentiel. Au diable la belle mustang, la photo instagram parfaite, les bouchon de plusieurs heures.. Quand elle est arrivée dans le Wyoming, Liza a été terriblement surprise par la confiance donnée aux autres. Ici, les gens laissent leur voiture ouverte et les clefs à l’intérieur.. Inimaginable en Californie. Liza a cru débarquer dans un monde parallèle. Noah a eu la patience de l’intégrer dans ce quotidien totalement hors norme.  Il lui a appris à monter à cheval même si cela reste encore laborieux aujourd’hui. Il lui a présenté ses potes dès le premier jour de leur rencontre.. Quand elle est arrivée dans le Wyoming, ses camarades de classe s’étaient stoppés à l’image de la riche californienne superficielle. Les vêtements hippies, la coloration blonde, ses manies, son accent.. Tout ce que les habitants de Cody peuvent détester. Dawn, sa cousine avait réussi à lui remonter le moral quand les autres lui tournaient le dos. Liza apprécie être aimée, dans son univers idyllique où tout le monde entier doit s’unir. Comportement californien où les conflits sont interdits. Une personnalité souvent critiquée, même au sein du groupe. Elle ne hausse pas le ton quand elle est en désaccord sur la politique ou encore le rodéo. Ce sport est l’emblème de la ville et Liza ne peut énoncer le fait qu’elle déteste cette manie de détruire son corps. Les bullriders professionnels sont brisés à quarante ans. Le nombre de fois où elle s’est disputée à ce sujet avec Noah. Elle ferme les yeux et acceptent cette activité qui lui amène aussi du travail.

Skylar énonce le fait qu’une étrangère fixe le meilleur ami depuis plusieurs minutes. Elle profite de la situation pour observer la femme. Que pourrait-on trouver à ce genre de fille  qui vient dans un bar uniquement pour chauffer des mecs ? Elle n’a même pas de seins. Bon, Liza n’est pas la mieux placée pour dire ceci. Puis une fausse blonde avec une tonne de maquillage.. Chut Liza, ressaisis-toi. Sirote ton verre. La jeune femme répond à Noah sur le même ton. « mais compte sur nous. amuse-toi bien aussi. » Non, ça ne sonne pas du tout faux. Dawn lui offre un coup de pied sous la table dans le but de la calmer. La bande le sait, ces deux là, quand ça commence ainsi, rien de bon est annoncé. « Bon, la prochaine tournée est pour moi. » Dawn essaie de détendre l’atmosphère mais rien y fait. Liza n’a pas eu sa dose de Noah en trois jours et il faut rattraper ce retard. « Laisse, je vais chercher pour tout le monde » La californienne se lève de sa place et se dirige vers le comptoir. Noah est bien trop occupé à discuter avec la femme pour remarquer sa présence. Elle en profite pour passer un coup de coude dans le dos de Noah qui réussit à renverser plusieurs gouttes de bière sur l’étrangère. Oups. « oh je suis désolée. » dit-elle sous un ton presque ironique… Si elle l’a fait exprès ? Bien sur ! Les mieux placés dans cette histoire, ce sont les amis qui ne ratent pas une miette de cette nouvelle scène. Dawn était même prête à accuser Skylar d’avoir fait exprès. « Tu devrais aller nettoyer ces taches. la bière sur un chemisier blanc.. ça ne fait pas bon ménage. » Conseille-t-elle sans remord à l’étrangère avant d’attraper un mouchoir sur le comptoir et lui tendre. Bienvenue à Cody.  



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Lun 6 Mar - 23:20

C’est avec facilité que l’étrangère se confie à lui sur la ville d’où elle vient. Los Angeles. Une énorme ville qui n’a rien à voir avec Cody et qui lui rappelle Liza, ses allers-retours, mais aussi l’arrivée de sa meilleure amie dans sa ville natale. Contrairement à Liza, la blonde débarque avec le sourire aux lèvres, semble bien prendre le changement de température. Et pour cause, s’installer dans une petite bourgade où tout le monde se connaît était son idée. « Je souhaitais me rapprocher de la nature, me ressourcer. J’avais besoin de m’éloigner de mon monde, reprendre à zéro. » dit-elle, sans le quitter des yeux. Noah pense comprendre. Du moins, il essaie. Lui n’a jamais eu besoin de partir pour se changer les idées. Une balade à cheval, quelques jours dans la nature, auprès de Caleb, ou encore une bonne nuit dans cette petite maison qu’il partage avec Liza. Noah se contente de ce qu’il a, cette vie qui le rend heureux comme ça. « Et… » Il est coupé par le coup de coude qui le déstabilise. Son verre part en avant. Pas assez pour qu’il tombe à terre, mais assez pour que le liquide de sa bière déborde et se renverse sur le chemisier blanc de ce qu’il pensait être sa nouvelle conquête, avant que sa meilleure amie ne s’en mêle. Aussitôt, Noah tourne la tête vers Elizabeth, la fusille du regard. Ce qu’elle a fait, Noah a conscience que ce n’était pas un hasard. « Oh bon sang. » lâche l’étrangère, en secouant son chemisier comme si ce dernier était la seule chose qui comptait. Et puis, il y a sa poitrine refermée dans un soutien-gorge blanc à dentelles qui est maintenant bien visible. Noah ne peut s’empêcher de la reluquer : c’est un homme qui aime les belles choses et ça, ça en fait partie. « Tu devrais en prendre de la graine. C’est très attirant, ce qu’elle porte. » dit-il, en adressant aussitôt la parole à la demoiselle : « Ce n’est que de la bière. » « Sur un chemisier qui coûte un salaire. Ta copine ne pouvait pas se tenir ? » En règle générale, Noah n’apprécie pas qu’on parle de sa meilleure amie de la sorte, mais elle l’a tellement agacée qu’il se contente de hausser les épaules. « C’est vrai qu’ici, vous ne connaissez pas le luxe, les choses de valeur. Il n’y a qu’à voir comment elle s’habille. » dit-elle, sèchement, en se frayant un chemin dans la foule, bousculant au passage la responsable de ce massacre. Cette fille était superficielle. Les valeurs, Noah en a, mais pas les mêmes que les siennes, visiblement. L’homme se tourne vers Liza, les yeux plantés dans les siens. « Dis-moi, t’as pas autre chose à faire ? » Toujours énervé par ce qui vient de se passer, il désigne d’un signe de tête son ami Joshua. « C’est parce que tu es frustrée qu’il ne te fasse pas vibrer que tu viens me faire chier comme ça ? » Il est vexé, terriblement. Parce que même s’il a donné son accord pour qu’elle fréquente Joshua, au fond de lui, il aurait aimé qu’elle refuse, que la soirée de son retour de Los Angeles ne se fasse pas en compagnie d’un autre que lui. Joshua, il ne sait pas ce qu’elle lui trouve. Il n’a aucun charme à ses yeux. Et Noah le trouve parfois un peu lourd. Impossible de savoir si c’est vraiment la vérité tant il manque d’objectivité. Alors, peut-être bien qu’il profite de cette incident volontaire pour se décharger un peu. « Tu sais quoi ? Tu viens de te comporter comme toutes ces personnes qui te rejetaient au début. Tu as fait exactement la même chose à cette fille qui vient de débarquer. Ca te fait plaisir ? » questionne Noah, en buvant d’une seule traite le restant de sa bière, puis il pose vivement son verre sur le comptoir. Lui, il ne se rend compte de rien. Il voit juste en cette tentative réussie de l’embêter, un moyen de mettre la zone.


