.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 1:11


NOAH COLLINS
Is waking up one day, forgetting you were ever here.



☼ NOM : Collins. Depuis de nombreuses générations, les Collins ont toujours vécu ici, à Cody et ont vu évolué la ville. Certains se sont parfois éclipsés, mais pour mieux revenir. Les parents de Noah, eux, ne connaissent que ces terres. On les connait de par leur réputation, mais aussi pour leur restaurant où on y danse la country et où la nourriture est délicieuse. Endroit qui ne semble cependant pas résister à la concurrence. PRENOMS : Noah. ☼ AGE : vingt-huit ans en juillet. ☼ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Un vingt-sept juillet 1988, à Cody. ☼ NATIONALITE : américaine. ☼ ORIGINES : Il possède des origines anglaises, du côté de sa mère qui est née en Angleterre, à Bristol, mais n'y est pas restée plus de huit ans. Ses parents ont souhaité vivre une vie loin de la ville et c'est en découvrant Cody, en touristes, qu'ils ont décidé sur un coup de tête de s'y installer.  ☼ A CODY DEPUIS : Il est à Cody depuis toujours et n'a aucune raison de vouloir partir. C'est son petit bijou, son nombril du monde. Sa vie est à Cody, pas ailleurs. ☼ STATUT CIVIL : C'est un célibataire un peu volage, qui a conscience du charme qu'il peut avoir et qui en profite pour passer de bons moments avec les femmes, sans aller plus loin que de simples aventures. Le fait est que son cœur est pris depuis dix ans, que son esprit ne pense plus qu'à elle et qu'il lui est donc impossible d'envisager de se stabiliser avec une autre femme. Pourtant, les occasions, ce n'est pas ce qui manque. ☼ METIER/ETUDES : Noah n'a jamais été très intéressé par les études. La théorie n'est pas son truc, préférant de loin la pratique. Les rares cours qui le passionnaient, c'était l'histoire, les maths, mais il n'a jamais vu un avenir là-dedans. Homme cultivé, mais qui est loin d'avoir la logique d'un scientifique, encore moins la passion littéraire, Noah a eu des difficultés à s'imaginer un avenir. C'est en côtoyant les chevaux depuis son plus jeune âge qu'il a fini par voir l'évidence lorsque celle-ci s'est offerte à lui. D'abord un stage d'été pour accompagner le responsable équestre, puis un métier aujourd'hui. TRAITS DE CARACTERE : solitaire, curieux, déterminé, authentique, ronchon, manuel, observateur, discret, fier, volontaire, bagarreur, courageux, sarcastique, affectueux, entêté, protecteur, retardataire, conservateur, sanguin, jaloux, loyal. ☼ AVATAR : Scott Eastwood. ☼ GROUPE : Earth. ☼ CREDIT : http://scott-eastwood.tumblr.com/.


