.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arrivée le : 03/04/2017
Messages : 17
Avatar : Sam Heughan
Crédits : Avatar » Agrabah † Gifs » Tumblr
Points : 2
DC : Shaw St John
Age : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Prof de sport en ville † Coach de rodéo à mi-temps
Ton vote : Si le vote blanc faisait de l'effet, c'est sûrement ce que je voterais

MessageSujet: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   Lun 3 Avr - 8:37


EZAE BLACKWELL
≈ ≈ ≈
{ On cherche des émotions vraies, brutes, et on ne les trouve pas en collant aux règles. } 
crédit/ tumblrBono.

✖️ NOM : Blackwell, de père en fils. En espérant sincèrement ne pas être le dernier de la branche. Ça serait vaguement fâcheux. PRENOMS : Ezae Stephen. Si je ne sais toujours pas d'où sort mon premier prénom, mon second prénom vient directement de mes aïeuls. Ce serait beaucoup plus facile à porter tous les jours, sérieusement. ✖️ AGE : J'ai joyeusement fêté mon trente-troisième anniversaire dernièrement. Ou plutôt je l'ai fêté en buvant à outrance. Mais soit, c'est pour ainsi dire pareil. ✖️ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Je suis né le huit février mille-neuf-cent-quatre-vingt-quatre à Cody. Eh ouais, je commence à faire partie des meubles il faut croire. ✖️ NATIONALITE : Je suis américain, là-dessus il n'y a pas de doute possible, il suffit que j'ouvre la bouche pour qu'on s'en doute. ✖️ ORIGINES : Américaines par mon père et un peu par ma mère, même si de ce côté-là j'ai aussi un peu de sang écossais et irlandais. Un sacré mélange, vous pouvez me croire.  ✖️ A CODY DEPUIS : Toujours. Je déteste et j'adore cette ville en même temps. Je ne me vois pas vivre ailleurs une seule journée de ma vie, mais très honnêtement, parfois, je ferais bien sauter la ville toute entière. ✖️ STATUT CIVIL : Je pourrais – et même devrais – être fiancé, voire marié, et sûrement père, aux yeux de mes parents, mais je suis résolument célibataire, bien que j'aille d'aventures en rendez-vous de manière très régulière. ✖️ METIER/ETUDES : Je travaille comme professeur de sport en ville pour payer le gros de mes factures, et je me fais un peu d'argent de poche en entraînant et coachant certains jeunes de rodéo ou en participant moi-même au rodéo. Même si mes derniers résultats ne sont pas glorieux, je sais de quoi je parle, et ça paye plus pour les autres que pour moi maintenant. TRAITS DE CARACTERE : Des défauts, ça j'en ai. Des qualités, j'avoue qu'il faut les chercher. Ce qu'on remarque tout de suite chez moi ? Je suis têtu. C'est difficile de ne pas le remarquer. De même que je suis un bagarreur et un sanguin de premier ordre. Ça va de paire avec mon côté assez caustique. Pour parfaire la liste de mes défauts, je suis jaloux, c'est le moins qu'on puisse dire. Possessif par dessus le marché. Mais voilà, c'est aussi parce que je suis naturellement protecteur avec les gens auxquels je m'attache facilement malgré une facilité à être particulièrement désagréable. Aussi lunatique que je sois, je ne reste pas moins quelqu'un capable d'être parfois étonnamment doux, ce qui n'est pas facile à envisager quand on me voit comme ça, parfois.  Énergique, avec un sens pratique et un certain côté pragmatique, je suis très attentif et observateur. Même si j'ai un esprit aussi vif que j'ai le sang chaud, je suis particulièrement patient quand j'en ai envie. J'encaisse facilement les coups bas et les coups durs, mais mes colères peuvent me rendre relativement violent et dangereux. Le plus dangereux chez moi, c'est que je suis rancunier et que lorsque je suis blessé, j'ai tendance à chercher à me venger. Je ne suis pas facile à vivre, mais prêt à faire des efforts pour ceux qui en valent la peine. Oui, je suis plutôt volontaire avec une vraie force de caractère. ✖️ AVATAR : Sam Heughan. ✖️ GROUPE : Earth, c'est sûrement ce qui me ressemblerait le plus.