Dernière édition par Noah Barnes le Mar 7 Mar - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Mar 7 Mar - 11:45


This useless game
Noah && Liza.


Liza est assez fière de son geste. Elle l’est à chaque fois de toute manière. Les prochaines paroles de Noah essayeront de la faire culpabiliser. C’est prévu à l’avance. L’expérience de se renvoyer la balle depuis douze ans. La jeune femme est une personne qui compatis en temps normal mais, quand il s’agit de Noah, elle doit sortir les crocs. Loin d’en venir aux mains, bien sur. Liza le sait, elle ne ferait pas long feu. Noah est en colère et ses propos le prouvent. Il se tourne vers elle et lui énonce le fait qu’elle devrait prendre exemple sur la nouvelle arrivante au niveau des fringues. Il veut l’énerver, la mettre a bout, qu’elle explose en à rien de temps. Elle lui glisse « quand j’aurais besoin d’un conseil vestimentaire, je te le dirai. Puis j’ai aucune envie de t’attirer alors, ça règle le problème. » Liza vient de passer trois soirs de suite en robe de cocktail et son dressing d’une pièce est plein à craquer de vêtements bien plus beaux et stylés que la chemise de la blondasse. Les vêtements à Cody ne doivent pas être hors norme. On est vite repéré dans les bars et c’en est même agaçant. Elle en avait fait les frais au lycée. Puis Liza porte un jean et une chemise à carreau.. Tenue qu’il porte à longueur de journée. Il devrait se regarder dans un miroir le cow-boy du dimanche. L’étrangère commence à piquer sa crise de riche.. tout ce que liza déteste par dessus tout. Cela serait le moment où elle surenchérit à propos de sa fortune mais, ce n’est pas le genre de la jeune femme. Autant jouer le rôle de la fille stupide jusqu’au bout. Evidemment, dans le Wyoming, tous les habitants sont consanguins et possèdent une arme sur eux h24. Blondasse californienne sans intérêt. Quand elle déguerpit enfin de la pièce principale, Noah se tourne vers elle en ne cachant pas son agacement. Et oui, Liza lui a gâché sa prochaine nuit. « Moi ? Mais j’allais tout simplement chercher de nouveaux verres. Ne te fais pas de film hein. » Il désigne ensuite la table et énonce Joshua. Pourquoi parle-t-il de lui alors qu’il a rien à voir dans l’histoire ? Joshua est tout simplement venu la chercher à l’aéroport car elle ne souhaitait pas demander à sa famille de le faire à dix heures du soir. Il a énoncé dans une conversation qu’il serait disponible pour la chercher.. où est le souci ? « bien sur que non ! tu ne me fais pas vibrer non plus t’es pas Ryan Gosling ! Sinon, j’aurais fait tomber mon verre sur.. » dit-elle avant d’observer la salle à la quête d’un mec pas trop mal. « le gars là-bas » elle désigne un homme qui se trouve avec ses amis, entrain de jouer au billard. Elle ne se rend pas compte qu’elle fait mal dans ses propos. Elle lui ment évidemment. Noah est de loin la personne la plus attirante du bar (hm.. quoique, skylar ? Raylan ? Roman ? héhé). On ne devrait pas avoir ce genre de conversations avec son meilleur ami. On ne balance pas non plus de la bière sur une de ses conquêtes. Il entre ensuite dans la phase de culpabilité. Liza est loin d’être comme cette fille. Seule dans un bar à cette heure, le système d’intégration ne demeure pas le même. Elle voulait le toucher avec les mots et l’emmener dans son lit. « Tu me compares avec une fille qui vient dans un bar pour rencontrer des gens ? Tu plaisantes j’espère ? Elle voulait coucher avec toi et c’est tout. » C’est la nouvelle mode des riches : revenir à la nature en préservant tout son confort. Ils réussissent à se créer un monde entre eux. Un univers coupé de la réalité. « Mais vas-y n’hésite pas. Elle doit être aux toilettes entrain de pleurer sur sa chemise. T’as plus qu’a retiré le bas. » Liza lui tourne le dos après ces belles paroles poétiques et s’adresse au barman pour la commande. Un moyen de se calmer, ne plus voir son visage. Elle n’aime pas sa manière d’emmener des femmes dans son lit. Noah a aucun scrupule en ayant des aventures sans lendemain. Il aurait couché avec une « nouvelle » arrivante pour l’accueillir.. excellente méthode. « t’es pathétique » ajoute-t-elle avant de partir, les bières à la main. Avec Noah, c’est soit blanc, soit noir. Il n’y a pas de juste milieu. Ces moments l’agacent depuis quelques mois. Elle est tout autant fautive. Marre de faire l’autruche. Marre des faux sourires. Pourtant, a quoi bon tout avouer et briser, effacer cette amitié qui possède plus de bons côtés ?