PLACE YOUR HEAD ON MY BEATING HEART
Ses parents tiennent un restaurant qui lui tient à coeur. Le soir, quelques soirées Country sont organisées, mais de plus en plus, dû à la concurrence redoutable, Monsieur et Madame Collins ont des difficultés à joindre les deux bouts. Ils n'ont pas encore parlé de fermer l'établissement, mais Noah le craint. Il a grandi dans ce lieu. + Noah joue de la guitare et de sa belle voix grave, il aime chanter autour d'un feu de camp le soir, lors des soirées familiales ou entre amis. + C'est un touche-à-tout. Il a appris auprès de son père a faire de la mécanique, réparer les pannes des voitures, à travailler sur du bois. En bon mâle, il déteste la cuisine, la vaisselle et le ménage, mais déteste encore plus que ce ne soit pas fait. + Noah est disponible pour les gens qu'il aime et ne refuse pas d'aider si besoin. Ses proches sont pour lui importants, ses amis forment pour lui une deuxième famille et il a tendance à se sentir concerné lorsqu'un problème survient. + Il a confiance en lui, mais pas pour tout. Son avenir est incertain. Il n'arrive pas à se voir dans dix ans, ni même dans cinq et se contente donc de vivre au jour le jour, comme ça lui vient. Noah a cependant un rêve qu'il souhaite réaliser, mais n'est pas sûr que ça se fera un jour avec ses faibles revenus. Acheter un ranch, avec des chevaux, où il pourra vivre. Le construire serait encore mieux, mais pour ça, encore faut-il des ressources. + Il ne porte ni casquette, ni bonnet. Lui, c'est les chapeaux de cow-boy. Comme tout cow-boy qui se respecte, il adore le rodéo qu'il pratique régulièrement, fait même partie du club de rodéo. + Noah est en parfaite harmonie avec la nature. Il n'a jamais été question pour lui de partir de Cody, trop satisfait par sa vie ici. Ses activités favorites, comme les balades à cheval, lui manqueraient bien trop. + Noah est conservateur, très traditionnel, mais profite aussi de cette société de consommation. Politiquement, son vote est tout de même du côté républicain. Il est pour le port d'arme, contre l'avortement, sauf exception grave. Les gens n'ont qu'à faire plus attention. + Il n'aime pas la technologie. Mettez-lui un téléphone portable dans les mains, qu'il ne saura pas en faire bon usage. C'est pour cette raison qu'il a un petit téléphone, datant d'une dizaine d'années, en noir et blanc, avec l'option appel et les textos avec un nombre limité de caractères. Il n'est pas très ordinateur non plus, préférant les choses simples de la vie et profiter du grand air, plutôt que rester constamment enfermé à l'intérieur. + C'est un bon vivant. Il aime la viande, boire de la bière en compagnie de ses potes avec qui ça part toujours en fou rire, ou en bagarre lorsque quelqu'un de l'extérieur leur manque de respect, au choix. + Noah respecte les femmes. Ses aventures, il ne les a jamais vu comme un bout de viande et bien qu'il ait de nombreuses conquêtes à son actif, il ne lui est pas venu à l'esprit de s'en vanter. Les histoires d'un soir restent là où elles sont. + Noah a trois petites soeurs. Une de vingt-trois ans, une de vingt ans et la petite dernière à dix-sept ans. Il les aime toutes les trois très fort et est se montre disponible pour chacune d'entre elles. + Il est amoureux de sa meilleure amie, mais garde ce qu'il ressent pour lui. Elizabeth est une femme trop bien pour lui. Il est loin de s'imaginer la réciprocité de ses sentiments, ce qui saute aux yeux de tout le monde, mais ce n'est pas agréable pour tous. En effet, suite à une querelle à l'adolescence, dû au sang amérindien qui coule dans les veines de la famille Warrens, Messieurs Collins et Warrens sont très loin de s'entendre. Les deux familles voient d'un très mauvais œil la relation qu'entretiennent Liza et Noah. + En soit, il n'a rien contre les homosexuels, mais il n'est pas très à l'aise lorsqu'un couple s'embrasse devant lui. + Noah adore les enfants, mais ne s'est jamais prononcé sur sa vie à lui, à savoir si un jour, il aimerait être père. Le fait est qu'il a déjà des difficultés à se projeter au lendemain, alors imaginer que dans quelques années, il serait entouré de plusieurs enfants, ça lui échappe un peu. + Le matin, il a pour habitude de lire l'actualité dans les journaux. C'est probablement sa seule lecture quotidienne. Il lui arrive de lire des livres, mais un ouvrage se terminera en un mois minimum. +


☼ PSEUDO/PRENOM : appelez-moi Noah, ça ira. ☼ AGE : plus de vingt balais. ☼ SCENARIO OU INVENTE : scénario. ☼ VOS IMPRESSIONS SUR MH : un énorme coup de coeur de par le simple contexte, déjà et le scénario ensuite qui est une pure merveille, sans oublier la fondatrice, un amour. ☼ COMMENT AVEZ-VOUS TROUVE LE FORUM : Facebook je crois.


réservation de l'avatar:
 


Dernière édition par Noah Collins le Ven 26 Fév - 0:43, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 1:11


ONCE UPON A TIME
You talk to some girl, I dance with some guy. Catch each other's eye and we pretend, Like we don't care.


Je me souviendrai toujours de la première fois où j’ai croisé son regard… Mon dieu, qu’est-ce qu’elle semblait perdue dans ce petit coin du Wyoming, mais le petit gars de dix-sept ans qui retapait une année pour mauvais résultats volontaires, de par l’avenir qui l’effrayait, a tout de suite été charmé par cette petite californienne débarquant dans un coin paumé, bien loin de sa grande ville.

