.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sucker for pain feat dmitri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chef de la tribu ✖
headspin, happiness, death
avatar

Arrivée le : 27/02/2017
Messages : 424
Avatar : dan smith
Crédits : BONNIE
Points : 16
DC : adam & wyatt
Age : thirty years old
Statut : he spreads his wings when he's gonna fly, the crow x in secret relationship with a guy who he is truly in love with
Occupation : streets singer, delivery man, horses care.
Ton vote : he don't give a shit
Quartier : yellowstone avenue
Post-it : ✖️ aller sur la tombe de sara
✖️ trouver un vrai boulot
✖️ écrire de nouvelles chansons
✖️ finir la saison de the walking dead
----------------------------------------


Rps : shaw x dmitri (open)

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: sucker for pain feat dmitri   Jeu 30 Mar - 1:32


You can't fight the friction, So ease it off
dmitri & raylan

Tu ne sais plus exactement depuis quand tu es là, très tôt, trop tôt ce matin. T'es probablement venu dans les premiers, pour soutenir ton amie, qui a organisé cet événement, comme chaque année. T'as flâné à travers les stands, discuté avec tous ceux que tu connaissais de près ou de loin et ça en fait un paquet de monde. Toute la ville quasiment était réunie dans cette rue, pour célébrer les festivités. Mais la soirée commence à pointer à l'horizon, et tu as besoin de t'isoler un peu, laisser tes pensées s'évader sans que personne ne vienne te poser des questions. Parce que t'as cette douleur au cœur qui te ronge depuis ce matin, parce qu'il y a ce manque qui te tord les tripes, et te couple le souffle parfois. Parce que malgré tes amis autour de toi, tu te sens seul, trop seul. Sans elle, t'es qu'une moitié d'âme. Elle devrait être là, à rire, à s'amuser, t'embarquer dans toute les animations possible, mais le silence de plomb remplace désormais son rire cristallin, et t'as tenu toute la journée avec ta bonne humeur et ton sourire accroché à tes lèvres mais le poids à fini par te faire céder et tu informes Noah que tu pars faire un tour, il n'en demande pas plus, il te connaît trop bien pour ça, il sait ton besoin de t'isoler parfois. Tu te demandes souvent si tu te serais là où tu es si il n'avais pas été là, si il n'était pas revenu ce soir là, quand tu en avais besoin. S'il n'était pas venu t'entourer de ses bras, affrontant ses doutes, te choisissant à ses principes. Tu n'es pas très sûr de la réponse, mais certainement pas là où tu es.  Tu laisses tes pensées flotter dans ton esprit, te faufilant à travers la foule encore bien présente, enthousiaste à l'idée du barbecue géant qui se prépare dans tout sheridan avenue, les conversations se mêlent aux rires et la musique retentit dans toute la rue. La bière a déjà bien coulée, les barrières tombent peu à peu. Tu te diriges vers le stand de boissons et commande une bière. Puis tu t'éloignes du stand pour retrouver le calme d'un champs qui se trouve à quelques mètres, les échos de la fête raisonnent toujours. Tu te poses contre une barrière et porte ton verre à tes lèvres pour profiter du liquide mousseux en admirant la vue qu'offre le coucher de soleil débutant à l'horizon. Tu restes quelques instant avant de remarquer une ombre à quelques mètres de toi. T'es pas venu pour discuter, t'as pas l'intention d'aller déranger ce type qui semble avoir eu la même envie de solitude que toi. Mais ton regard s'attarde tout de même sur lui, tu reconnais immédiatement sa silhouette, tu l'as que trop vu, mémorisé dans ta mémoire sans même le vouloir. Ce type croisé par hasard dans un bar, l'inconnu que tu aurais dû oublier comme les autres, dont le souvenir aurait dû rester dans cette ruelle, mais qui est pourtant revenu hanter ton esprit bien trop de fois ces derniers jours. Tu avales une nouvelle gorgée avant de t'approcher doucement, tu gardes une certaine distance tout de même cette fois. Tu te remets contre la barrière, laissant suffisamment de distance pour ne pas envahir son espace mais assez pour lui parler sans avoir à crier. Je ne connais toujours pas ton prénom, pour info.




You ran into the night, you can't be found, But, this is your heart, Can you feel it? Pumps through your veins, Can you feel it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 90
Avatar : sid ellisdon
Crédits : lethargy
Points : 185
DC : naïm l'oublié

Age : vingt ans dans la gueule
Statut : faudrait déjà s'y intéresser
Occupation : mécano, barman du dimanche et du jeudi soir
Ton vote : t'es pas de ceux qui s'en préoccupe
Quartier : fuck off.
Post-it : fuck off².