PLACE YOUR HEAD ON MY BEATING HEART

1 → Je suis fils unique. Il y a tout un tas de raison à cela, mais c'est principalement les problèmes de santé de ma mère qui ont mis un sérieux frein à l'extension de la famille. J'ai déjà, paraît-il, relevé du miracle. Je n'ai donc eu ni frère, ni sœur pour m'épanouir, enfant. De fait, j'ai été très solitaire pendant les premières années de ma vie, mais cela a aussi créé une réelle proximité avec mes parents. Nous sommes très proches, et je n'ai pas beaucoup de secrets pour eux, à part peut-être les plus profonds ou certains de surface. Mais quand on pèse ce qu'ils savent et ce qu'ils ignorent, l'ignorance est de loin la plus petite part.

2 → Je suis un bagarreur, je n'irais pas le nier. Je suis cependant contre la violence gratuite. Passer ses nerfs sans raison sur quelqu'un, c'est une attitude qui m'insupporte. Ça m'est déjà arrivé, c'est sûr. Seulement, je me suis bien senti comme une merde après ça. Ça me hérisse. Pire, qu'on lève la main sur une femme ou un enfant. Je pourrais tuer dans ces cas-là. Je n'ai pas été élevé dans la violence physique, et c'est quelque chose que je ne comprends pas, que je ne cautionne pas. J'ai évidemment été puni lorsque c'était nécessaire, mais sans prendre une volée à chaque fois. Alors c'est quelque chose qui m'insupporte au plus au point maintenant.

3 → De manière générale, j'ai un souci avec l'autorité. J'ai tendance à ne pas plier, ce qui peut devenir assez contraignant. J'ai été arrêté plusieurs fois pour bagarre sur la voie publique et ce genre de petites douceurs, mais s'en est toujours resté au niveau des rappels à l'ordre et des bons vieux sermons que j'écoutais en grinçant des dents. Je n'ai jamais réellement démoli quelqu'un, ou alors c'était que je finissais dans le même état, et donc de fait que je ne pouvais pas plus être tenu responsable que l'autre. Mais il faudrait vraiment que je pense à arrêter ce genre de trucs parce que sinon un de ces quatre ça va très mal se terminer.

4 → Les gens qui prennent assez de temps pour apprendre à me connaître me disent généralement – à moins que je ne parvienne à les faire me détester – que je suis un garçon plein de surprises. J'ai l'air distant et dur de prime abord, mais j'ai un fond un peu trop guimauve quand même, et je suis capable de douceur et de tendresse. Bon, il faut bien me connaître pour y avoir le droit, seulement c'est la vérité et je ne peux pas le nier. Je ne suis pas un sombre idiot sans cœur, c'est le moins que l'on puisse dire. J'ai bien peur d'avoir parfois un peu trop de cœur même, ça peut me jouer des tours.

5 → Il y a quelques années, j'ai démarré une carrière semi-professionnelle de rodéo. J'ai voulu me spécialiser dans la monte de broncos, et ça s'est très mal terminé pour moi, puisque j'ai eu un très gros accident. J'en ai encore des séquelles, qui seront sûrement permanentes pour maintenant, mais je n'ai pas trop à me plaindre. C'est plutôt l'apanage de mon entourage, ça. Ma tête dure m'a préservé du pire, mais ne m'a pas empêché quelques troubles en tous genres, allant d'une irritabilité généralement accrue aux migraines chroniques, en passant par des troubles de l'équilibre et de la vue venant avec la fatigue.