« Noah ? » Je m’arrête un mètre après la porte du bureau de la secrétaire. Un instant, je pense me faire enguirlander pour la bagarre qui a eu lieu la veille. Ce ne sera pas la première fois de la semaine, mais si c’est pour avoir le même discours… J’attends un peu, puis je traîne des pieds, m’avançant dans le couloir, lorsque la secrétaire pointe le bout de son nez. « Noah Collins ? » Grillé. Arg. Je baisse la tête, me donne le courage nécessaire pour me retourner et ne plus arborer cette moue de déception. J’aurais aimé éviter cette confrontation. « J’ai deux choses à te dire, tu peux entrer deux minutes ? » Ca y est, c’est foutu. J’acquiesce, puis la suis dans le bureau, prenant place sur la chaise en attendant mon heure et contre toute attente, ça n’a rien à voir avec l’évènement d’hier. « La conseillère d’orientation souhaite te voir. Il semblerait qu’elle ait des choses à te dire, mais tu évites constamment les rendez-vous. Il y a-t-il un problème ? » Je ne m’y attendais pas à celle-là. Ca fait trois fois que je balance une excuse bidon pour éviter cette entrevue. Le fait est que je n’ai rien à lui dire… Elle est gentille, ce n’est pas le souci, mais je considère que je lui ferai perdre son temps. Je n’ai aucune idée de comment je vais finir l’année et où je vais aller. Je pense même retaper une nouvelle fois mon année pour rester dans ces locaux. La sécurité avant tout. « Quelques empêchements de dernière minute. » Elle se gratte le menton, les yeux perdus dans les miens. « Trois fois tout de même. Tu as des problèmes ? » Je secoue la tête, alors qu’elle se penche vers son agenda. « Dans ce cas je lui propose un nouveau rendez-vous. » « Quand ? » Un sourire en coin, elle me répond : « Quand elle l’aura décidé. » Pas bête, la guêpe. « Et si je ne suis pas dispo ? Ou que je suis malade ? » « Ne t’en fais pas Noah, elle trouvera bien un arrangement. » Je suis fait comme un rat, en somme. La femme aux cheveux roux pose ses mains sur le bureau et me dévisage, sans perdre sa bonne humaine. « J’ai aussi besoin de toi. » « En quoi puis-je vous aider M’dame ? » Malgré mes airs bagarreurs, que je ne suis pas toujours fin, je reste poli, courtois, à toutes épreuves, avec les femmes. D’autant plus lorsque celles-ci ont l’âge d’être ma mère. « Nous recevons une nouvelle élève dans l’établissement, Elizabeth Warrens. » Warrens. Ce nom me dit quelque chose, mais je n’arrive pas à savoir où est-ce que j’ai bien pu l’entendre. « Ce serait bien que tu lui montres les locaux, histoire qu’elle puisse s’y retrouver à l’avenir. Te connaissant, nul doute que tu feras un très bon guide. Evite cependant de l’amener dans des endroits insolites et qui sont interdits. » Ca, c’est pour les nombreuses fois où j’ai mis les pieds sur le toit de l’établissement. « Très bien M’dame. » dis-je, en me levant, la saluant d’un signe de tête avant de m’éclipser enfin.