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Mer 8 Mar - 0:38

« C’est très bien, tu ne m’attires pas de toute façon. » répond-il, piqué au vif. Sa fierté mal placée, le fait qu’il soit blessé par ses propos, le pousse à mentir. Liza, c’est la seule femme qui l’attire au point de faire battre son petit cœur, au point de le faire lâcher une conquête en pleine action, lorsque sa meilleure amie l’appelle pour lui parler. Parce qu’elle est plus importante, qu’elle aura toujours cette place, même si les choses sont différentes pour elle, même si ce qu’elle ressent pour lui est purement platonique. Après douze ans, il ne s’y fait toujours pas. Peut-être devrait-il la laisser filer, se faire une raison et cesser d’être jaloux comme il l’est, mais c’est plus fort que lui. Il voit rouge dès qu’un autre se retrouve à quelques centimètres d’elle, comme Joshua. Dès qu’on lui offre un verre, ou qu’on l’invite à sortir. Les années de silence ne l’ont pas aidé à tourner la page. Ses sentiments ne se sont pas estompés, ils se sont amplifiés. Il a beau lui dire des horreurs sur le moment, cette femme est à ses yeux une petite merveille et dans son regard, il aimerait pouvoir lire autre chose que de l’amitié. Loin de lui d’imaginer qu’il peut se cacher autre chose. Il n’a pas assez confiance en lui pour ça. A côté d’Elizabeth, il s’est toujours trouvé des défauts. Loin d’être parfait, il se trouve aussi pas assez bien pour elle qui mérite tout ce qu’il y a de mieux. Quelqu’un qui saura prendre soin d’elle, la faire rire, la réconforter au moindre pépin, l’accompagner dans n’importe quel moment de sa vie. Les plus joyeux, comme les plus durs et s’il se sent apte à faire ça, Noah ne se sent pas à la hauteur pour autant. Il n’a pas fait de grandes études, vient d’une petite ville dont il est fier, mais qui ne ressemble pas à son univers à elle. Peut-être bien qu’un jour, elle troquera Cody contre un endroit dans lequel elle pourra s’épanouir. « Ryan Gosling ? Toi et tes goûts à la con. » dit-il, en posant son attention sur le type plus loin. Il est tout son opposé. Un peu plus fin, mais avec les épaules carrés, brun. Noah ne peut s’empêcher de se comparer physiquement à lui, de se demander ce qu’elle peut bien trouver à un mec pareil. Toujours est-il que cette réflexion le blesse, si bien qu’il contre-attaque pour se défendre. « Ce type ? Il ne te regarde même pas. Si toi tu le trouves à ton goût, ce n’est certainement pas son cas et je ne peux que le comprendre. Parfois, tu fais tellement superficielle. » lâche-t-il, en se détournant d’elle pour demander une autre bière au barman. « Un bar, c’est fait pour ça. Rencontrer du monde. Quand on arrive dans une ville, on n’aime pas spécialement être seul. Tu devrais le savoir. » Son verre glisse devant lui et après y avoir jeté un coup d’œil, il le récupère. « Et puis qu’est-ce que ça peut bien te faire ? Il y a quoi de mal à se faire plaisir de temps en temps ? » C’est ce dont il avait envie aussi. Ne pas se prendre la tête. Il n’avait pas spécialement envie de la connaître cette fille. Qu’elle ne supporte pas de marcher dans la boue, ou les insectes en pleine nature, ça lui est bien égal. Il ne lui demande pas non plus d’être intelligente. Tout ce que Noah souhaitait, c’était prendre du bon temps et peut-être bien partir loin de Joshua et de Liza, histoire de ne pas les voir ouvertement flirter ensemble. « Ne t’en fais donc pas pour moi, je sais ce que j’ai à faire. » Justement, l’étrangère sort des toilettes, avec son chemisier qui forme maintenant un nœud et qui laisse entrevoir son nombril, dans le seul but de cacher au mieux les traces laissées par la bière. Il est tenté de la retrouver pour se calmer un peu et il l’aurait sans doute fait si Elizabeth n’avait pas repris la parole. Il la suit, impulsif, jusqu’à leur table. « Et toi t’es tellement frigide. » Se disputer devant leurs amis, Noah s’en fiche. Ils ont l’habitude de leurs querelles, tant elles sont nombreuses. Un peu plus ces derniers temps. « Enfin remarque, je compte bien sur Josh pour arranger ça. Ca fait tellement longtemps qu’il attend une occasion ! » Joshua entrouvre la bouche, réplique par un simple « hé », mais il n’en tient pas compte. « Merde. Tu t’absentes pendant trois jours et la première chose que tu fais, c’est me prendre la tête. Mais c’est quoi ton problème au juste ? T’es tellement frustrée de revenir que t’as décidé de me pourrir la soirée ? Mais s’il n’y a que ça, t’as qu’à repartir dans ta ville si géniale que ça. » Il ne le pense pas. Noah n’a pas envie qu’elle s’éloigne, mais il est tellement en colère que les mots sortent comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Mer 8 Mar - 18:23


This useless game
Noah && Liza.


