.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Shaw ○ Eliott) Tequila, Heineken, po l'temps d'niaiser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: (Shaw ○ Eliott) Tequila, Heineken, po l'temps d'niaiser    Jeu 16 Mar - 12:37

Tequila, Heineken, po l'temps d'niaiser
Shaw & Eliott

Quelques verres, le coude sur le comptoir et la tete dans les étoiles. Un groupe de passage dans le coin, du bon son qui rameute la foule. Ça s'entasse dans le cœur de Cody. Ça sens l'ivresse, la folie, et la douceur de la jeunesse. Bientôt, tout ça se verra mourir pour faire place a l'odeur de l'alcool, et du vomi qui colle aux habits. Quelques regrets a venir dans les pensées de certains, dés demain. Mais, les gens s'agitent avec ferveur, ça rit, ça gueule, et puis de temps en temps, ça réclame un verre. Un verre en plus, un verre de trop, qu'on balancera malencontreusement sur le trottoir, en quittant le bar. En attendant, ça danse, maladroitement, d'un pas qui risque fortement de vaciller mais, ces gestes maladroits, quoi qu'on en disent, ils respirent le bonheur et ça, ça n'a pas de prix.

La, seul, a parler avec les gens qui vont et viennent. Un contact, un numéro, écrit dans le creux d'une main, surement avec quelques fautes dedans. Pas grave. Ce n'est pas plus mal. Tourner la tete, perdre son regard sur les courbes de quelques femmes, et soupirer devant les pensées qui me font mal au crane. Incapable de me poser, que je le veuille ou non, je suis condamné a vivre ainsi. Sans attaché, sans sincérité amoureuse, jusqu'a la fin de ma vie. Je suis comme ça, je met tout en échec. Je soupir, je rigole, replonge mon regard dans la fille qui me parle depuis tout a l'heure. Étonné de ne pas encore voir des visages sincèrement familiers s'imposer dans la foule. Vingt deux heures, encore du temps devant moi, certes mais, tout de meme.

Un verre de plus. Bientôt celui de trop mais, qu'importe. Stature frêle et fine, qui m’empêche de tenir correctement l'alcool. Un fond de douleur sur la tempe gauche. Bam, bam, un tambour incessant, qui s'incruste doucement. La vision un peu trouble, ça m'apprendra, a boire aussi vite, et surtout, autant. Je tourne la tete vers l'entrée. Visage connu. Shaw. Je lève la main en riant, connement, sans raison. La boisson, surement. Je me redresse, non sans difficulté, pour venir vers toi, ouvrant mes bras en grand. Déjà sociable sobre, boire ne fait qu'accentuer tout ça. Plus sociable, plus tactile, plus amical, plus franc. "Hey, comment tu vas ? Je commençais a m’inquiéter, une fête sans toi, c'est pas possible."
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivée le : 03/03/2017
Messages : 73
Avatar : Danielle Campbell
Crédits : Baby Blood - Kay
Points : 0
DC : Ezae Blackwell
Crédit : Kay'
Age : 23 ans.
Statut : Célibataire.
Occupation : En recherche d'un travail, que ce soit dans la gestion d'entreprise ou dans un ranch. Ou n'importe quoi de correct en fait.
Ton vote : Démocrate.
Quartier : Un petit plein-pied sur Yellowstone Avenue. Toutes mes économies y sont passées, il est temps de retrouver du travail !
Post-it : † Poster sur Instagram.
† Monter un dossier en béton pour les chambres d'hôte.
† Appeler mes parents pour prendre des nouvelles de la famille.
† Faire le plein du frigo.
† Me remettre sérieusement au sport.

Rps : Prête à jouer avec vous !

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (Shaw ○ Eliott) Tequila, Heineken, po l'temps d'niaiser    Sam 1 Avr - 8:11




   

Shaw & Elliott
« Tequila, Heineken, po l'temps d'niaiser. »
L
e programme de la soirée est assez simple ; sortir et faire la fête. En somme, ce n'est rien qui soit en dehors de mes cordes. Cody est une ville qui vit d'une façon assez singulière, mais certains soirs, c'est comme si tout le monde répondait d'un seul coup à l'appel. Tous les oiseaux d'une même nichée se regroupent sur les fils électriques en attendant l'heure de prendre leur très joyeux départ en vol. Je fais partie de ces oiseaux, même si je m'y suis greffée plus tardivement. Seulement, j'ai réussi à me faire une petite place sur le fil de la vie et je ne compte pas la céder de sitôt. J'avale un repas frugal assez tôt. Je n'ai pas vraiment d'appétit, au contre, je suis sur des charbons ardents depuis quelques jours. Mon projet professionnel m'occupe énormément, et je me mets de la pression en plus pour être certaine que tout sera parfait lorsque je serais prête à me lancer dans l'aventure ; c'est à dire quand j'aurais des associés et que la banque m'aura officiellement validé son accord de principe.