+++++

« Ah, le voilà ! Noah ? » Je tourne la tête en direction de la voix qui m’interpelle et qui n’est autre que celle de la secrétaire. D’office, mes potes s’interrogent sur ce que j’ai bien pu faire, avant de se focaliser, tout comme moi, vers la jeune fille à ses côtés, avec des livres en main. « A plus. » Je m’avance vers la secrétaire et la nouvelle élève, laissant en plan ma petite bande. Ses yeux bruns se plantent dans les miens et un peu gauche, elle fait tomber deux livres, ce qui ne manque pas de me faire sourire. « Noah, voici Elizabeth Warrens. Je te laisse lui montrer les environs et la guider jusqu’à la cafétéria ? » Je ne peux m’empêcher de l’observer se pencher vers ses livres et dans la panique, ou avec un peu de nervosité, j’en sais rien, elle en ramasse un, puis en fait tomber deux autres. La blonde finit par tous les récupérer avec un peu plus de hargne, se relevant en gardant la tête haute. « Noah ? » « Oui M’dame ? » Je réponds, en relevant aussitôt la tête vers elle, mais observant la nouvelle du coin de l’œil, d’un air légèrement amusé. « Tu veux bien faire ça ? » Et je ne suis pas le seul à trouver la situation drôle. La secrétaire aussi, mais elle, elle se fiche de moi qui peine à l’écouter avec attention. « Pas de problème, M’dame. » dis-je, en arborant un large sourire, manquant de rire. Ce n’est pas pour me moquer, pas du tout, c’est juste… que la situation est cocasse, voilà tout. La secrétaire nous laisse enfin et d’un air taquin, je me penche vers Elizabeth. « Ca va tes bouquins ? » Elle aurait très bien pu le prendre mal, bien que ce ne soit pas le but, mais au lieu de ça, elle fait preuve d’humour, en haussant une épaule et en me répondant sur le même ton que moi : « C’est ça d’en avoir un peu trop dans les bras. Peut-être devrais-je penser à m’organiser autrement. » Et là, je me sens chanceux d’avoir été désigné guide de cette demoiselle, blonde, à l’allure californienne, très loin de ce que l’on connaît ici.

+++++

« Dis Noah. » La fourchette en main, je pose mes yeux sur mon pote de boisson, avec qui je partage ma passion pour le rodéo depuis gosse. Il ne me regarde pas, ne prend même pas la peine de lever la tête, signe qu’il y a un truc qui cloche. « Bah dis donc. C’est si délicat que ça, ce que t’as à me dire ? » demandé-je, en prenant une bouchée de ma viande rouge. Silencieux, il entrouvre d’abord la bouche, puis s’aventure à me demander la permission : « Ca te dérange pas si j’invite Elizabeth au bal de promo ? » Mon sourire disparait aussitôt la question posée. Je ne m’y attendais pas. Jusque-là, mes amis se contentaient de me parler de Liza en bien, admettant que sa compagnie était plus que sympa et que ce serait bien de l’avoir à de nouvelles soirées, mais j’étais loin de m’imaginer qu’elle plaisait, à ce point, à Joshua. Je reste interdit, jetant un œil aux autres qui partagent notre table et qui semblent aussi gênés que je le suis. « Non, bien sûr que non, ça ne me dérange pas. Pourquoi ça le devrait ? » Putain, bien sûr que ça me dérange. Je déteste l’idée qu’elle puisse se trouver avec un autre. Avec un ami, qui plus est. « Sérieusement ? J’ai ta permission ? » Non, non, aucune permission donnée. « Ouais, bien sûr. Fais gaffe à ce que tu fais, c’est tout. » Et merde. Mes doigts crispés sur la fourchette, je l’observe, puis mon assiette à moitié vide. Je n’ai même pas envie de la finir, celle-là.

+++++

Joshua. Elizabeth. Elizabeth. Joshua. Ouais, super. Je range mes affaires dans le vestiaire, récupérant d’autres livres que je fourre dans mon sac et claque la porte du casier, sous l’air amusé de ma meilleure amie qui vient prendre place à côté de moi, s’appuyant contre les casiers d’à côté. « C’est moi où Monsieur Ronchon a fait surface ? Ta journée s’est mal passée pour que tu t’énerves à ce point sur ce pauvre casier qui ne t’a rien fait ? » me demande-t-elle, avant d’effleurer du bout des doigts l’objet que j’ai maltraité. « Il faut en prendre soin. » « Dis-moi, tu ne voudrais pas, par pur hasard, que je te laisse seule avec lui pour vous laisser le temps de discuter ? » demandé-je, en lâchant un rire. J’étais énervé, elle m’a calmé d’office. « Dis, Noah, au lieu de faire une tentative ratée pour me surpasser en terme d’humour, tu ne voudrais pas me rendre un service ? » J’ai cru un instant qu’elle allait m’avouer pour Joshua. « Si tu penses que c’est dans mes moyens, demande. » Je ne refuse jamais de l’aider, pour tout et n’importe quoi, surtout pour ce qui est de la sortir, ou de l’épauler, ou même manuellement. Elizabeth se pince les lèvres, puis se lance : « Tu veux bien être mon cavalier du bal de promo ? » Surprise. Une voix dans ma tête me rappelle que Joshua souhaite le lui proposer. Il n’a pas encore fait sa demande ? Je suis pourtant loyal… Et mes potes peuvent compter sur moi. « T’as déjà quelqu’un avec qui y aller ? » me questionne-t-elle, sans doute à cause de mon hésitation. « Non, personne, c’est juste que je m’y attendais pas. Je ne pensais même pas y aller, pour te dire… Mais ouais, d’accord. » Je suis partagé entre me traiter de mauvais pote, ou de sourire à l’idée que Joshua ne pourra pas la contempler et poser sa main sur le bas de son dos, doucement, pour mieux la ramener contre son corps lorsqu’ils devront danser ensemble. Mais rien qu’en voyant ce sourire sur son visage, je me dis… Que ça en vaut finalement la peine.