Rps : 3/3

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Sam 1 Avr - 14:44

sucker for pain
dmitri & raylan


t'as terminé d'bosser tard. fatigue de l'après, ennui qui approche trop près. soleil qui commence à s'encrer dans des plaines qui ne feront que chauffer. été qui approche. y'a des mois t'attendais que ça pour t'évader, t'échapper, n'plus avoir la pseudo culpabilité de ne pas aller en cours. lycée qui n'a jamais vraiment vu l'bout d'ton nez, ou alors juste pour les heures de colles imposées. y'avait un rythme tangible, y'avait des courbes à suivre. trois saisons à devoir normalement se lever, et deux mois à juste rien glander. t'aimais ça, la liberté, trainer ta carcasse entre piscines improvisées, entre soirées et défonces organisées. ça semble trop loin. ça semble trop fin. les deux mois ce sont réduit à trois pauvres semaines, tu sais même pas si vraiment t'en voudras. t'sais déjà pas quoi faire de tes nuits par moment, alors nuit et jour à organiser... sans doute t'tirer avec Lys et Matt, finir chaque jour un peu plus mal, la tête retourné, l'regard délavé. faudrait déjà que vous arriviez à passer une soirée sans finir par vous agresser. Lys et Matt, toi et Lys. Lys le problème, toi l'obsessionnel. t'peux pas le laisser, alors comme depuis des années, tes plans tu les imagines avec lui. soupire. tu sais même pas pourquoi tu penses à ça. t'es rentré te changer après l'boulot, virer l'huile de voiture d'ta gueule, échanger tes fringues contre un jean abimé, un tee-shirt et une veste délavée. ça sentait l'sexe dès l'entrée, ça sentait la pétasse à peine le salon passé. tu voulais trainer avec ton pote, mais il était déjà occupé entre les cuisses de sa catin retrouvée. ou une nouvelle, t'as pas cherché à savoir. tu t'es tiré, t'as été rejoindre Matt et les gars, t'as été t'plonger dans ces absurdités de mondanité. t'aimes pas cette ville où tout l'monde se kiffe, tout l'monde se retrouve ici pour ces festivités pitoyable. t'es pas sociable. t'as bu une bière, avant d'lâcher l'affaire. tu bois plus. t'as pris un rail dans les chiotte, puis deux, parce que ça t'enchaine. puis t'as écouté Matt qui se demandait ce que ça ferait que d'aller pisser sur les poteau électrique. tu t'es marré. puis vous avez décidé que plus tard vous iriez peut-être tester. qu'un jour vous alliez en crever, c'est certain. tu t'es tiré plus loin, un temps, clope sur clope, t'as pris un joint. et t'es là maintenant l'esprit embrumé par trop de dope, le corps même pas fatigué. appuyé, accoudé sur cette barrière t'essaye de pas entendre les gens. c'est pas facile c'est certain. surtout quand de sombre crétin viennent près de toi. enfin un. bordel, jamais tranquille. Je ne connais toujours pas ton prénom, pour info. froncement d'sourcils. quoi ?! tu finis par regarder sur l'côté sans même vraiment tourner la tête. nan mais sérieux pourquoi on vient t'emmerder ? tu jettes un regard en coin à l'gars à côté de toi dont la voix te dit vaguement quelque chose. un drogué avec qui tu deales ? erreur. s'il te dit vaguement quelque chose c'est surtout parce que sa tête te revient un peu en tête que son cul. bordel. t'aurais du te tirer. tu t'crispes, tes doigts ramènent ton joint à tes lèvres. j'me souviens pas du tiens, on est quitte. t'es détaché, t'es pas si froid que ça, t'es défoncé ça aide. t'veux quoi cette fois ? la distance est pas glaciale, mais c'est clairement pas amical. t'aimes pas t'souvenir de ça, de lui. t'aurais pas du. dégoût de toi. bordel ouais t'aurais pas du.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu ✖
headspin, happiness, death
avatar

Arrivée le : 27/02/2017
Messages : 424
Avatar : dan smith
Crédits : BONNIE
Points : 16
DC : adam & wyatt
Age : thirty years old
Statut : he spreads his wings when he's gonna fly, the crow x in secret relationship with a guy who he is truly in love with
Occupation : streets singer, delivery man, horses care.
Ton vote : he don't give a shit
Quartier : yellowstone avenue
Post-it : ✖️ aller sur la tombe de sara
✖️ trouver un vrai boulot
✖️ écrire de nouvelles chansons
✖️ finir la saison de the walking dead
----------------------------------------


Rps : shaw x dmitri (open)

