.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (shaw) sans issue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: (shaw) sans issue   Dim 19 Mar - 13:42

« … et nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée. »

Sagramore soupira, et regarda l’heure sur son téléphone. Quatorze heures quarante-deux – dans dix-huit minutes, il était sensé un entretiens par Skype avec un potentiel client. Un dossier intéressant, qui pouvait l’amener à travailler à l’étranger. En Inde, plus précisément. Une question d’acquisition de plateformes de téléphonie par un entrepreneur américain, qui présentait quelques difficultés techniques. Mais, rien d’insurmontable. Sagramore avait rapidement parcouru le dossier, et listé les solutions qu’il pouvait proposer à l’investisseur si jamais un accord se formait entre eux. Et, surtout, un tel dossier projetterai W&A à l’international, ce qui était loin d’être négligeable.

Mais, voilà, tout risquait d’être compromis par une panne du système de sécurité de la banque de Cody… Une panne d’électricité, qui avait entraîné le déclenchement du système de sécurité – la grille s’était rabattue, le système informatique s’était bloqué, le coffre s’était verrouillé… et clients et employés attendaient à présent, dans le noir, qu’une solution ne leur vienne. Le directeur était déjà en ligne avec le siège social de la banque, pour savoir quelle était la marche à suivre dans un tel cas. Evidemment, rien de ce genre n’avait été prévu dans ses manuels. C’était impensable. Heureusement, Cody était une ville tranquille, et les habitants étaient plus amusés par la situation, qu’effrayés que l’un d’eux ne décide de braquer la banque…

Néanmoins, Sagramore ne se sentait pas à son aise. Certains le dévisageaient. Parce qu’il était étranger, parce qu’il était une mauvaise nouvelle… celui ici pour défaire la beauté rurale des lieux ! Le châtain, oppressé, se retira dans un coin du hall de la banque. Allez, il devait faire face ! Tout d’abord, appeler ce client important pour reporter leur rendez-vous dans l’urgence…

« Monsieur Heger, bonjour. Sagramore Ware, de Ware&Associates à l’appareil.  … Comment allez-vous ? … Parfait ! Je vais bien aussi, merci. … Oui, toujours à Cody. … Ahah, merci. … Non, non ! Pas du tout ! … C’est pour cela que je vous appelle, Monsieur Heger. Pouvons-nous reporter notre rendez-vous ? Un fâcheux imprévu est survenu. … Ah, ça vous arrange aussi ? Un heureux coup du sort, dirons-nous ! Quand serez-vous disponible ? … A 21 heures ? Ne vous inquiétez-pas, un rendez-vous aussi tardif ne me dérange pas. Je n’ai rien de prévu, non. … En effet, il n’y a pas beaucoup d’activité par ici ! … Ah, cela reste une très jolie ville, oui. Elle a un grand potentiel. … Oui, nous ferons ça quand je rentrerai à Denver. A ce soir,  21 heures, monsieur Heger. Passez une bonne journée ! … Merci bien, au revoir. »

Tout s’était bien passé – un poids s’envola de ses épaules. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’à vingt-et-une heures, la situation serait débloquée… Nerveux, il passa une main dans son cou, et ferma un instant les yeux pour garder sa contenance. Il devait rester de marbre. Il devait garder sa contenance. Discret et austère, voilà ses maitres mots dans les situations délicates de ce genre. Sagramore fouilla ses poches, dans l’espoir de trouver quelque chose pour s’occuper – victoire, un casse-tête en bois ! … offert par Shaw, pour fêter leur premier mois ensemble. Il n’avait toujours pas réussi à la résoudre, tiens. Les énigmes impliquant les représentations dans l’espace n’étaient pas son fort – c’était certainement pour cela qu’il avait quelques soucis pour se diriger sans GPS !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivée le : 03/03/2017
Messages : 73
Avatar : Danielle Campbell
Crédits : Baby Blood - Kay
Points : 0
DC : Ezae Blackwell
Crédit : Kay'
Age : 23 ans.
Statut : Célibataire.
Occupation : En recherche d'un travail, que ce soit dans la gestion d'entreprise ou dans un ranch. Ou n'importe quoi de correct en fait.
Ton vote : Démocrate.
Quartier : Un petit plein-pied sur Yellowstone Avenue. Toutes mes économies y sont passées, il est temps de retrouver du travail !
Post-it : † Poster sur Instagram.
† Monter un dossier en béton pour les chambres d'hôte.
† Appeler mes parents pour prendre des nouvelles de la famille.
† Faire le plein du frigo.
† Me remettre sérieusement au sport.

Rps : Prête à jouer avec vous !