+++++

Après avoir ramené mon cheval dans son boxe, je m’efforce de passer un dernier coup dans mes cheveux, comme si ça pouvait les sécher. Ce soir, c’est le repas de famille et je crains d’être un peu trop à la bourre pour être accueilli par des sourires. Bingo. A peine entré que le silence s’installe. Je range mon manteau sur le portemanteau et m’avance vers le salon où tout le monde est attablé. Papa relève les yeux sur moi, silencieux. « Bonsoir. » dis-je, en faisant profil bas. Je tire la chaise pour m’y installer, quand il m’interroge : « Comment s’est passée ta petite escapade ? » Dans le ton de sa voix, je devine que ça lui déplaît, qu’il prend sur lui pour ne pas être plus désagréable qu’il ne l’est. « Très bien, merci. Comment s’est passée votre journée ? » Maman m’adresse un sourire, puis commence le récit de sa journée, m’aidant ainsi à rétablir la bonne ambiance. Les frangines s’y mettent aussi, quand le Chef de famille tape du poing sur la table. « Vas-tu continuer ce petit jeu longtemps ? » « Chéri, je t’en prie… » Il adresse un regard noir à Maman, m’interrogeant de nouveau du regard ensuite. « Quel jeu ? » « Ne fais pas l’innocent. Je te parle d’Elizabeth Warrens. Je te parle de l’ennemi. » C’est toujours aussi délicat de lui parler à ce propos. Je pense être celui qui déteste le moins les Warrens ici, même si ces derniers ne m’apprécient pas pour autant. « Liza n’y est pour rien dans votre conflit, Papa. C’est une chouette fille. » Je m’efforce de ne pas dire des choses qui pourraient intensifier sa colère. « Je ne le crois pas, non. Elle fait partie de cette famille. C’est une amérindienne et elle ne vaut pas mieux que son père. » C’est pesant, vraiment. Qu’est-ce que je peux ajouter à ça ? Il est tellement fermé, qu’il ne supporterait pas que je lui prouve par a + b que ma meilleure amie est loin d’être ce qu’il décrit.

+++++

Mes yeux s’ouvrent sur le dos d’une demoiselle. Ses cheveux sont d’un brun foncé. Moira. La veille, j’ai pensé à partir en lui disant les choses comme ils sont, que c’était amusant… Mais nous étions chez moi. Et avec le respect que j’ai pour les dames, je ne me voyais pas la jeter. L’après est souvent délicat. Je ne sais jamais comment dire « au revoir » et habituellement, ça me semble plus simple, puisque les femmes partent d’elles-mêmes, ayant conscience que ce n’était qu’un bon moment à passer. Là, c’est différent. Moira a dormi dans mon lit, s’est parfois rapprochée de moi, peut-être involontairement dans son sommeil. Je caresse du bout des doigts son dos, puis ses épaules et pose un baiser sur le bas de sa nuque, geste qui la réveille en douceur. Lorsqu’elle tourne sa tête vers moi, avec un petit sourire, je le lui rends, un peu gêné tout de même. « Salut. » dis-je, en observant autour de nous. Les fringues ont volé. Il y a sa petite robe non loin de l’entrée, ses sous-vêtements un peu partout. « Ecoute, va falloir que j’y aille. » Ce n’est pas une excuse bidon, bien que je pourrais lui en sortir des milliers. « Je dois aller bosser. » Elle entrouvre la bouche, prête à me répondre, mais avant qu’elle n’ait le temps, je la devance, déposant un nouveau baiser sur son épaule cette fois-ci. « C’était sympa. Peut-être qu’on aura l’occasion de se recroiser un jour. » Rha ce que je déteste les complications. J’ai du mal à comprendre pourquoi elle n’a pas pris ses affaires en pleine nuit afin d’éviter un matin embarrassant comme celui-ci, d’ailleurs. Alors que son sourire disparaît, je me lève, embarquant mon boxer avec moi. « Tu feras attention à ne rien oublier en partant ? » « Comment ? » L’air dépité, son sourire inexistant, elle se redresse dans le lit en passant sa main sur son visage. « Tes affaires. Tu feras attention. Je vais… prendre une douche. » dis-je, en désignant la salle de bain dans laquelle je m’engouffre sans plus attendre. Réveil matin… étrange. Oui, c’est le mot.