6 → Je ne suis pas vraiment stable en relation. Je suis correct quand je démarre quelque chose et même après, mais pour autant je ne fais pas vraiment dans la longue durée. J'ai eu une énorme peine de cœur adolescent, une de celles qui pique excessivement fort, et dont je n'ai parlé à personne. Du coup c'est peut-être con, mais plutôt que d'avouer que j'ai eu mal, j'ai décidé de jouer la carte de celui qui profite de sa jeunesse. J'espère juste que quand je vais croiser la bonne je vais réussir à ne pas être trop con et à faire ce qu'il faut pour me donner une chance. Mouais, c'est pas vendu cette affaire.

7 → Mes parents ont bien compris quelque chose ; je suis incapable de leur refuser quoi que ce soit. J'ai beau grogner et les envoyer balader quand ils me demandent un truc, je finis toujours par obtempérer. Forcément, ils en jouent énormément. J'allais dire autant qu'ils m'aiment mais je ne suis même pas sûr qu'ils puissent m'aimer à ce point-là. Par contre c'est un peu le lien d'or que j'ai avec eux qui fait que j'ai tendance à me plier en quatre vitesse grand V pour les satisfaire. Ah, ça me perdra un jour !

8 → Cody est une petite ville, et on s'y sert les coudes. Sachant cela, on devient vite proches de nos voisins, et c'est comme ça qu'on élargit parfois en quelques sortes la famille. C'est un peu comme ça que mes parents m'ont vendu l'affaire, suite au décès de l'un de nos voisins. Je les ai vu venir gros comme un ranch. Et voilà comment ils ont une fois de plus joué de cette incapacité que j'ai à leur refuser quoi que ce soit pour me demander de chaperonner la fille de leur défunt ami. Elle n'est pas d'ici et arrive pour mettre en ordre les affaires de son père, et j'ai ordre de tout faire pour lui faciliter la vie. On va voir si avoir un ours grincheux sur les talons lui facilite la vie, mais bon, je vais déjà commencer par aller la chercher à l'aéroport et essayer de faire ce que je peux, on verra la suite après. Ça va être une grande aventure, merci les parents !

9 → Je ne nierais jamais que je suis un fichu bagarreur. Non, franchement, je ne pourrais pas. Seulement … je pourrais toujours vous dire que je ne frappe généralement pas le premier, et ça ce ne serait pas mentir. Je ne suis jamais contre une bonne bagarre, même s'il doit y avoir des dégâts, mais je sais aussi que si je me jette la tête la première j'ai toutes les raisons de m'attirer des ennuis. De fait … J'attends généralement que ça frappe, ou que ça essaye du moins. Par contre, je frappe assez souvent le plus fort, et je m'en sors quasiment toujours vite et bien. Quand je me retrouve surpris, cependant, je peux vite perdre mon avantage de taille, et ça m'arrive de rentrer dans de sacrés mauvais états. J'ai arrêté de compter les dégâts il y a un moment, et je fais toujours en sorte de marquer mon adversaire d'avantage qu'il ne me marque.

10 → Je suis un sportif et un compétitif. J'aime me dépenser de manière positive, et surtout découvrir de nouvelles pratiques sportives. Peu de choses me font peur, et très peu me déplaisent foncièrement. Je m'amuse énormément en découvrant de nouveaux sports au fur et à mesure de ce qui m'est proposé.

11 → Cody est la ville où je suis né, où j'ai grandi, et sûrement où je mourrais aussi, en toute franchise. Cependant, je veux voir le monde. Je suis déjà parti en vacances, et j'adore l'idée de marcher sur des plages encore un peu sauvages pour observer la puissance de l'océan, ou encore d'escalader les parois rocheuses qui affleurent en montagne. Un jour ou l'autre, c'est sûr, je prendrais mon sac de randonnée et je m'en irais courir le monde.

12 → Depuis quelques années, je me passionne pour les vieilles voitures et leur réparation. Je passe énormément de temps le nez sous les capots de vieux bolides, et je dirais presque avec orgueil que je suis assez doué. J'ai acheté ma voiture à l'état d'épave pour la retaper complètement, et elle roule désormais parfaitement bien. Ce n'est certes pas une voiture de collection, mais elle a quelques années et kilomètres au compteur et son moteur ronronne comme une vieille mécanique huilée lorsqu'elle démarre, je n'en demande pas plus.