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Lun 3 Avr - 22:30


You can't fight the friction, So ease it off
dmitri & raylan


Y a ces images qui te reviennent en mémoire, ces quelques minutes qui auraient dues rester un souvenir parmi tant d’autres mais, qui les surpassent tous depuis cette nuit. Encore une fois, tu te dis que tu devrais partir, le laisser là avec son joint, et son ton froid. Mais, t’en es pas incapable, comme l’autre soir, dans cette ruelle, t’as pas su te barrer comme tu aurais dû, t’as pas su écouter ta raison et rentrer chez toi. j'me souviens pas du tiens, on est quitte. Tu remarques que son ton est moins froid, mais tu gardes tout de même tes distances. t'veux quoi cette fois ? cette fois t’as vraiment pas de réponse à lui donner. Tu te poses même toi-même la question, t’étais venu pour te retrouver seul, après cette longue journée à subir toute cette euphorie, tu l'as partagé aussi pendant quelques heures, certes mais t’en es vite venu à bout, au point de plus supporter tes amis, le bruit assourdissant des activités de part et d’autres de la rue. Alors t’es venu t’isoler ici, à l’écart, pensant que tu serais seul avec tes pensées, seul avec tes souvenirs. Mais tu ne voulais peut-être pas être si seul que ça au fond, ou ce type a toujours cet effet d’attraction sur toi, ce truc que t’arrive pas à comprendre mais contre lequel tu ne luttes même pas. Tu passes une main dans tes cheveux, toujours adossé à la barrière. Tu cherches une réponse plausible à lui fournir mais y a rien qui te vient à l’esprit, tu pourrais facilement inventer un truc mais t’es pas du genre à mentir pour rien, ça t’arrive même rarement, t’es trop franc toi. Tu balances la seule chose vraie qui te vient. Je voulais juste connaitre ton prénom, je sais pas… histoire de parler c’est ce qu’on font les gens généralement lorsqu’ils croisent des connaissances. Tu te gardes d’ajouter, les gens normaux, tu sais que c’est tout à fait le genre de choses qui risquent de l’énerver. même si tout ce que tu dis ou vas dire va probablement le faire réagir mais, autant limiter les dégâts. Tu portes ton verre de bière à tes lèvres, laissant le silence s’installer, se mêler à la beauté du paysage, la quiétude de la soirée qui s’annonce, malgré le bruit sourd qui raisonne derrière vous. Tu soupires à l’idée de devoir y retourner bientôt. à vrai dire j’ai pas tellement envie de retourner là-bas… tu sais pas pourquoi tu dis ça, t’as laissé les mots s’échapper, mais tes paroles sonnent tellement vraies dites à voix haute.  




You ran into the night, you can't be found, But, this is your heart, Can you feel it? Pumps through your veins, Can you feel it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 90
Avatar : sid ellisdon
Crédits : lethargy
Points : 185
DC : naïm l'oublié

Age : vingt ans dans la gueule
Statut : faudrait déjà s'y intéresser
Occupation : mécano, barman du dimanche et du jeudi soir
Ton vote : t'es pas de ceux qui s'en préoccupe
Quartier : fuck off.
Post-it : fuck off².

Rps : 3/3

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Mer 5 Avr - 17:19

sucker for pain
dmitri & raylan


pour être sincère, tu pensais pas l'recroiser. san doute que ton cerveau détraqué priait pour que ça soit qu'un gars de passage en ville. un touriste paumé, un débile qui allait se barrer. la probabilité était mince, mais t'es pas du genre à correctement penser. alors t'avais pas pensé à l'revoir. toujours la même. et tu l'vois à l'instant que tu replonges dans ces conneries abjectes dans lesquels l'pauvre handicapé t'avais fait sombrer. tu reprends l'horreur. parce que c'est comme ça, sous l'oup des pulsions, tu laisses de côté la raison. sur l'coup de beaucoup d'chose dans ta vie, tu fais penser ton cerveau avant. tu frappes, tu claques, après tu vies avec les conséquences. comme cette voiture explosé et c'bruit de taule froissée qui te réveille parfois encore. tu refuses d'y penser. pas maintenant. puis d'toute façon maintenant t'es coincé, tu peux plus vraiment faire demi tour et t'as pas envie d'bouger.  tu vois pas pourquoi tu devrais te barrer avec son arrivée, t'étais là le premier. sombre gosse. Je voulais juste connaitre ton prénom, je sais pas… histoire de parler c’est ce qu’on font les gens généralement lorsqu’ils croisent des connaissances. bordel. ce que t'es odieux, ce que t'es un sombre connard face aux gens si civilisé. mais dans le fond tu t'en branles tellement, c'est lassant. tu souries vaguement avec amusement, tu fixes la rue, t'expires la fumée avec lenteur. je fais rarement, ce que font les gens. et j'vois aucune connaissances à moi par ici. crevard Dmitri. crevard.  tu finis par tourner l'regard vraiment sur lui, tourner la tête pour l'fixer un moment. tu te souvenais pas tellement de lui au final. à quoi il ressemblait ouais, mais comme toujours tu t'attardes pas sur les détails alors sa gueule tu l'avais pas bien imprimé. t'auras bien aimé que ça reste comme ça. soupire.  à vrai dire j’ai pas tellement envie de retourner là-bas… tu jettes un regard à nouveau vers la ruelle plus loin, là-bas, où tout se passe avec bruit et cacophonie. clairement tu ne peux nier que t'en as pas envie non plus. moi non plus. leurs joie d'vivre débile me gonfle. non pas que t'es pas joyeux de vivre, mais tu rigoles pas en sautant partout, dansant et tapant dans les mains. quoi que, parfois y'en a un qui réussit à t'faire danser et déconner qund le soir vous êtes bien arraché. mais c'est différent, les soirées, les potes, tes pseudo proches... c'est différent. alors quoi... tu vies donc à Cody ? tu finis par demander vaguement blasé, vaguement pour faire un semblant de conversation. un pseudo miracle là aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu ✖
headspin, happiness, death
avatar

Arrivée le : 27/02/2017
Messages : 424
Avatar : dan smith
Crédits : BONNIE
Points : 16
DC : adam & wyatt
Age : thirty years old
Statut : he spreads his wings when he's gonna fly, the crow x in secret relationship with a guy who he is truly in love with
Occupation : streets singer, delivery man, horses care.
Ton vote : he don't give a shit
Quartier : yellowstone avenue
Post-it : ✖️ aller sur la tombe de sara
✖️ trouver un vrai boulot
✖️ écrire de nouvelles chansons
✖️ finir la saison de the walking dead
----------------------------------------