Dernière édition par Noah Collins le Dim 21 Fév - 20:03, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 1:42

Message d'accueil dans 3, 2, 1...

BIENVENUUUUUUE ! loveu

J'suis tellement heureuse de te voir ici. Tu ne peux pas savoir à quel point ! J'étais au septième ciel (no commentaire  tutu ). Puis cet avatar.. Scott est sexy dans toutes les situations mais mama mia sur celui ci haan On va bien s'amuser, c'est certain ! Tu veux ta pluie de smiley ? Et bien la voici !

bed haan lovebal heartt yeaah calin1 love2 aah loveuh leche douche kiss ballon hug  bed haan lovebal heartt yeaah calin1 love2 aah loveuh leche douche kiss ballon hug  bed haan lovebal heartt yeaah calin1 love2 aah loveuh leche douche kiss ballon hug  bed haan lovebal heartt yeaah calin1 love2 aah loveuh leche douche kiss ballon hug  bed haan lovebal heartt yeaah calin1 love2 aah loveuh leche douche kiss ballon hug  bed haan lovebal heartt yeaah calin1 love2 aah loveuh leche douche kiss ballon hug  bed haan lovebal heartt yeaah calin1 love2 aah loveuh leche douche kiss ballon hug

Tu as très bien cerné le contexte et c'est déjà énorme. Oui, cela ne peut pas être évident pour tout le monde. Hanlala moi qui voulais aller dormir, je vais rester ici un loin moment A CAUSE DE TOI idea J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de Noah !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 2:57

J'adore ce bienvenue avec tous les Smileys et tout et tout ! Je suis contente d'être passée par là en tout cas. I love you
Le contexte est énorme, tu sais ce que j'en pense. Je n'arrête pas d'écouter Lucy Hale (l'album country) qui me met dans l'ambiance pour la fiche. D'ailleurs, je ne trouve pas le Jukebox. :(

On va s'amuser, oui. <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 3:30

C'est avec plaisir pour cet arc en ciel de smiley ! Ah oui cet album est sympa chap Pour la box, t'as juste les yeux trop fatigués à cette heure. heartt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 15:49

hey mon tout beau, bienvenue à toi, ne m'oublie pas surtout, sinon je mord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 16:18

Promis ! Je suis sur la fiche. Je te réserve une place aussi. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 20:12

Que dois-je dire face à cette fiche ? supp Tu as magnifiquement cerné mon Noah et tu écris comme je le souhaite : avec de l'humour. VALIDEZ-LE.. ah non, c'est mon job tutu Je te remercie encore d'être tombée sur mon scénario !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   Dim 21 Fév - 20:19

Je suis contente que ça te plaise autant ! I love you C'est toujours pas simple de prendre un scénario et d'être bien dans le thème, sans être à côté de la plaque, alors je suis raviiiiie. I love you
Ouiii, valide-moiiii. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noah. (So I close my eyes, cause the only thing I fear...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Just close your eyes and let me lead. {Ft. Sam}
» Oh dear, if I could only close my eyes. (héloïse)
» Base camp et bird eyes
» Déplacer le bouton "Close" de la chatbox Latérale
» Yamapi for me please ! [CLOSE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: 
Fiches de présentation
-