13 → J'ai un énorme souci dans la gestion de mes émotions. J'ai du mal à les endiguer lorsqu'elles sont trop intenses. Du coup, mes réactions sont assez imprévisibles. J'ai tendance à être explosif, la plupart du temps. Déjà que je gère mal mes humeurs, imaginez ce que ça peut devenir quand les émotions décident, en prime, de m'étouffer ! J'ai des tendances principalement agressives et désagréables. Ouais, je vous déconseille de tenter le truc avec moi.

14 → Il y a quatre ans, je suis miraculeusement sorti pour ainsi dire indemne d'un accident de voiture très impressionnant et qui aurait sûrement du me tuer sur le coup. Ma voiture a été littéralement broyée et j'ai du être désincarcéré. Encore aujourd'hui, je porte deux petites cicatrices parallèles sur le poignet droit, marques visibles de la prise de mon poignet dans un cisaillement. Il a manqué d'être sectionné et l'articulation a été malmenée, fracturée par l'écrasement. Même s'il fonctionne de nouveau parfaitement bien, il reste visiblement déformé, et une arthrose précoce rend mes mauvais douloureux l'hiver ou sous le couvert de l'humidité.

15 → Aussi étrange que cela puisse paraître, je suis très à l'aise avec les enfants, et très patient aussi. Je m'en sors généralement bien avec eux, et c'est généralement un plaisir pour moi de les côtoyer. Ils font ressortir l'énorme quantité de douceur dont je suis capable lorsque j'en ai envie. Ce sont généralement des moments que j'adore.

16 → L'un des grands regrets de ma vie, auquel je ne peux malheureusement rien, c'est d'avoir été enfant unique. Je me suis toujours senti l'âme d'un grand frère, protecteur et taquin, et je n'ai jamais eu la chance de le mettre en œuvre. Une part de ma solitude, enfant, vient de cette espèce de frustration. Pourtant, je n'en veux pas à mes parents. C'est la vie, voilà tout.

17 → Je n'ai aucune espèce d'idée des origines de mon premier prénom. Si vous croisez un autre Ezae sur cette terre, merci de me prévenir ! Par contre, des Stephen, il y en a plein, il suffit déjà de regarder mon arbre généalogique. Mon grand-père maternel et mon arrière-grand-père deux fois paternels s'appelaient tous deux ainsi, et c'est pour cette raison que ça m'a été donné comme deuxième prénom. Comme premier prénom ça aurait été mieux je pense, moins bizarre pour moi à porter tous les jours.

18 → Je n'ai pas vraiment connu mes grands-parents. J'étais encore petit quand ceux qui m'avaient vu naître ont disparu. Du reste, je n'ai pas une très grande famille, il faut l'avouer. Mon père a un frère qui vit à New-York, et j'ai deux cousines. Ça s'arrête là, ma mère était fille unique. Les réunions de famille sont rares, mais généralement pas trop agitées. De la cousinade, je suis largement l'aîné, et c'est très bien comme ça. Mes cousines sont bien plus jeunes que moi, et on s'entend à merveilles pour autant. Dès fois je me dis que c'est vraiment un comble qu'elles habitent si loin.

19 → J'ai un chien-loup, Askan, qui me suit comme mon ombre. Il a trois ans et ne me quitte pour ainsi dire jamais. Je ne l'attache pas souvent, car il reste toujours à moins de cinq mètres de moi, et même s'il est méfiant avec l'homme en général, il n'est pas naturellement agressif. De toute façon, je ne l'ai pas du tout dressé dans cette optique-là. Il grogne peu, ne montre pas spécialement les crocs. Malgré ses airs de loup à s'y méprendre, personne ne s'y trompe ; sur sa fourrure grisée se détache clairement un collier rouge avec une petite clochette. Il est bien connu à Cody. C'est un animal très attachant, et je n'arrive pas à m'en passer. Nous avons une relation très fusionnelle, si je peux me permettre la formulation.