Il faut que je décompresse, ou je vais exploser. Pour l'instant je ne sens pas les signes avant-coureurs d'une explosion, mais je préfère autant ne pas les attendre. Donc, pour une fois, pour une seule soirée, je compte faire en sorte que tout aille pour le mieux en sortant m'amuser comme une folle. Je risque de faire les choses à outrance, donc je songe tout de suite à ne pas prendre ma voiture. Commander un taxi sera plus simple. J'appelle donc une compagnie, fixant par avance l'heure de mon départ, avant de filer à la salle de bain. Le temps de me doucher, de m'habiller, de me coiffer et de me maquiller, tout est déjà plus calme dans ma tête. J'ai opté pour un jean slim couleur délavé et troué aux deux genoux ainsi qu'un top noir à sequins. Le tout avec une paire de talons aiguilles, c'est très bien. J'ajoute un blaser ultra cintré pour ne pas prendre froid, et finis par retoucher mon maquillage, un simple smokey eye dans des tons de gris avec une touche de blush, de mascara et de gloss rouge. Satisfaite de ce à quoi je ressemble, je prends ma pochette noire avec mes clés de maison, mes papiers d'identité et du liquide avant de sortir, téléphone à la main, pour voir si le taxi est arrivé.

La course est rapide, dans un tarif cohérent, et lorsque j'arrive au centre de Cody, c'est déjà l'effervescence. Je règle rapidement la note et entre dans le bar le plus proche. Je n'ai personne à rejoindre, normalement, mais je rencontrerais bien quelqu'un pour ne pas m'ennuyer de ma soirée. L'ambiance dans le bar est assez électrique, on sent que certains sont déjà de sortie depuis un bon moment. Pour ma part, j'arrive seulement, et je suis tout à fait sobre. Mes yeux balayent la pièce, à la recherche de, peut-être, un visage connu, et lorsque je vois Elliott faire des signes dans ma direction, mon sourire illumine mon visage et je lève un bras pour lui répondre. Je me glisse ensuite dans la pièce pour le rejoindre le plus rapidement possible, évitant en riant les danseurs qui traversent, un verre à la main. Je fonce finalement droit dans les bras de mon acolyte de soirée, passant mes bras autour de son cou lorsqu'il m'accueille bras ouverts. Je ris de ce qu'il me dit.

« Je suis SUPER contente de te voir ! Pour tout te dire j'ai failli ne pas sortir. En tous cas, je vois que tu ne m'as pas attendu, il va falloir que je te rattrape vite maintenant ! » Je lui souris en l'entraînant sans ménagement vers le bar.  « En tous j'espère que tu es en forme parce que moi ... Je suis à fond ce soir ! »

Parce que la sobriété totale quand notre acolyte ne l'est plus vraiment, ça n'a rien de drôle. Je lui lance un regard en coin en me commandant un duo de shooters de tequila, histoire de commencer la soirée sur les chapeaux de roue, rien ne m'empêchera de calmer le jeu après. Déjà, je compte bien le faire danser, il n'a pas vraiment le choix. Maintenant que je lui suis tombée dessus, puisque j'ai envie de danser, il va subir. D'un autre côté, c'est certain qu'on risque de bien s'amuser. J'avale mon premier shooter sans la moindre grimace - ah l'habitude ! - avant de me tourner totalement vers Elliott, un sourire dévorant sur les lèvres.

« Quoi de neuf depuis la dernière ? »

Il a du comprendre que la curiosité me dévorait généralement. Je ne suis pas le genre de fille qui se contente d'un petit "bah écoute comme d'habitude". Bon, quand il n'y a rien à dire, il n'y a rien à inventer, mais j'ai tendance à sauter sur tout ce qui peut être croustillant la tête la première, surtout quand mon interlocuteur est quelqu'un que j'apprécie vraiment.


           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & icons:tumblr

         



I feel back home
La maison, c'est l'endroit qui vous manque déjà avant même que vous l'ayez quitté. C'est l'endroit auquel vous pensez quand vous êtes nostalgique. C'est l'endroit où vous avez vos plus beaux souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(Shaw ○ Eliott) Tequila, Heineken, po l'temps d'niaiser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» temps de chargement d'un swf sur l'appel d'un bouton ?
» [résolu] Départ d'une animation sur un temps suivant l'heure
» [Résolu] reglez le temps de l'animation sur un swf ?
» Temps de réponse au démarrage des locos
» Exemple de compteur de temps de jeu avec achevements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: Rps inachevés-