Rps : shaw x dmitri (open)

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Mer 5 Avr - 21:49


You can't fight the friction, So ease it off
dmitri & raylan


La scène est différente. Le paysage est pas le même, l’ambiance diffère aussi. ton regard se fixe au loin sur l’astre rougeoyant qui file lentement à l’horizon. je fais rarement, ce que font les gens. et j'vois aucune connaissances à moi par ici. Ok. Tu l’as cherché, t’es habitué à son sarcasme, le contraire t’aurait même étonné. Tu acquiesces de la tête, avalant une nouvelle gorgée de ta bière. Ton regard dévies alors vers l’autre côté de la barrière là où la rue s’anime, offrant un contraste total avec l’autre paysage. Tu sens son regard se poser sur toi, comme s’il t’examiner. moi non plus. leurs joie d'vivre débile me gonfle. Tu le fixes à ton tour, un demi sourire aux lèvres, pour une fois t’es plutôt d’accord avec lui, toute cette euphorie, tu ne la supportes plus, cette année tu n’y arrives pas, t’es même pas envie d’essayer, de faire semblant. Tu penses à tes amis, là-bas, probablement en pleine discussion enjouée, en préparant un barbecue, et pendant une seconde tu songes même à inviter le type à te joindre à vous, histoire de rendre la soirée supportable, parce que l’idée d’y être avec lui te paraît plus agréable pendant un instant mais tu la réfutes aussitôt, tu sais bien qu’il refusera sec. alors quoi... tu vies donc à Cody ? sa question te sort de tes pensées, t’es vaguement surpris autant par la question que par son ton détaché. Tu ne t’attendais pas à ce qu’il lance un sujet de conversation. T’étais venu là sans réellement savoir pourquoi, tu penser vouloir te retrouver seul, mais tu t’étais approché de lui aussitôt que tu l’avais vu, peut-être qu’au fond tu ne cherchais pas vraiment la solitude, mais que venir parler à un quasi inconnu était plus facile pour toi, pourtant t’as choisi le plus adéquat à la situation. Mais y a toujours ce truc inexplicable qui t’attire chez lui, peut-être son agressivité qui te retient, parce que tu les connais les mecs dans son genre, et tu sais qu’il cache quelque chose. Tu veux pas forcément découvrir ce que c’est, tu te fiches pas mal de son passé, de son histoire, mais ça le rend bien plus intéressant que n’importe quel type lambda, trop banal pour toi. T’aimes la complexité toi, t’aimes pas la facilité. Tu passes une main dans tes cheveux. Ouai, depuis toujours même. J’ai jamais quitté cette ville… tu balayes les alentours du regard, tu en connais même chaque recoin, chaque parcelle, t’as jamais voyagé ton monde s’arrête à la frontière de cody. Parfois, je me dis que j’aimerais bien voyager, aller voir comment est le reste du monde, mais bon… tu ne le feras sûrement jamais, t’as pas les moyens, et tu en seras jamais capable aussi, quelque part le reste du monde te fais peur, pourtant y a plus grand-chose qui tu retiens ici, à part tes amis mais cody c’est chez toi, c'est ton monde.   




You ran into the night, you can't be found, But, this is your heart, Can you feel it? Pumps through your veins, Can you feel it?


Dernière édition par Raylan Winchester le Jeu 20 Avr - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 90
Avatar : sid ellisdon
Crédits : lethargy
Points : 185
DC : naïm l'oublié

Age : vingt ans dans la gueule
Statut : faudrait déjà s'y intéresser
Occupation : mécano, barman du dimanche et du jeudi soir
Ton vote : t'es pas de ceux qui s'en préoccupe
Quartier : fuck off.
Post-it : fuck off².