✖️ PSEUDO/PRENOM : Camille/Bloody. ✖️ AGE : Toujours un peu plus proche de mes 21 printemps. ✖️ SCENARIO OU INVENTE : Inventé. ✖️ VOS IMPRESSIONS SUR MH : J'l'aime ce forum, mais vraiment. ✖️ COMMENT AVEZ-VOUS TROUVE LE FORUM : Bazzart, par l'intermédiaire de Caleb quand même angel .


avatar:
 


But are we all lost stars,trying to light up the dark ?
Please don't see just a boy caught up in dreams and fantasies. Please see me reaching out for someone I can't see. Take my hand, let's see where we wake up tomorrow. Best laid plans sometimes are just a one-night-stand.


Dernière édition par Ezae Blackwell le Lun 3 Avr - 8:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 03/04/2017
Messages : 17
Avatar : Sam Heughan
Crédits : Avatar » Agrabah † Gifs » Tumblr
Points : 2
DC : Shaw St John
Age : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Prof de sport en ville † Coach de rodéo à mi-temps
Ton vote : Si le vote blanc faisait de l'effet, c'est sûrement ce que je voterais

MessageSujet: Re: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   Lun 3 Avr - 8:37


ONCE UPON A TIME
≈ ≈ ≈
Le blanc du plafond est assez douteux, il faut l'avouer. Ce n'est rien de la couleur immaculée qu'on attendrait. Les bip dans le bâtiment ne s'arrêtent jamais, parfois ils sont plus forts, plus longs. Lorsque l'alarme siffle dans le couloir, je grince des dents en grimaçant. Ce sont des sons que je supporte à peine. Ma tête pourrait aussi bien exploser. Et pourtant, il paraît que ce n'est que le début. Alors, je fixe le plafond, encore, en ruminant entre mes dents, et je prends mon mal en patience. Qu'est-ce que je pourrais faire d'autre ? Seul, je suis à peine capable de tenir sur mes pieds pour faire trois pas. J'ai essayé, croyez-moi, j'ai essayé. Plus d'une fois même. Mais il faut croire que je vais devoir continuer de rester là à fixer mon plafond bien longtemps avant de pouvoir bouger par moi-même. Je suis assez sceptique lorsque l'on me dit que tout va rentrer dans l'ordre, mais bon. Dans tous les cas, j'ai joué et j'ai perdu. Alors, je grince des dents, j'étouffe un juron, et je laisse mon esprit divaguer.

La journée s'était déroulée comme d'habitude. Il avait plu, dans la matinée, et l'arène était humide juste ce qu'il faut. La poussière ne décollerait pas trop fort, pour ne pas asphyxier les concurrents ou leurs spectateurs, cependant le sol ne glissait pas outre mesure. Au cas contraire, les choses se seraient encore foncièrement complexifiées. Le sable trop glissant, il n'y avait rien de pire pour le genre d'épreuves au programme. J'ai vaqué sereinement à mes occupations toute la journée, m'assurant d'un œil que tout serait prêt pour l'épreuve du soir. Le tirage m'était légèrement défavorable, mais j'aurais pu tomber sur bien pire. J'étais déjà tombé sur bien pire et j'étais toujours intacte, ce qui relevait du miracle. J'allais tout faire pour réitérer.

Le soir venu, j'étais sur des charbons ardents, comme toujours. Un mélange de franche excitation et d'appréhension, quelque chose d'assez détonant et d'unique, que seul le rodéo pouvait offrir. En passant dans les coulisses de l'arène, je croisais le regard noisette du numéro que j'avais tiré, et mon regard se posa sur le corps puissant de l'animal. Le noir de sa robe brillait, contrasté par la simple présence d'une étoile au centre de son front, parcelle de lumière dans son corps de suie. Il encensa violemment en voyant quelqu'un approcher plus près, et je repris ma route, répétant mentalement tout ce qu'il ne fallait surtout pas que j'oublie une fois lâché dans l'arène. Je pourrais vite avoir un accident avec un animal pareil si je me laissais aller. Je n'étais plus un débutant, ce genre d'erreurs ne devait plus arriver. Je ne comptais pas y laisser ma peau.