« pour vouloir une blondasse blanche comme un aspirine dans ton lit, je suis soulagée que tu me dises ça. » s’il aime toucher ce genre de fille, Liza laisserait volontiers sa place. C’est l’une des raisons pour laquelle le silence est préférable. La grande majorité de ses conquêtes sont tellement différentes d’elle physiquement. Liza à le teint foncé grâce à ses origines. Tout est sombre chez la jeune femme. Malgré le fait qu’elle change la coloration de ses cheveux pour éclaircir le visage, Liza revient toujours à sa couleur naturelle. Noah est son opposé, à tous les niveaux. Elle a les yeux noir, les siens sont bleus. Il vient d’un milieu modeste et elle a grandi à Santa Monica. Il aime l’authenticité alors que Liza apprécie l’excentricité à petite dose. Ses mains bougent pour s’exprimer alors que Noah se dévoile rarement par des gestes. Il apprécie le calme alors que la demoiselle aime être entourée. Pourtant, ils réussissent à trouver un juste milieu en mettant leurs différences de côté. Les samedis soirs, seuls dans leur petite maison éloignée du monde, il n’y a jamais de problème. Beaucoup plus de bons moments au final, même si les conflits s’additionnent ces derniers temps. Noah s’aventure dans un champ de mines. Il ne faut pas critiquer son acteur fétiche en sa présence. Ryan Gosling est son dieu sur terre. Elle est déjà allée manger plusieurs fois à son restaurant de Beverly Hills et New York. « tu ne critiques. pas. Ryan. » Ca sonne comme une menace et celle-ci est bien réelle, il le sait. L’amérindienne l’avait trainé au cinéma en fin d’année pour aller voir le dernier film oscarisé. Noah doit encore s’en souvenir de ces deux pénibles heures de comédie musicale où il avait qu’une envie, partir en courant. Il fait ensuite la remarque que Liza peut être superficielle. Outrée par ses propos, elle souhaiterait quitter ce bar le plus vite possible. Liza a tellement changé en douze ans. D’autres mots pourraient la caractériser mais, non. Noah sort cet adjectif si bas. « Superficielle ?! Je vais le voir et il me donne son numéro en dix minutes grand max ! Tu préfères que j’étale ma fortune, en mettant des chemisiers décolletés et aller seule dans des bars ? » Elle a accepté dès son arrivée de découvrir Cody grâce à Noah. Liza aurait pu ronchonner ou faire une remarque quand il l’a invité à une soirée rodéo. En Californie, ce genre d’évènement est considéré comme ringard. C’est même Liza qui lui a énoncé l’envie de créer une maisonnette au beau milieu de la nature. Et bon sang qu’est-ce qu’elle apprécie cet endroit. Peu de femmes aimeraient passer un weekend sans électricité et sans réseau. Oui, elle est parano des ours mais est-ce suffisant pour dire qu’elle peut être superficielle ? Liza ne porte pas de vêtements chers à Cody en dehors des grands évènements privés. Certes, elle peut encore crier si un gros insecte se pose dans ses cheveux. C’est un énorme fardeau s’il faut monter une tente mais, elle voudrait aider. Liza souhaite toujours mettre la main à la patte. Ce sont plutôt ses proches qui lui disent de rester en dehors de ça. Une fille superficielle ne bougerait pas ses fesses et resterait assise en observant le ciel ou en jouant sur ton téléphone. « mais tu vas pas dans un bar un vendredi soir. Tu vas dans une association, tu sors avec une collègue de boulot, tu parles avec le voisin, tu fais tinder.. j’en sais rien mais tu ne vas pas dans un bar seule pour t’intégrer ! » Liza aurait même eu peur à sa place. Venir dans une ville étrangère et sortir sans personne à ses côtés, en plus d’être une femme. Cody ne demeure pas un lieu dangereux, c’est certain. Cependant, il y a des règles à respecter. Quand Liza a déménagé à Cody, elle s’est inscrite dans l’association réservée aux membres d’origines amérindiennes. Elle a intégré le country club avec le reste de sa famille pour rencontrer des personnes de leur milieu social.. il y a toujours un moyen pour rencontrer des gens. Il suffit d’y mettre de la bonne volonté. Mais un bar seule… C’est tout sauf de l’intégration. « amuse toi comme tu veux, je m’en fiche. » Liza est aussi tout le contraire de Noah à ce sujet. Une nouvelle paranoïa : les rapports. Sa grande règle des quatre rendez-vous en a effrayé plus d’un. Elle s’en moque en réalité. Le besoin n’a jamais été prédominant. Elle ne peut imaginer faire ceci sans que la relation soit sérieuse alors que Noah couche avec la première fille qui lui plait au bout d’un soir. Les verres sont enfin prêts par le barman. Elle en attrape quatre et se dirige vers la table du groupe. Elle en a vraiment assez de cette conversation inutile. Tout ce qu’elle souhaite après ces trois journées surchargées, c’est dormir. Il lui dit qu’elle est frigide et c’est pas faux. Son dernier rapport date de six mois.. ou plus. « espèce de… » elle ne va pas au bout de sa pensée. Elle se presse de distribuer les verres avant d’aller chercher les restants sur le comptoir. Le fait qu’il énonce Joshua et la Californie, Noah a réussi a atteindre ses limites. Elle en a vraiment assez de son comportement. « Tu veux que je reparte ? et bien, d’accord ! je pourrais voir Lucas comme ça. Lui au moins ne me fait pas chier et je serai moins « frustrée » en revenant je ne sais quand » Lucas est encore au stade des premiers rendez-vous. Ils se voient beaucoup au siège social de l’entreprise familiale et parfois autour d’un verre mais rien de plus. Liza regarde alors sa cousine qui est avachie sur la table, probablement à cause de ces disputes agaçantes. « Dawn, tu peux me ramener s’il te plait ? » la jeune femme bondit de sa chaise et annonce une réponse positive. Ils devaient se retrouver dans leur maisonnette le lendemain après-midi et Liza ne l’a pas oublié. Elle tire un trait dessus pour ce weekend. Elle aurait voulu passer cette journée avec lui et décompresser de sa folle semaine. Vue les circonstances, elle préfère exécuter les dires de monsieur et prendre le premier vol pour Los Angeles dès l’aube.
 