Rps : 3/3

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Mar 18 Avr - 19:48

sucker for pain
dmitri & raylan


tu devrais rentrer, t'coucher, te défoncer, te sniffer un truc bien dur. qui enverrais ton cerveau valser, qui enverrais ton passé s'faire tuer. un truc qui tourne la tête, noie l'ennuie, anesthésie la vie. un truc bien fort, un truc bien hard, un truc qui te ferait aller mieux, même pour les quelques heures à venir. juste reporter  plus tard comme souvent, comme tout le temps. tu sais pas pourquoi t'es ici, tu sais plus trop ce que tu fais pour t'occuper l'esprit. ta vie a pas tellement de sens en ce moment, y'a juste le matin et le soir. la nuit et le jour. l'ennui et le reste. c'est difficile, de mettre des mots sur des pensées abstraites, de traiter les infos dans tout ces maux. t'es l'genre de gars à moitié barge, tu le sais, t'es pas de ceux qu'on décrypte facilment. même pour toi, c'est pas facile, alors tu fais avec. alors tu fais semblant, comme tout le temps. semblant c'est bien, semblant c'est cool. c'est simple et ça fonctionne. semblant de t'occuper, semblant, d'écouter, semblant de vivre les journées, et tu fais comme si tout allait bien. parce que dans l fond c'est bien vrai. tout va bien, c'est comme ça. des jambes qui fonctionnent, un cerveau qui marche pas trop mal, et le reste ça semble aussi aller. alors tu vas bien, c'est comme ça. donc tu continues. sortir, bosser, taper, baiser, sortir de nouveau. t'occuper. puis parfois frôler la vie, l'adrénaline et frôler la mort, soupire de réalité. Ouai, depuis toujours même. J’ai jamais quitté cette ville… tu l'as jamais croisé... en même temps pas du genre à faire attention aux gens, si tu t'souviens d'sa gueule c'est juste parce que ce soir il revient te parler, faisant revenir malgré toi les images d'un passé, d'une ruelle que tu voudrais oublier.  Parfois, je me dis que j’aimerais bien voyager, aller voir comment est le reste du monde, mais bon… il continue  à parler, et tu l'écoutes pas tellement. tu t'en fous un peu pour de vrai. t'es l'genre de connard qui s'en fiche, t'es comme ça. pas d'sentiment, pas d'ça mon grand. et tu t'réveilles avec des années de passé à t'dire que t'es toujours dans la même ville et que t'as pas changé. cliché.    non t'es pas de ceux qui compatisse, qui gardent leur pensées bien au chaud. petit con aux lèvres qui s'ouvrent trop, tu l'regardes finalement te tournant enfin. tu quittes la grilles pour te redresser, venir t'y adosser e laissant la vue derrière toi. pourquoi il reste là l'autre débile ? il a pas compris que t'étais pas un gars sympa ? y'a personne d'mieux à aller emmerder à une heure pareil ? les rues sont pourtant pleines nan ? ... sourire narquois, crevard. à moins que j'sois trop addictif pour un gars comme toi...nan Dmitri tu recommences avec les jeux dangereux, prends tes jambes et tirent toi de là, recommences pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu ✖
headspin, happiness, death
avatar

Arrivée le : 27/02/2017
Messages : 424
Avatar : dan smith
Crédits : BONNIE
Points : 16
DC : adam & wyatt
Age : thirty years old
Statut : he spreads his wings when he's gonna fly, the crow x in secret relationship with a guy who he is truly in love with
Occupation : streets singer, delivery man, horses care.
Ton vote : he don't give a shit
Quartier : yellowstone avenue
Post-it : ✖️ aller sur la tombe de sara
✖️ trouver un vrai boulot
✖️ écrire de nouvelles chansons
✖️ finir la saison de the walking dead
----------------------------------------


Rps : shaw x dmitri (open)

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Jeu 20 Avr - 0:23


You can't fight the friction, So ease it off
dmitri & raylan


et tu t'réveilles avec des années de passé à t'dire que t'es toujours dans la même ville et que t'as pas changé. cliché. Tu soupires, réfléchissant quelques secondes à ses paroles. Toi, un cliché ? il n’a peut-être pas tord, au fond, t’as toujours cru que t’étais différent, un être à part mais au final t’es qu’un être humain comme les autres, t’as finis par leur ressembler, qui sait. Tu finis ton verre et pose ton gobelet sur le sol, tu passes une main dans tes cheveux avant de les fourrer dans tes poches, ton regard se posant sur le ciel rosé face à toi. Tu vois le type se tourner vers toi mais tu le regardes pas toi, t’es absorbé par le paysage, la douceur des couleurs qui se mélange dans le ciel, le calme des alentours, la musique en bruit sourd derrière. Tout ça c’est chez toi, ça l’a toujours été, depuis trente ans maintenant, t’as parcouru ces rues, ses chemins de terre, t’as gravis les collines, cody, la belle cody, l’immense cody, ta seule véritable amie. y'a personne d'mieux à aller emmerder à une heure pareil ? les rues sont pourtant pleines nan ?  tu tournes le regard vers lui, son cynisme t’avais presque manqué. Tu souris comme si tu le retrouvais enfin, son masque de nouveau revêtu. Tu pourrais parfaitement retourner là-bas, retrouver tes amis, rire avec eux, partager leur conversation mais tu devrais faire semblant, feindre l’amusement. Tu préfères éviter, rester là. T’avais pas prévu de tomber sur lui mais maintenant qu’il est là, t’arrive pas vraiment à le laisser. Pourtant tu sens bien que c’est ce qu’il veut, enfin c’est qu’il te fait comprendre, mais comme cette nuit dans cette ruelle, il t’a repoussé sans cesse et t’es resté. T’aurais dû partir pourtant, tu devrais le faire là aussi, tu sais que tout ça ne mènera à rien. Mais, tu restes là, encore, ce lien invisible qui te retient, que t’arrive pas à briser. Je ne voulais pas t’emmerder… y a ce semblant de tremblant dans ta voix, cette pointe de déception que même toi tu ne comprends pas tellement. Tu parles pas beaucoup pourtant, t’es juste là, tu l’emmerdes pas ce type. T’arrives pas à comprendre pourquoi il te rejette à ce point et ça commence à te blesser, plus que tu ne le penses, plus que tu ne le voudrais même. Tu t’attaches pas trop aux gens, pas comme ça du moins. Mais ce type, t’as juste envie qu’il te parle, t’aimerais qu’il apprécie être avec toi, tu veux même pas être son ami, juste une connaissance, mais visiblement même ce statut t’es pas autorisé. à moins que j'sois trop addictif pour un gars comme toi... sa phrase fait revenir ton sourire, même faiblement. Tu restes contre la barrière, tu ne bouges pas. Pas comme l’autre nuit où t’as franchis l’espace de trop mais, tu sais maintenant. T’es pas sûr d’apprécier l’expression qu’il a utilisé pour te qualifier mais t’es pas du genre à t’attarder sur ce genre de chose. J’avoue que t’es plutôt doué dans ton genre.  