Quand l'heure du départ fut donnée, j'étais de nouveau suffisamment serein. J'étais près à m'installer, et l'ambiance était au rendez-vous. Toutes les bêtes étaient survoltées, et ça donnait un véritable spectacle. La difficulté semblait être montée d'un cran avec l'ambiance générale. L'air était lourd, électrique, et l'orage n'était pas loin. Pour moi, en tous cas, il ne tomberait pas. Les derniers de l'épreuve n'auraient peut-être pas cette chance. Me poser sur le dos de l'animal fut chose aisée, étonnamment. Je sentais toute la puissance qu'il avait, assis sur les vertèbres plates et dures de son dos, un peu en arrière d'un garrot effacé et large. Ce détail me marqua, et je fis en sorte de ne pas l'oublier ; c'était piégeux. La morphologie d'un animal pouvait changer la donne, et je comprenais d'où venait une part de la difficulté de monter ce monstre de puissance brute.

Je donnais mon top départ une fois prêt, et l'animal s'élança, me malmenant dès les premiers instants. Huit secondes peuvent paraître particulièrement longues dans ce cas. J'avais atterri un peu de travers, et l'animal vrilla de l'autre sens. Seulement, je me rétablis sur le saut suivant, par miracle presque. Mon passage d'équilibre, combiné à mon poids loin d'être négligeable et à l'élan de l'animal en l'air le firent vaciller en réception. Deux sauts de mouton plus tard, nous nous écrasions contre les barrières. Voilà comment on se fait très mal ; en finissant broyé entre un cheval de plus d'une demi-tonne, tombé après s'être lancé à près d'un mètre au dessus du sol, et une barrière de métal faite pour retenir ce genre d'animal. Après, très vite, les choses se gâtent, et c'est le trou noir.


Au moins je suis vivant, et plus ou moins entier. Je m'en suis remarquablement bien sorti, paraît-il. Il ne m'a fallu que deux jours pour être cohérent. Certaines choses ne sont pas aussi vite rentrées dans l'ordre, par contre. Ma vue me joue des tours la plupart du temps, et ça risque fort d'être définitif. Quant au fait que je ne tienne pas sur mes jambes … C'est du cerveau que ça provient, et non pas du corps. Mon corps est entier, solide. Bon, entier est un grand mot, j'ai un chapelet de côtes fracturées. Une épaule a été luxée dans la bataille. Un genou a manqué d'être durement malmené mais s'en est miraculeusement sorti avec uniquement quelques points de suture là où le sabot a ouvert la peau. Mais bon, rien qui ne soit handicapant à vie. Non, c'est ma tête dure qui a pris, et les défauts d'équilibre, définitifs il faut le craindre, sont la résultante d'un choc très violent. Il faudra faire avec. Les médecins disent que j'ai néanmoins de bonnes chances de dompter ce problème, qui semble être accentué selon mes états de fatigue. En attendant, il faudra attendre. D'autres effets secondaires de mon ballet avec le sol sont à venir, sûrement. La prochaine chute aussi violente pourrait clairement m'envoyer six pieds sous terre. Ma carrière est à revoir. Et je pressens une nouvelle prise de tête avec mes parents à ce propos. À voir maintenant si, comme toujours, je vais céder à leur insistance ou si pour une fois ma tête de pierre pourra me permettre de leur tenir tête.