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Ven 10 Mar - 1:43

Noah lève les yeux au ciel. Ryan. Ryan. Elle en parle comme si elle le connaissait et ça l’agace de voir à quel point elle peut le défendre, alors que lui ne la connait même pas. C’est dingue. Ce n’est qu’un acteur médiocre à ses yeux, qui ne l’intéresse absolument pas. Peut-être est-il encore moins objectif en sachant tout l’intérêt qu’elle lui porte. Pour arriver à être jaloux d’un type qui mène son petit bout de chemin et qui ne saura pas mettre un prénom sur la demoiselle qui se trouve en face de lui, il faut le faire. « Tu te permets de critiquer la blondasse que je viens d’accoster, pourquoi donc je ne pourrais pas critiquer ton superbe acteur à deux balles ? » Il ne voit pas les choses de la même façon. Là où elle voit un bel homme qui a un jeu d’acteur de fou, lui ne voit qu’une belle gueule qui fait tout le boulot. Il est convaincu qu’il pourrait se tromper dans tout son dialogue, être très maladroit, qu’il ferait le même effet. Noah finit par hausser les épaules, sans rien ajouter sur le sujet, entrouvre la bouche et fulmine intérieurement. Bien sûr que non, il n’a pas envie qu’elle étale sa fortune et qu’elle se fasse remarquer par des tenues sur lesquelles les hommes pourraient littéralement baver. Ca ne lui plaît déjà pas de la voir se vêtir d’une robe lorsque Joshua est là pour la reluquer sans aucune gêne. Il aime qu’elle soit mise en valeur, il aime pouvoir l’observer. Ce qu’il déteste, c’est de ne pas pouvoir marquer son territoire, faire comprendre à tout le monde que c’est chasse gardée. Qu’elle est à lui et à personne d’autre. S’il pouvait agir de la sorte, probablement que ça le calmerait, mais il n’en a pas la possibilité. « Laisse-la faire ce qu’elle veut, bordel et occupe-toi donc de tes affaires. » Après tout, en quoi ça la dérange ? C’est maladroit, ce n’est pas la meilleure façon de s’intégrer à Cody, mais cette étrangère n’est pas née dans le coin et elle ne sait sans doute pas comment il est préférable d’agir. Elle n’a personne pour lui dicter sa conduite, lui donner des conseils. Ce ne sera certainement pas lui qui la guidera : son comportement, sa manière d’afficher le prix de son chemisier lui a déplu. Tout ce qui l’intéressait, c’était de passer la soirée en sa compagnie et ne plus penser à Joshua et ses lèvres se rapprochant de l’oreille de sa meilleure amie à qui il vient de sortir une connerie plus grosse que lui. Des mots blessants, qu’il était à mille lieux de penser. Il en prend aussitôt conscience et pose sa main sur sa nuque, en observant Dawn et Liza s’apprêter à partir. Noah est fier, mais il ne peut définitivement pas la laisser s’en aller comme ça. La savoir loin de lui lorsqu’elle retourne en Californie, ou encore pour ses séjours professionnels, avec ce Lucas, c’est déjà beaucoup, mais l’imaginer dans une autre ville que lui, définitivement, c’est beaucoup trop. Un risque qu’il n’est pas prêt à prendre. Alors il récupère sa veste sans même adresser un regard à ses amis et agrippe le bras de Dawn. « S’il te plaît, laisse-nous. » C’est une demande, un ordre. Il la supplie du regard de ne pas aller à l’encontre de ce qu’il souhaite et prise entre deux feux, il se doute que ce n’est pas simple pour Dawn d’agir. « S’il te plaît. » insiste-t-il, ce qui termine de la convaincre. Noah attrape le bras de sa meilleure amie et l’incite à sortir des lieux. Lorsqu’ils passent le pas de la porte, Noah relâche son bras et lui fait face. C’est difficile de s’exprimer à présent qu’ils sont que tous les deux. Noah a toujours eu des difficultés à montrer, souffler ce qu’il ressentait et face à Elizabeth, c’est encore pire. « Ce que j’ai dit, je ne le pensais pas. » Mais une chose est sûre, c’est qu’il n’a pas envie qu’elle parte dès la première heure dans une grande ville, qu’elle l’abandonne, alors qu’ils ont construit une forte relation. Elle reste fragile, mais personne n’arrive à se mettre en travers de leur route, même pas leurs parents. Pourtant, ils mettent leur grain de sel. « Je n’ai pas envie de te perdre. » C’est ça, la vérité. Et il craint que ce nouvel assistant, ce Lucas, aide à ça. Il craint qu’il ait de très bons arguments pour la convaincre de s’installer définitivement à Los Angeles. Il ne le connait absolument pas. Si ça se trouve, elle finira par s’attacher à lui bien plus que de raison. Noah se sent en danger. « De te savoir loin d’ici, à chaque fois, ça me prend la tête. Je déteste ça. Je déteste ta Californie pour t’éloigner de moi, comme ça. Je déteste ton monde pour former un gouffre entre nous. Et j’aurais aimé que ce soit moi qui t’amène ici, plutôt que Joshua. » Ce n’est qu’un détail, mais il a de l’importance à ses yeux. Ca devrait être lui au premier plan. Sa place, il a l’impression de se la faire voler de tous les côtés. « Tu te doutes bien en plus de ça qu’il en pince pour toi. Tu ne fais que lui donner des espoirs pour rien à ce pauvre gars. » dit-il, en plaçant sa veste sur son épaule, alors qu’il reprend son souffle. Il ne s’était même pas aperçu qu’il respirait très mal depuis sa prise de parole, tant s’exprimer sur ce qu’il ressent est compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Lun 13 Mar - 11:51


This useless game
Noah && Liza.