You ran into the night, you can't be found, But, this is your heart, Can you feel it? Pumps through your veins, Can you feel it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 90
Avatar : sid ellisdon
Crédits : lethargy
Points : 185
DC : naïm l'oublié

Age : vingt ans dans la gueule
Statut : faudrait déjà s'y intéresser
Occupation : mécano, barman du dimanche et du jeudi soir
Ton vote : t'es pas de ceux qui s'en préoccupe
Quartier : fuck off.
Post-it : fuck off².

Rps : 3/3

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Mar 25 Avr - 19:56

sucker for pain
dmitri & raylan


tu devrais t'reprendre une ligne, ça t'ferait du bien. ça serait simple, ça serait mieux. parce que ton cerveau recommence à dérailler. au final tu sais plus vraiment comment le contrôler. contrôler c'truc qui créer toujours le même schéma. la même fin à toute chose. la merde. ce truc complètement taré qui t'tient depuis des années, l'truc qui t'fait enchainer les conneries, qui t'fait tourner fou, tourner con. violent, crevard, enflure. t'aimes la douleur. maso c'est pas l'pire qu'on peut dire, l'plus vicieux c'est que t'aimes l'voir chez les autres. dominer, faire mal, détruire. t'es pas égoïste tu fais partager, t'es pas l'seul sur cette terre à te trainer alors t'amènes les autres. comme un bon petit connard. la drogue aide à t'calmer ? pas sur mais t'as l'impression d'faire un truc pour contrôler. l'alcool est le pire démon à côtoyer, même toi d'puis des semaines tu déjoues tes habitudes. peut-être aussi parce que ça engourdie trop l'corps, toi t'veux l'esprit embrumé, l'esprit anesthésié mais pas dégommé. dans l'contrôle même dans l'excès. et ça t'ferait peut-être du bien maintenant... fuir et aller faire autre chose de tes mains. parce que ta clope quand tu l'allumes y'a déjà un autre truc qui se glisse en toi. plus sournois. tu ferais mieux d'fuir mais tu restes là. Je ne voulais pas t’emmerder… il semble affecté, toi t'as à peine sourcillé. tu soupires un peu comme si tu riais. moquerie non dissimulée, comme si t'en as quelque chose à foutre d'ses intentions. faut croire que c'est raté. sois pas con et stupide Dim, t'es pas même ennuyé. il t'emmerde sans vraiment atteindre la réalité. où alors c'était juste au passé, quand il a troublé ta solitude, qu'il est venu foutre en l'air tes pensées. non. faux. il t'emmerde au présent d'faire renaître du néant un truc que tu veux oublier. n'pas penser. pas désirer. connerie. bordel pourquoi être resté ? tu luttes de l'intérieur, pourtant ton corps est déjà lancé en pilote automatique. gueule de crevard, réplique acerbe et pourtant que trop provocante. t'as trop dansé avec le diable, t'as perdu l'habitude de la peur des brûlures. démons oubliés, jamais effacé. ça revient quand tu veux le nier... ça revient quand tu veux pas y penser. J’avoue que t’es plutôt doué dans ton genre.  il sourit à peine, et t'es pas sur d'apprécier les paroles. y'a ton égo qui lutte, y'a ta conscience qui hurle. t'veux pas être doué pour ça. c'est pas "ton genre". et pourtant l'égo prend les faits et se gonfle avec plaisir. paradoxe du dégout de soi-même. t'es froid, t'es loin et un instant d'après c'est l'feu dans ton cerveau. il reste là, il attend sans bouger, tu l'dévisages sans céder. et au loin dans un autre monde y'a la réalité. tu t'fais pitié. t'aurais besoin d'te foutre la tête à l'envers, boire à n'en plus pouvoir. mais c'est fini c'temps là. et d'la poudreuse t'en as pas sur toi. connerie d'vie. puisque t'es là, rends toi utiles suis moi. tu finis par t'décoller de la barrière, t'bouger et t'redresser en t'éloignant. besoin d'lui ? besoin d'personne mais ton cerveau sur pause, c'est ton corps qui ordonne. qui agit seul en pilote automatique alors que tu attrapes l'gars par le dos d'sa veste et que tu l'tires avec toi. t'iras loin dans les flammes de l'enfer, un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu ✖
headspin, happiness, death
avatar

Arrivée le : 27/02/2017
Messages : 424
Avatar : dan smith
Crédits : BONNIE
Points : 16
DC : adam & wyatt
Age : thirty years old
Statut : he spreads his wings when he's gonna fly, the crow x in secret relationship with a guy who he is truly in love with
Occupation : streets singer, delivery man, horses care.
Ton vote : he don't give a shit
Quartier : yellowstone avenue
Post-it : ✖️ aller sur la tombe de sara
✖️ trouver un vrai boulot
✖️ écrire de nouvelles chansons
✖️ finir la saison de the walking dead
----------------------------------------