*****

Toujours ce vieux plafond blanc presque crasseux. Pour un hôpital, c'est presque dérangeant. Heureusement, le reste de la pièce est plus qu'immaculé. J'ai l'impression de toujours fixer du … Blanc. S'en est presque fatiguant. Nouvel accident de parcours, nouveau tour entre ces murs. Seulement, cette fois, les bruits ne m'agressent plus, je suis capable de marcher un peu. Les effets secondaires de mon rodéo, je les connais, et je les ai domptés. Ça va mieux, maintenant. J'ai, bien évidemment, cédé sur un certain nombre de choses après cette période, et ce n'est, par conséquent, pas à cause d'un accident impliquant un animal vivant que je suis ici. Je l'explique avec un ton suffisamment caustique à l'infirmière, qui écoute, plutôt amusée, mes railleries quant à la présence d'un semi-remorque sur la route. L'engin avait fait une embardée incompréhensible de prime abord – beaucoup moins en apprenant le taux d'alcoolémie du chauffeur – et m'avait littéralement emplafonné. Je n'étais pas souvent prudent sur la route, mais il y avait pire que moi. Finalement, cet accident, je m'en sortais plutôt bien. Bien évidemment, je resterais quelques temps à l'hôpital pour qu'on s'assure que ma tête n'avait pas encore pris trop cher, mais à part un poignet fracturé – et bien fracturé cela-dit – et des contusions et coupures en tous genres, je suis en grande forme. Suffisamment pour que je commence à agacer le corps médical de manière générale, mais avec courtoisie, s'il vous plaît. Mes parents s'agacent aussi, puisque mon petit caractère ne s'améliore pas depuis mon premier accident, mais je sais comment me faire pardonner.

*****

La vie à Cody ressemble généralement à un long fleuve tranquille … Jusqu'à ce que mes parents s'en mêlent. Cette fille, cette étrangère, j'aimerais bien savoir pour quelle raison ils me la claquent dans les pattes. Je n'ai foncièrement rien contre elle, si ce n'est que je n'ai strictement aucune envie de devoir aller la chercher à l'aéroport à son arrivée, d'ensuite devoir la conduire chez son père, lui faire visiter Cody, l'aider à savoir vers qui se tourner pour la succession, ce genre de choses. Bien sûr, je connaissais bien son père, c'était un ami proche de la famille, et j'ai été peiné en apprenant son décès. Pour autant, sa fille est une inconnue pour moi, et je ne suis sûrement pas la personne la plus indiquée pour l'accompagner dans ses démarches à Cody. J'ai tout sauf envie de le faire, même. Autant dire que si je le fais, persuasion parentale accrue oblige, ce n'est pas de gaieté de cœur, et ça risque de s'en ressentir. Je refuse catégoriquement de faire plus d'efforts qu'il n'en faut ou de prendre un blâme pour ça. S'il y a quelqu'un à blâmer, choisissez mes parents qui n'ont rien trouvé de mieux à me faire que du chantage affectif sur ce coup-là. Des fois, je les détesterais volontiers. La plupart du temps, je me contente de leur grogner un coup dessus. Je les ai mis en garde ; si cette fille a besoin de se plaindre de moi, je l'enverrais droit sur eux. Ils en ont, des idées, je vous jure !


But are we all lost stars,trying to light up the dark ?
Please don't see just a boy caught up in dreams and fantasies. Please see me reaching out for someone I can't see. Take my hand, let's see where we wake up tomorrow. Best laid plans sometimes are just a one-night-stand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔️ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔️ Acheter du maquillage
✔️ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔️ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   Lun 3 Avr - 9:23

Pinaise tu as fait trop court moi je dis tutu



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 03/04/2017
Messages : 17
Avatar : Sam Heughan
Crédits : Avatar » Agrabah † Gifs » Tumblr
Points : 2
DC : Shaw St John
Age : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Prof de sport en ville † Coach de rodéo à mi-temps
Ton vote : Si le vote blanc faisait de l'effet, c'est sûrement ce que je voterais

MessageSujet: Re: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   Lun 3 Avr - 9:24

Oui, c'est aussi ce que je me disais, du coup j'hésitais vaguement à en rajouter pour te faire plaisir, puis je me suis dit que j'avais la flemme, donc que ça serait bien comme ça tutu