Elle attend que Dawn soit prête avant d’attraper son manteau. Liza ne dit même pas aurevoir au reste du groupe. Tellement énervée par cette soirée gâchée, qu’elle désire une seule chose : retrouver son appartement et son chat Ramsay. Elle venait de faire quatre heures de vol. La jeune femme a l’habitude de ce rythme mais, les conflits n’ont pas leur place. Bien trop de stress au quotidien pour ajouter des querelles inutiles. Liza n’est pas innocente dans cette affaire mais, son meilleur ami avait poussé le bouchon trop loin. Liza aurait pu retourner en Californie pour faire ses études, elle ne l’a pas fait. L’université de Cody ne demeure pas un établissement médiocre, loin de là. Cependant, quand la demoiselle était adolescente, elle rêvait de Berkeley. Pour quelle raison est-elle restée dans le Wyoming ? Noah, sa famille et ses amis. Elle aurait pu intégrer l’entreprise familiale après les études, elle ne l’a pas fait. Cette opportunité professionnelle lui fait encore de l’oeil, elle ne peut le nier. Le luxe est un univers qui l’attire et l’entoure depuis sa naissance. Malgré tout, Liza continue a vivre à Cody, dans son appartement du centre-ville avec son chat. Elle ne pourrait supporter le fait d’être loin de Noah. quand elle est à Los Angeles, ils n’hésitent pas à échanger par message dès que possible mais, ce n’est pas suffisant comme contact. Elle aime se retrouver avec lui dans leur cocon au milieu des bois. Liza apprécie passer du temps avec lui et ses amis quelques soirs dans la semaine. Elle s’estime chanceuse d’avoir été intégrée dans cette bande unie. Liza réussit a souffler à Cody, chose plus complexe en Californie. Les habitants prennent leur temps et suppriment le superflu ici. Un excellent moyen pour se ressourcer et penser à soi. Une après-midi dans la nature réussit mieux qu’une journée spa. Certes, Liza ne serait pas contre cette activité non plus. Alors que les cousines s’apprêtent à quitter le bar, Noah intervient et demande à Dawn de les laisser seuls. L’amérindienne fait discrètement de gros yeux à la brunette dans l’espoir qu’elle ne succombe pas à cette requête. Sans surprise, elle lui donne raison et retourne auprès du groupe. Dawn est l’une des seules personnes au courant, avec Hayden, sur ce qu’elle ressent pour Noah. Certes, les autres membres de la bande s’en doutent depuis tout ce temps. En douze ans, il ne vaut mieux pas compter les taquineries. Il lui attrape le bras et l’emmène à l’extérieur. Liza flaire déjà le retournement de situation. De toute façon, si ce n’est pas Noah, c’est Liza qui s’excuse. Si cela ne se fait pas pendant la soirée, il y a un coup de téléphone dans les prochaines minutes. Leur fonctionnement habituel depuis le lycée. Noah lui énonce le fait qu’il ne pensait pas ses mots. Elle croise les bras en restant sur la défensive. Son regard ne croise pas le sien pendant les paroles du jeune homme. Puis elle répond, avec son coeur. Noah, le pudique et Liza, bien trop franche. « Pour quelle raison je partirais, Noah ? Ma famille, mes amis sont ici. Mon agence fonctionne moyennement bien mais, c’est assez pour que je refuse la proposition de mon père. Tu es là, toi. C’est le plus important. Je dois y aller de temps en temps parce que j’ai des responsabilités envers la société de mes parents. » Certes, elle y va de plus en plus ces derniers temps.. Lucas en est probablement la cause. Liza ne peut le nier, le californien est « intéressant » en ayant de la conversation, ils partagent les même valeurs et ont beaucoup de points communs.. mais il y a qu’un Noah sur cette terre. « Lucas ne changerait rien entre nous. Tu restes mon meilleur ami, le quatrième homme dans ma vie. » Après ses frères et son père, Noah joue un rôle primordial dans le quotidien de Liza. C’est tout à fait légitime qu’il puisse avoir peur de perdre ses droits. Il est irremplaçable, indispensable pour la californienne. Cet amour, après de nombreuses tentatives à passer à autre chose, est bien trop puissant pour qu’un homme prenne sa place. Elle ne voit que le visage de Noah en présence de ses conquêtes. Il relance à propos de Joshua et Liza souffle une nouvelle fois. « Arrête avec Joshua.. il m’a demandé si je savais que ce soir vous sortiez. Réponse négative et j’ai ajouté que je ne pourrais pas venir à cause de mon atterrissage tardif. Il a alors proposé naturellement de venir me chercher. Je ne t’ai pas demandé une seule fois. Est-ce un crime ? » Elizabeth ne veut pas non plus le déranger à tout bout de champ. Il vient souvent la chercher quand elle passe quelques jours dans le ranch familial malgré les tensions entre les Barnes et les Warrens. « Je commence à en avoir assez de toutes ces disputes stupides. On se considère comme des meilleurs amis mais, pourquoi nous sommes aussi conflictuels par moment ? Ca ne devrait pas exister.. » Ces mots là, elle les a sorti à maintes reprises, essayant de faire bouger les choses. Essayant de faire passer un message, celui qu’il ne peut y avoir que de l’amitié entre eux. Echec à tout va. Combien de fois elle a essayé de le rendre jaloux. Combien de fois elle a été jalouse de ces femmes qui lui tournent autour. Au fond, le souhaite-t-elle vraiment qu’il comprenne ? Cette question demeure sans réponse depuis plus d’une décennie. « Est-ce qu’on est trop proche pour des meilleurs amis ? Est-ce qu’on devrait complètement revoir notre manière de se comporter ? » Liza tente de percevoir ses vraies émotions dans ses yeux. Un exercice parfois complexe. Noah réussit a camoufler ses sentiments sans difficulté.

 



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Ven 17 Mar - 15:51

« Justement. Parce que ton entreprise fonctionne moyennement. » dit-il, en reprenant ses dires. Ca l’effraie. De ne pas savoir ce qui se passe alors qu’elle se trouve là-bas tout autant. Ce Lucas, il ne lui fait pas confiance. Il est convaincu que son père a fait exprès de les présenter l’un à l’autre pour les éloigner. Peut-être est-ce de la paranoïa, mais en attendant, il la voit s’envoler pour Los Angeles de plus en plus souvent. Un jour, il craint qu’elle ne revienne plus, qu’elle fasse sa vie là-bas. Un homme aura pris sa place. Au lieu d’être le quatrième homme, il deviendra le cinquième, puis passera tout en bas de l’échelle. D’après ce qu’elle lui dit, c’est pourtant loin d’arriver, mais il n’est pour autant pas rassuré. Il se fait des films. Ce type, est-ce qu’il est plus qu’un gars avec qui elle bosse ? Est-ce qu’elle le regarde comme il aimerait qu’elle pose ses yeux sur lui ? Elizabeth est en train de lui échapper sans qu’il ne sache comment faire pour l’en empêcher. Noah ne sait pas quoi répondre, hausse les épaules et finit par admettre : « Bien sûr que non, ce n’est pas un crime… » C’est quelqu’un de possessif, surtout avec Elizabeth. Si les choses se passaient autrement, peut-être qu’il aurait un peu plus confiance, mais elles sont loin d’être comme il le souhaite. Noah essaie de faire avec ce qu’elle lui donne, ce qui ne lui suffit pas, mais c’est déjà assez fort. Il s’appuie contre la devanture du bar, penche la tête en arrière afin que celle-ci trouve appui à son tour. Il plonge une main dans sa poche, passe l’autre sur son visage, tentant vainement de s’éclaircir les idées, de trouver des réponses à ce qu’elle lui souffle. Il sait, lui, pourquoi c’est si conflictuel. Ses sentiments, il n’arrive pas à les contrôler. A chaque fois qu’il la voie avec un autre, à chaque fois qu’elle lui parle de Joshua, ou de Lucas, ou même d’un inconnu qu’elle trouve à son goût, Noah voit rouge. Il se sent terriblement coupable de ce qui arrive entre eux. « Je sais… Je déconne par moment. Je m’emporte pour… des conneries. Je devrais pas, je suis désolé. » Il devrait plutôt être heureux pour elle, ravi qu’elle fasse sa vie, mais ça le rend dingue. « Elsy… » souffle-t-il, avec ce surnom que lui seul utilise. « Je n’ai pas envie qu’on s’éloigne. Je n’ai pas envie de voir un mec te mettre le grappin dessus et prendre ma place, tu comprends ? » Il aimerait pouvoir lui dire ce qu’il ressent, réellement, mais Noah, quand il se regarde dans le miroir, il n’a rien à envier, rien à donner de plus que tout ce qu’il a là. Cette Terre. Cody. C’est ce qu’il a de plus beau dans sa vie. « Ce Lucas, je ne le connais pas, je ne l’ai jamais vu, mais je suis certain qu’il a des idées derrière la tête et je le comprends. T’es vraiment une femme extra, avec de bonnes valeurs. T’es intelligente, belle à mourir. Et tu me fais marrer, lorsque tu te retrouves effrayée dans la nature, par des petites bêtes qui ne mangeraient pas la grosse. » Il est même convaincu qu’elles ont plus peur d’Elizabeth. Mais ça, c’est son petit côté californien, grande ville. En dix ans, elle a su apprivoiser ce qu’il y avait autour d’elle, se faire une place. Noah l’a bien vu, il était au premier rang. Ce qui le rend différent des autres mecs, c’est qu’il aime Liza comme elle est. Entièrement. Pas seulement une partie d’elle, non. Ses qualités, mais aussi et surtout ses défauts qui la rendent si passionnante, si intéressante. « Je tiens à toi. Enormément. Et… On est tellement proches, on fait tellement de choses ensemble que j’ai du mal à te laisser partir. » avoue-t-il, en omettant volontairement ce qu’il a de plus gros sur le cœur. Ca fait douze ans qu’il s’efforce de le lui cacher et il continue dans cette lancée, n’ayant pas la moindre envie que ça détruise ce qu’ils ont construit à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Mar 21 Mar - 17:51