Rps : shaw x dmitri (open)

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Mar 25 Avr - 20:39


You can't fight the friction, So ease it off
dmitri & raylan


T’essaye de te convaincre de repartir. Tu ne devrais même pas être là, tu devrais être là-bas avec tes amis. Avec des gens qui apprécient ta compagnie. Mais, toi tu restes là, avec ce type qui clairement ne veux pas de ta compagnie. Ou du moins te le faire ressentir. Et toi t’es pas capable de l’intégrer, de l’accepter plus exactement. Tu dois avoir un côté masochiste, qui sait. Ou tu veux juste comprendre. Ironie du sort, vouloir capter une situation insensée. Vous êtes clairement différents, vous n’êtes pas du même monde. Tu ne sais rien de son histoire mais, tu sais qu’il ne faut pas s’arrêter à l’apparence. Qui pourrait prédire ton passé à toi, en te regardant, même en te parlant. Peu de monde connaissent réellement ce que t’as vécu, ce par quoi dû passer pour en arriver là. comment tu as retrouvé le corps de ton père criblé de balles, à l’âge où tu n’aurais même pas dû perdre un parent. Et toi tu as perdu les deux. Mais, ça qui pourrait le comprendre en voyant ton sourire, ton entêtement à être joyeux, et à rendre les gens comme toi. Personne ne le peut. Pourtant, t’as pas vraiment le choix. T’as pas choisis d’être comme ça, t’as dû faire un choix. Te relever, te battre ou sombrer. T’as décidé de vivre. T’as opté pour la vie. Mais, y a cette part de toi, sombre et presque dangereuse, qui lutte. Cette partie que tu refoules tant depuis des années. Tu la repousses avec force mais, tu ne peux pas la faire disparaitre complètement. Et c’est sûrement cette part de toi qui te pousse à être là, avec ce gars qui représente tout ce que tu refoules justement.
faut croire que c'est raté. Tu prends ses remarques sans broncher. T’en as même plus la force, ni l’envie. Il est peut-être temps pour toi, d’accepter ton échec et de repartir. T’as bien vécu jusque- là sans le croiser plus de deux fois, t’arriveras à l’éviter dans le futur. J’avoue que t’es plutôt doué dans ton genre. Tu réponds à sa question sans y réfléchir, sans même poser les yeux sur lui, t’es déjà plus là toi de toute façon. Tu souris à moitié, par réflexe. T’es en train de repartir, là-bas où les gens tellement normaux et ennuyant, tentent de se convaincre qu’ils sont heureux et ravis d’être là. qu’ils se persuadent de pouvoir oublier leur quotidien le temps d’une soirée. Que ça le fait du bien mais, ils savent tous que demain tout sera déjà derrière eux. puisque t'es là, rends toi utiles suis moi. Ses mains agrippent ta veste et t’emportent avec lui. T’es trop surpris pour riposter et tu ne le feras pas de toute façon. T’as déjà oublié tes plans, tu chercher une excuse pour rester et il te la fournit. tu le suis en silence.  





You ran into the night, you can't be found, But, this is your heart, Can you feel it? Pumps through your veins, Can you feel it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 90
Avatar : sid ellisdon
Crédits : lethargy
Points : 185
DC : naïm l'oublié

Age : vingt ans dans la gueule
Statut : faudrait déjà s'y intéresser
Occupation : mécano, barman du dimanche et du jeudi soir
Ton vote : t'es pas de ceux qui s'en préoccupe
Quartier : fuck off.
Post-it : fuck off².