But are we all lost stars,trying to light up the dark ?
Please don't see just a boy caught up in dreams and fantasies. Please see me reaching out for someone I can't see. Take my hand, let's see where we wake up tomorrow. Best laid plans sometimes are just a one-night-stand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 31/03/2017
Messages : 47
Avatar : diego barrueco
Crédits : lethargy.
Points : 1
DC : raylan & adam
Age : twenty-four years old
Statut : ucey
Occupation : ucey
Ton vote : democrate
Quartier : beck avenue
Post-it : x ucey

Rps : x → open

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   Lun 3 Avr - 15:21

t'es beau mon chou dead et le pseudo est parfait **



Deep in my heart, Deep in my mind, Take me away, This is my word, Dream maker, Life taker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 06/03/2017
Messages : 87
Avatar : Candice Accola.
Crédits : ©Lempika.
Points : 10

Age : Trente ans qu'elle a vu le jour, ici-même, à Cody.
Statut : Célibataire, elle n'a pas encore trouvé la perle rare.
Occupation : Institutrice, elle est la maîtresse préférée des tous petits.
Ton vote : Démocrate, elle est peut-être trop naïve.
Quartier : #19, maison, Yellowstone Avenue.
Post-it :

RP : La bande - Elizabeth - Eliott - Joshua

Terminés : Intrigue n°1


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   Lun 3 Avr - 17:53

(Re)bienvenue chez toi mon chat I love you


Smiling for you

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 03/04/2017
Messages : 17
Avatar : Sam Heughan
Crédits : Avatar » Agrabah † Gifs » Tumblr
Points : 2
DC : Shaw St John
Age : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Prof de sport en ville † Coach de rodéo à mi-temps
Ton vote : Si le vote blanc faisait de l'effet, c'est sûrement ce que je voterais

MessageSujet: Re: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   Lun 3 Avr - 20:59

Merci les chatoooons angel


But are we all lost stars,trying to light up the dark ?
Please don't see just a boy caught up in dreams and fantasies. Please see me reaching out for someone I can't see. Take my hand, let's see where we wake up tomorrow. Best laid plans sometimes are just a one-night-stand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 31/03/2017
Messages : 47
Avatar : diego barrueco
Crédits : lethargy.
Points : 1
DC : raylan & adam
Age : twenty-four years old
Statut : ucey
Occupation : ucey
Ton vote : democrate
Quartier : beck avenue
Post-it : x ucey

Rps : x → open

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   Mar 4 Avr - 20:49


CONGRATULATION NEWBIE !


≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈

je l'adore le petit ezae laugh2 comme dis je veux un lien tutu
Il était temps ! On ne t'en veut pas, ta fiche gère la fougère. Le plus difficile est derrière toi. Quoique. N'oublie pas de vérifier si les admins t'ont bien ajouté dans le bottin. Elles sont incapables de lire correctement mais, on les aime quand même. Il ne faut pas non plus oublier ta fiche de liens. Tu ne veux pas rester dans ton coin, hein ? Ne sois pas timide et va enquiquiner les autres ch'timbrés avec des messages privés. Si tu as un boulot, viens te recenser dans le répertoire des métiers. Cody est une ville où il vaut mieux avoir une profession. Les paresseux sont plutôt mal vus. Tu veux un toit pour dormir ? Viens le signaler dans répertoires des logements. Certes, les bois peuvent être une solution mais on ne te le souhaite pas car il peut faire très froid. Quand tu as terminé toutes ces petites choses, nous t'invitons dans la partie Jeux et la CB entre deux écritures de rp !




Deep in my heart, Deep in my mind, Take me away, This is my word, Dream maker, Life taker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Un cœur blessé est un cœur qui bat. » † Ezae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Autobus contre un arbre à Paris: 14 blessés dont deux graves
» Un mort et un blessé grave lors d'un rallye auto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: 
A place to fall apart
 :: Down home :: Présentations terminées
-