This useless game
Noah && Liza.



« Mais j’ai un héritage derrière, Noah. Je ne suis pas à plaindre. J’organise un évènement tous les six mois à LA et c’est amplement suffisant. Je dois y aller pour les réunions avec la comm’ mais, ma place est ici. » Liza voit l’entreprise Warrens comme de l’argent en plus. Elle vient en aide uniquement pour les nouveaux produits sur le marché. Elle doit s’y rendre deux fois par mois minimum pour assister aux réunions avec les services adéquates mais cela reste raisonnable. La haute saison commence à Cody. Tous les ans, Liza vient en aide aux musées pour leur communication et organise les gros évènements culturels. Les spectacles de tirs sur Sheridan avenue vont débuter, comme tous les ans. La mairie a donné son accord pour lui offrir de nouvelles libertés. Il a confiance en elle concernant les animations. Quoique, il est un peu effrayé par les futures initiations de danse amérindienne. Les critiques seront mitigées et Liza le sait à l’avance. Cependant, les amérindiens font partie de l’histoire du pays et de la région, qu’on le veuille ou non. Toutes les personnes ayant du sang amérindiens dans ses veines, détestent Buffalo Bill. Il a été l’un des plus grands tueurs d’indiens en Amérique du nord. Liza aurait très bien pu se lancer dans un projet historique sérieux mais, elle garde sa rancoeur et offre aux touristes de belles images de deux civilisations que tout oppose côte à côte. L’évènementiel à Cody est très restreint quand il n’y a pas de démarchage sponsors pour le rodéo mais, Liza vit très bien ainsi. L’entreprise Warrens lui permet de payer ses activités hors de Cody. Ses séjours durent un peu plus longtemps depuis deux mois.. En plus d’une journée habituelle avec ses amies, elle retrouve Lucas pour discuter des différents points importants à transmettre à son père. Il est venu qu’une seule fois dans le Wyoming. Le chef de famille Warrens a eu une bronchite cet hiver. L’assistant est donc venu pour lui faire signer des documents importants et échanger à propos des dernières nouveautés. Son père lui avait proposé de rester deux jours à Cody et il a accepté sans hésitation. Liza a dû lui montrer les horizons et depuis, ils se donnent des nouvelles régulièrement. L’amérindienne n’est pas aveugle, il lui fait quelques suppositions dans le but de la charmer. Une technique de drague californienne typique. Liza rentre dans son jeu et fait de même tout en gardant certaines distances.. Il est l’employé de son père mais surtout, son coeur est occupé par Noah. Il lui appartient depuis douze ans et Liza ne compte pas les nombreuses fois où elle a essayé de l’oublier avec un autre homme. Mission impossible. Le partenaire est comparé sans cesse à Noah. D’un point de vue physique mais surtout, moral. Il lui dit qu’il est effrayé qu’on lui prenne sa place. Evidemment que Liza comprend cette frayeur, elle ressent exactement la même chose quand une femme se rapproche trop de lui. Elle n’a jamais compris pourquoi il n'est pas déjà dans une relation stable. Il prime les valeurs de la famille et les traditions américaines mais, il ne se les appliquent pas. Liza l’avait plutôt imaginé fonder une famille au début de la vingtaine d’année et être propriétaire de son ranch. Un idéal qu’il énonçait depuis l’adolescence. Pourtant, dix ans plus tard, il a certes crée sa société avec son frère mais, à propos de sa vie privée, rien a avancer. La jeune Warrens lui avait proposé à maintes reprises de l’aider financièrement pour la construction du ranch. Il souhaite réussir par lui-même, sans son argent. Liza comprend tout à fait son point de vue mais elle désire tellement l’aider dans ce projet, le voir heureux dans un lieu qui le correspond. Comment ne peut-il pas trouver une personne comme lui, avec les même ambitions à Cody ? Liza aimerait tellement lui avouer tout ce qu’elle a sur le coeur. Lui avouer son amour et réaliser tous leurs rêves ensemble. Elle serait même capable de stopper son poste chez Warrens pour se consacrer pleinement à son agence locale et au ranch. « Chouchou.. » Elle vient alors se perdre dans ses bras pour essayer de le rassurer et lui monter que ces mots la touchent énormément. Les mains enroulent sa taille et pose sa tête sur son torse. « Lucas ne t’arrive pas à le cheville, Noah. Tu es la personne la plus interessante et prévenante que je connaisse. T’es toujours là pour les gens que tu aimes, ta philosophie de vie est juste magnifique.. » Noah peut avoir des défauts comme possessif et souvent têtu mais, cela fait parti de sa personnalité haute en couleur. Il réussit aussi à se remettre en question. L’une de ses qualités parmi tant d’autres. Quand on connait Noah, on ne retient que ses qualités. Sa gentillesse, sa droiture, son authenticité.. Liza l’idolâtre probablement trop mais, n’est-ce pas normal quand il s’agit de la personne qu’on aime ? « Je pourrais jamais partir d’ici, Noah. Cody est le lieu que j’apprécie et surtout, tu es là toi. » Peu importe du lieu si Noah est avec elle. Liza a besoin de sa présence. Dès qu’il y a un problème, Noah est le premier contacté. « Je ne veux pas perdre nos moments ensemble non plus. » Ces soirées où Liza l’oblige à regarder des films cul cul la praline, le soutenir à ses entraînements de rodéo, ces journées entières dans la nature.. Le monde extérieur n’existe plus quand Noah est auprès d’elle. « Mais je suis désolée aussi. » Dit-elle en resserrant encore un peu l’étreinte. « Je suis enquiquinante parce que tu mérites une fille parfaite.. ça m’énerve que tu ne trouves pas. » C’est un peu vrai. Elle enfouirait peut-être ses sentiments si elle le voyait heureux avec une fille digne de ce nom. Elle en sait rien mais, elle espère profondément que cela soit le remède.. « Une fille qui aime les chevaux, la bière.. les vêtements pour que je puisse parler avec elle, c’est important. Une fille qui te fait sourire dans les pires moments, qu’elle sache passer des journées entières dans les bois à la Davy Crocket, qu’elle soit pas trop bavarde, qu’elle apprécie tes chemises parfois démodées.. » Liza stoppe son énumération qui pourrait encore durer plusieurs minutes. Elle préfère terminer sur une pointe d’humour. Il y aura toujours un petit pincement au coeur en s’imaginant à la place de cette femme mais, le plus important est le bonheur de Noah, n’est-ce pas ? « Maintenant, tu me fais un grand sourire et on retourne avec les autres. Ok ? » Liza le regarde dans les yeux malgré la distance quasi inexistante entre eux. Cette proximité n’a jamais été un problème, elle s’est installée dès les premières semaines au lycée. C’est exactement ça le souci, c’est vite devenu une habitude alors qu’aucune relation amicale se déroule ainsi. Et pourtant, c'est aussi une bonne manière de combler un vide, ces aveux qui arriveront plus tard.  