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (shaw) sans issue   Mar 21 Mar - 7:38

[ J'ai un peu galéré en cherchant un format icône pour Sag', du coup si tu avais ça à m'envoyer ça serait cool Razz ]




   

Shaw & Sagramore
« Sans issue. »
L
a journée s'annonce plutôt bien. Mon projet tout neuf est pour ainsi dire prêt, et je suis excessivement motivée à l'idée de le présenter à quelques personnes. Mon banquier pour commencer. Si j'ai ne serait-ce qu'autre chose qu'un non catégorique pour l'emprunt qu'il me faudrait pour me lancer en affaires, là je pourrais en parler. Avec mes parents et mes frères pour commencer notamment, même s'ils n'ont pas voix au chapitre de ma vie de toute façon. Mais ils sont ma famille, mon sang, et j'essaye tellement de me racheter pour leur plaire que c'est un emploi à temps plein malheureusement. Ensuite mes potentiels associés dans l'affaire. J'ai déjà une idée sur les personnes avec lesquelles je voulais travailler, j'ai envie de les surprendre énormément en arrivant avec mon beau projet tout emballé dans la soie. Évidemment, je ne peux obliger personne mais proposer ne sera jamais de trop. 

Après une matinée à vérifier mon dossier complet et à prendre le temps de me choisir une tenue digne de la femme d'affaires que j'étais devenue, j'ai rapidement avalé un repas léger et froid qui me fait grand bien, habillée d'une sobre robe noire et d'une paire d'escarpins noirs tout à fait élégants. Dans une de mes habituelles tenues, je fais jeune et un peu folle dans le sens positif du terme, cependant dans ces vêtements j'étais définitivement élégante, et personne de sensé ne remet en question ma capacité à faire tourner une entreprise. 

À quatorze heures, je suis en rendez-vous avec mon banquier pour lui exposer mon ambition de monter une maison d'hôtes. Le lieu est tout trouvé. Un couple de septuagénaires met en bail son superbe cottage en campagne. L'endroit est si grand qu'il y aurait possibilité de faire cinq grandes chambres. Le parc autour sera facilement agrémenté pour s'adapter à de nombreuses activités. Quelques ranchs sont assez proches pour les touristes. Tout collait pour que ça fonctionne. J'ai un accord de principe avec les propriétaires, si je ne dénature pas les lieux. J'ai mes arguments, ma maison pour faire l'hypothèque qui sert de garantie. Le prêt me permettrait assurément de mettre à mon goût les lieux. L'ambiance resterait typique, mais avec une touche clairement plus ... touristique. L'entretien se passe bien, c'est certain. Mes idées et mes arguments font mouche, mais c'est aussi grâce à mes qualifications. Mon diplôme de DU n'est pas rien. 

Lorsque l'on se trouve dans le noir dans le bureau, j'ai presque fini d'exposer mon projet et c'est assez comique de voir le petit homme tourner en rond en cherchant une solution. Il ne peut rien faire sans le système d'exploitation, et après quelques petits mots d'amusement, je lui propose de terminer cette entrevue lors d'un prochain rendez-vous. Qui peut il si l'électricité nous joue des tours, vraiment? Il accepte après un temps et m'accompagne jusqu'au grand hall où tout le monde était déjà réuni. Il préfère me laisser au seuil du bureau, retournant s'y enfermer le téléphone vissé à l'oreille et j'en souris. 

J'avance tranquillement lorsqu'une ombre au sol, dans la pénombre créée par le recoin, me fait sursauter sans aucune discrétion. Je ne m'y attendais pas, puisque tout le monde était regroupé plus loin dans la pièce. Mon manque de discrétion me rend confuse. Ce n'est qu'un être humain, pas un monstre ou un fantôme. Et puis... j'ai du mal à me méfier des gens de Cody. Je souris finalement en excuses, approchant tranquillement. 

« Excusez-moi, je ne vous ... »

Je m'arrête finalement en route, comme frappée par la foudre en voyant ce visage que je connais bien. Un souffle se bloque dans ma gorge et je cille légèrement. On pourrait croire que je viens de voir un fantôme, si ce n'est que celui-ci est de chair et d'os composé et qu'il est loin d'être mort. Je ne lui souhaite d'ailleurs pas le moins du monde. Seulement, c'est un fantôme de Denver, et je n'étais pas prête à le voir. 

« Sag ? » 

Pourtant ça va de soi. Seulement je ne réussis pas à comprendre ce qu'il fait ici. J'essaye de ne pas lui montrer autre chose que de la surprise. Je ne sais pas ce qu'il pense désormais de moi. C'est moi qui ait rompu nos fiançailles, pas le contraire. Je ne peux d'aucune façon lui en vouloir. Je n'ai aucune raison de lui en vouloir. 

« Que fais tu à Cody ? » 

Mon souffle est encore un peu cours, et je n'ose pas vraiment m'approcher, ne sachant sur quel pied danser. Je reste là, fixe, indécise. Je n'ai rien à lui reprocher. Au fond, c'est lui qui peut m'en vouloir, vraiment.


           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & icons:tumblr

         



I feel back home
La maison, c'est l'endroit qui vous manque déjà avant même que vous l'ayez quitté. C'est l'endroit auquel vous pensez quand vous êtes nostalgique. C'est l'endroit où vous avez vos plus beaux souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(shaw) sans issue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [résolu]Antivir me signale sans arrêt que j'ai un virus quand j'utilise firefox
» transferer SANS FIL la video d'un pc sur une tv
» [Résolu] Clavier sans fil faisant des siennes...
» Question sur d-Link sans fil ?
» Protection de zone sans détecteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: Version 3 :: Rps inachevés-