.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le coup de la panne. (cait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: le coup de la panne. (cait)   Mar 14 Mar - 15:25

Tu avais passé ta matinée au ranch avec ton père, comme tous les jours car tu travaillais avec lui depuis un moment maintenant. Mais aujourd'hui, il n'avait eu besoin de toi que la matinée alors il t'avait gentiment laisser ton après-midi, du coup tu t'étais empressé de rentrer à la maison pour retrouver ton meilleur ami Eliott et vous faire des parties de playstation comme vous en aviez l'habitude. Tu adorais ton travail, loin de là l'idée de quitter vite ton père, puisque tu avais toi-même volontairement arrêté tes études de droit alors que tu avais obtenu ta licence pour venir travailler avec lui. C'est un choix, difficile à comprendre pour certains mais, toi, il t'es apparu comme une évidence, de plus ton père te voit comme le prochain héritier du ranch et ça, rien que pour cette raison, tu ne pourra jamais le décevoir. Le ranch c'est ton enfance, ton repère et hors de question qu'il te passe sous le nez. Mais une après-midi de repos n'était jamais de refus.

Du coup, tu roulais tranquillement alors que tu arrivais presque dans ton quartier à l'entrée de la ville, ton regard fût attiré par une voiture en warning sur le bas côté. Tu fronçais les sourcils, peut-être était-ce une personne que tu connaissais, Cody n'était pas très grand et si tu pouvais venir en aide, tu le ferais. Tu venais mettre ton clignotant pour venir te garer derrière la voiture en panne, aucune autre voiture n'était actuellement sur la route et vous n'étiez pas suffisamment proche de la ville pour y aller à pied, il était clair que l'automobiliste avait besoin d'aide. Tu retirais ta ceinture après avoir éteint le moteur alors que tu sortais de ta voiture, le capot de l'autre voiture relevée. « Vous avez besoin d'aide ? » tu disais, sans même savoir qui était la personne en face. Tu t'avançais les mains dans les poches de ton pantalon alors que la personne se relevait enfin, un peu de cambouis sur la joue. T'es surpris de voir de qui il s'agit, tu l'avais pourtant déjà vu de loin à une soirée organisée de la ville mais, tu pensais qu'elle était juste de passage. 

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le coup de la panne. (cait)   Mar 14 Mar - 19:53


Les rayons du soleil – bien qu'encore timides – qui se profilent à l'horizon s'introduisent à l'intérieur de l'habitacle de la voiture. Des lueurs de lumières qui ne sont pas pour te déplaire et qui égayent ce début de journée. Une journée qui avait débutée sur les chapeaux de roues des les premières heures de la matinée. Les derniers arrivages de cartons pour le ranch étaient arrivés avec plus d'une heure de retard et avec l'absence imprévu de l'un des collègues de Jed, vous aviez dû vous arranger autrement et tu bénissais ton sens de l'organisation pour pouvoir rebondir. Une logique – plus qu'une philosophie – qui te collait à la peau depuis ton enfance, tu aimais que tout soit ordonné et ranger à sa place. Et la paperasse accumulé dans le  bureau et les tiroirs de ton défunt paternel n'irait sans le moindre doute pas se plaindre. Depuis ton retour de ton frère ainé au bercail, vous étiez tombés d'accord pour éviter les interrogations un brin trop personnelles qui n'apporteraient qu'une discussion de mauvaise augure. Vous aviez toujours été très proches l'un de l'autre, l'existence avait également prônée ses exigences mais la confiance aveugle l'un envers l'autre ainsi que la distance n'avait rien entaché à ce lien fraternel si précieux et fort à tes yeux. Il restait ta seule et unique famille désormais et on ne s'éloigne jamais des siens. Tu ne pourras jamais empêcher son regard protecteur sur ta personne et encore mettre des barrières à sa source d'inquiétude qui ne cesse de grandir à ton égard mais tu lui maintenais quand même tête. Tu avais un don pour cela te semble-t-il ? A cette pensée tu secoues la tête d'un mouvement amusé tout en focalisant tes prunelles claires sur la route. Te focaliser sur le comportement borné de ton frangin t'empêche de trop songer à ces derniers mois qui ce sont écoulés. Des jours qui ce sont succédés, les uns après les autres tout en ayant conscience de la trotteuse qui effectue inlassablement le cycle de l'horloge. Son bruit mécanique était le seul son rassurant de la clinique où tu as passé plusieurs semaines après ton opération. Un événement qui t'offrait le début d'une nouvelle vie sans avoir la crainte de la voir s'éteindre comme celle de ta mère. Tu n'en avais parlé a personne, c'était bien ainsi car on aurait tendance à trop te le rabâcher à toutes les sauces possibles. Et le rendez-vous dont tu reviens n'est pas pour t'y aider. Votre hygiène de vie est excellente Cait, maintenant il ne vous reste plus qu'à passer à l'étape suivante : celle de profiter de votre jeunesse ! Ce jeune médecin – tout juste diplômé – était bien marrant mais il ne comprenait rien à rien. Un rire jaune s'échappe de ta bouche alors que les deux mains sur le volant tu poursuis sur une conduite tranquille. La radio en sourdine joue le dernier morceau d'un groupe indie pop, une mélodie plus qu'appréciable pour se détendre. Du moins c'était l'idée jusqu'à ce que ton quatre roues s'exprime en pétaradant et qu'un léger filet de fumée s'échappe de ton capot. Tu lèves les yeux au ciel tout en jurant entre tes dents. Cette voiture avait beau être vieille comme les pierres, elle ne t'avait jamais fait un coup pareil et en plus aujourd'hui ? Tu serres le volant entre tes mains, tes jointures blanchissent. Tu ralentis puis te gare sur le coté de la route bien que cette dernière soit bien déserte à cette heure de l'après-midi. C'était bien ta veine ! Tu te laisses aller une fraction de secondes contre le siège en fermant les yeux, juste l'espace d'un moment. Juste souffler. Tu ouvres la portière avant de soulever le capot du véhicule. Tu bénissais ton frère de t'avoir appris les bases de la mécanique lorsque tu étais gosse mais cela ne t'empêche pas de détester le cambouis. Une grimace se dessine sur tes traits alors que tu commences à observer le problème. Les minutes défilent sans doute et à dire vrai tu ne t'en soucis plus réellement. Tes mains s'agitent et les connaissances pratiques s'y accompagnent. La conclusion est claire : ta voiture était bonne pour le garage le plus proche.  « Vous avez besoin d'aide ? ». Une voix s'élève et te fait sursauter au passage. Tu étais tellement concentré sur le souci en cours que tu n'avais même pas prêter attention autour de toi. Tu te redresses pour tomber sur le visage du jeunes Warrens. Oui, décidément le karma était contre toi aujourd'hui et l'horoscope ne mentait pas : vous aurez un bouquet dans la journée. Oui c'était tout simplement le bouquet. « Juste d'une dépanneuse apparemment. ». Répliques-tu peut être un peu trop calmement avant de passer ton avant bras sur le bout de ton nez. Tu attrapes ton téléphone sur le siège passager mais lui est contre toi. Plus de batterie … Tu soupires de lassitude. La journée n'en avait pas fini avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
 

le coup de la panne. (cait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RAID 0 en stripping, 1 volume tombe en panne, HELP
» Rachat d'Alice !! ils sont 3 sur le coup !!!
» [Résolu] Panne OE
» musique coupée au milieu
» Coup de gueule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: Rps inachevés-