 



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   Mer 22 Mar - 0:24

Les mots qu’elle prononce lui font du bien au moral : sa place est ici. Il les pense sincèrement aussi, mais il ne peut s’empêcher d’appréhender, de se dire que l’avenir ne se prévoit pas, qu’elle pourrait suivre quelqu’un, à défaut de le vouloir elle-même. Il le sait, il aura de cesse de s’en faire à ce sujet. La peur de la perdre, de la voir s’éloigner, restera toujours là, quelque part, peu importe ce qui se passe. Ses sentiments pour elle sont tellement profonds qu’il ne peut en être autrement. Le contraire serait même anormal, pour quelqu’un aussi amoureux que lui. Elizabeth, il l’a tellement dans la peau. Parfois, il aimerait avoir le courage de lui dire les choses, laisser de côté la crainte de ficher en l’air une amitié, en se disant qu’elle pourrait tout à fait comprendre. Ce qui pourrait expliquer bien des choses, mais ça, c’est un idéal qu’il peine à s’imaginer. Les choses sont telles qu’elles sont : Noah est entré dans la case des amis. Les sincères, ceux sur qui on peut compter, que l’on peut appeler au beau milieu de la nuit, tandis qu’il lâche une aventure, est capable de la mettre dehors pour écouter sa meilleure amie. Ce n’est pourtant pas sain de vivre de la sorte, on le lui a déjà dit. Comme on lui souffle de crever l’abcès, de prendre des risques. Ca, il devrait savoir faire, lui qui aime le club de Rodéo, qui en fait partie depuis tant d’années, mais jouer les cow-boys sur un taureau et avancer dans sa vie privée, ce sont deux choses différentes.

Attentif, il l’écoute sans broncher, est touché par ce qu’elle lui dit. Il est bien content qu’elle le mette sur une marche plus haute que celle de Lucas et bien que ce ne soit pas suffisant pour la croire sur parole, ça lui fait plaisir. Il l’entoure de ses bras, caresse son dos avec tendresse, plonge son visage au creux de son cou. Son odeur, il en raffole. Il pourrait rester là durant des heures tant il aime quand elle se perd dans ses bras de la sorte. Sentir son corps frêle contre le sien, c’est probablement l’une des choses qu’il préfère le plus au monde. « Tu as intérêt. » lui murmure-t-il, au creux de son oreille. Il n’a pas envie qu’elle s’en aille, ou qu’elle pense à séjourner ailleurs pendant plus de quelques jours. C’est beaucoup trop pour lui. Il redresse sa tête, plante ses yeux dans les siens. Si elle savait à quel point cette fille parfaite, il l’a trouvée depuis des années. Si elle savait que la seule avec qui il a envie de passer sa vie, ce n’est autre qu’elle. Il ne demande pas quelqu’un qui vienne de son milieu, ou qui soit très à l’aise avec la nature. Il ne demande pas une femme qui adore regarder le rodéo, ou qui aime la bière autant que lui. Tout ce qu’il souhaite est là, juste devant lui. Il arbore un sourire lorsqu’elle continue de faire des énumérations, notamment sur les vêtements. Ca l’amuse, ça le détend. Et enfin, il lâche un rire : ses chemises démodées. « Très bien Mademoiselle Warrens. On retourne à l’intérieur. » Il passe son bras autour de ses épaules et l’attire à l’intérieur du bar. « Mes chemises sont très bien. Je suis juste désolé pour toi que tu ne t’en aperçoives pas, ou que tu manques de goût. » finit-il par dire, tenant à recadrer les choses, avec humour, toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (w/Noah) This useless game   

Revenir en haut Aller en bas
 

(w/Noah) This useless game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour à l'auberge au lieu d'un game over
» Game Maker Base
» Game Maker HTML 5, topic officiel
» Jouer à des jeux Game Maker directement sur le net
» demande prof, pour la logique game maker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: Rps terminés-