Rps : 3/3

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Mar 25 Avr - 21:32

sucker for pain
dmitri & raylan


le temps s'est terminé, adieu les jolies et bien belles civilités. petit monstre du soir reprend son grand costume de crevard. petit monstre de l'oubli qui revient faire ses folies. ils rampent hors de leur nid, vénéneux, âcre, ignoble, tel les ombres dans le noir... il n'y aura ni témoin ni voyeur pour hurler leur retour. c'est rien de bien défini. c'est ça le pire, c'est dans cette grandeur que nait et prospère ta folie. roi des crevard fini, roi aux pays des abrutis. t'es doué pour oublier, t'es doué pour effacer. d'un coup de poing, d'un coup de tête, t'oublie le reste et les abominations qui l'soir t'retourne dans ton sommeil. tu crèveras damné, Dmitri d'puis longtemps tu l'sais que tu finiras pas dans un repos apaisé. et tu t'en fous. et tu en joues, et demain sera un autre jour. et dans une heure l'impossible atrocité viendra t'faire dégueuler tes tripes. mais c'est plus tard, et l'instant est aux actes plus sanglants. une petite voix grinçante et chiante viendra le chanter lentement... bandant. et tu craches sur la réalité, sur toute bonne volonté. dans ta tête y'a plus rien d'bon à trouver. fini, cramer le pauvre enfant mal éduqué.
le pire c'est qu'il s'laisse faire l'autre idiot dont son prénom semble pas s'incruster. fais genre. son prénom reviendra que trop t'faire dégueuler, mais plus tard. il dit rien, il tire pas et vous vous éloignez des gens, des chants, des cons finis pour un clan bien plus interdit. connerie. l'mot exact qui vient frapper tes temps, mais t'écoutes pas. t'écoutes plus. l'sang dans ton corps qui explose de ces pensées que tu ne vas que trop vite réaliser. détour de ruelle, t'connais trop cet endroit et d'un coup d'épaule la porte s'ouvre d'un craquement à peine sonore. hé bravo, tu viens d'passer d'la rue à la piaule désaffectée. c'est pas froid, c'est acide, c'est jouissif. c'est l'son d'ta voix qui prend d'la place, qui domine alors que la porte s'referme déjà derrière. obscurité presque obligée, te voilà maître d'tes conneries. Déjà tu l'retournes le poussant à l'aveugle dans la pièce oubliée. tu l'fais vaguement avancer, sans savoir jusqu'à où tes doigts cherchant juste le seul truc qui t'importe, sa braguette et voilà. c'est pas calculé, c'est l'genre de pulsion on/off qui s'contrôle jamais dans tes pensées. il a plus qu'à s'chauffer seul, toi t'as guère besoin d'plus que d'penser à son cul, à ses gémissements qui t'reviennent que trop brutalement et son parfum trop masculin qui t'crâme la tête. plus tard il t'fera dégueuler, mais là tu pourrais l'nier qu'il te fait urtout bander. inconnu d'ton cul ouais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu ✖
headspin, happiness, death
avatar

Arrivée le : 27/02/2017
Messages : 424
Avatar : dan smith
Crédits : BONNIE
Points : 16
DC : adam & wyatt
Age : thirty years old
Statut : he spreads his wings when he's gonna fly, the crow x in secret relationship with a guy who he is truly in love with
Occupation : streets singer, delivery man, horses care.
Ton vote : he don't give a shit
Quartier : yellowstone avenue
Post-it : ✖️ aller sur la tombe de sara
✖️ trouver un vrai boulot
✖️ écrire de nouvelles chansons
✖️ finir la saison de the walking dead
----------------------------------------


Rps : shaw x dmitri (open)

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   Jeu 27 Avr - 23:54


You can't fight the friction, So ease it off
dmitri & raylan


Tu le suis. Tu ne sais pas pourquoi mais tu le fais. Tu le laisses t’éloigner de la foule, de tes amis. La rue emplie de fêtards laisse place à une ruelle sombre. L’endroit t’es vaguement familier mais ce n’est pas les quartiers que tu côtoies le plus souvent. Tu te contentes généralement de ton quartier, même si tu as visité chaque rue de cette ville. T’es bien que dans ta bulle. Tu te demandes où il t’emmène, t’étais trop perdu dans tes pensées pour te rappeler le cours de votre conversation. T’étais prêt à rentrer, à oublier cet échange même mais, son geste a chamboulé tes plans. T’étais pas convaincu toi-même certes. D’un coup d’épaule il ouvre une porte d’une vieille maison qui semble désertée par ses propriétaires depuis longtemps. hé bravo, tu viens d'passer d'la rue à la piaule désaffectée. T’hésite un instant mais encore une fois tu avances à sa suite. et tu te retrouves dans une pièce plongée dans le noir, lui près de toi. Tu entends sa respiration. T’es tenté de le toucher, de réduire cet espace qui te pèse d’un coup. Mais tu ne fais rien, tu connais la chanson. Et tu retrouves cette foutue flamme qui s’animait l’autre soir dans la ruelle. Ce feu qui cramait tes doutes, ta raison. Sa proximité fout en l’air tes plans de la soirée. Trop d’honneur… tu parles d’une voix calme balayant la pièce du regard laissant le temps à tes yeux de s’habituer à l’obscurité. Tu le sens s’approcher alors qu’il te retourne d’un geste rapide, te forçant à avancer dans la pièce sans savoir où vraiment, mais la brutalité de ses gestes ne fait qu’augmenter ce feu dans le creux de tes reins. Démon au regard d’ange. T’as l’impression d’être une simple marionnette entre ses mains. Et bordel ça te plait beaucoup trop. Ça ne devrait pas. Tu devrais le repousser simplement, tout comme il te rejette avec ses mots. Mais, t’es pas capable parce que t’en as envie. Tu le veux. T’es foutu. Ses doigts glissent sur ta braguette. Le même manège qui recommence. Vite fait mais bien fait. Tes dents se resserrent contre ta lèvre inférieure. Tu retiens un gémissement. Pas tout de suite, tu ne veux pas lui donner satisfaction, pas encore. C’est un jeu sadique. Un jeu dangereux. Pas de perdant, pas de gagnant. Que deux âmes damnées à jamais.  





You ran into the night, you can't be found, But, this is your heart, Can you feel it? Pumps through your veins, Can you feel it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: sucker for pain feat dmitri   

Revenir en haut Aller en bas
 

sucker for pain feat dmitri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Pain Perdu
» (F) Chelsea Kingsley Feat. Jaimie Alexander
» Pain Sarde " SPIANATA "
» [Nocturne] Mise en page
» Nadége et sa famille nombreuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: 
Cody - Wyoming
 :: Sheridan Avenue
-