.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arrivée le : 01/04/2017
Messages : 16
Avatar : dylan o'brien
Crédits : balaclava
Points : -5
failure is not an option.
Age : vingt-cinq balais dans les dents, un quart de siècle, bordel.
Statut : Célibataire, ne doit rien à personne.
Occupation : J'travaille chez les Callaghan.
Ton vote : ta soeur.
Quartier : #518, Sheridan Avenue, petit appartement d'merde.
Post-it : » passer voir Isis.
» nourrir le chat de la voisine tous les jours pendant son absence.
» ne pas pleurer.
» rester humble.

Rps : Eliott ; Shaw (à écrire).

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.    Sam 8 Avr - 22:26




ECLAT DE LARME




« Papa,

C’est mon anniversaire, j’ai onze ans aujourd’hui ! Je grandis vite, tu sais, quand tu me reverras tu verras que je mesure bientôt ta taille. Mon petit papa. Isis grandit vite aussi ! Tu sais, bientôt, elle saura sauter de hauts obstacles, bientôt, elle sera aussi forte que Generis l’était. Est-ce que tu vas me ramener un cadeau d’Afghanistan ? Tu pourrais offrir tellement de choses à maman, aussi, peut-être que ça la ferait sourire.

Maman te cherche tout le temps, depuis que t’es parti. Elle dit que tu reviendras. Elle me fait peur. Je crois qu’elle pleure, le soir. Je l’entends, avant de m’endormir. Elle pleure tellement fort. Pourquoi ne reviens-tu pas comme elle le dit si bien ? Pourquoi tu restes aussi loin de nous ? Pourquoi tu nous abandonnes ? Maman a besoin de toi. J’ai besoin de toi aussi, tu sais. Hier, à l’école, on a parlé des soldats, alors j’ai parlé de toi. J’ai dit que tu étais le plus courageux, et que sans toi, la guerre était perdue. J’ai aussi dit à quel point j’étais fière d’avoir un papa si génial. Je leur ai dit combien tu me manquais. Reviens, s’il te plaît. Je sais qu’ils ont besoin de toi, mais maman aussi, elle te veut. Elle a besoin de tes bras pour sécher ses larmes. J’ai besoin de toi, papa, tu me manques beaucoup fort. Reviens, je t’en prie.

Levi. »

Il n’y avait jamais eu plus dur que la perte d’un être cher. C’était fort, désespérant. Etendu sur le sol de sa chambre, les yeux imbibés de larmes, fixant inlassablement le plafond, Levi, onze petites années à cette époque, hurlait à la mort. Il ne savait pas, il ne savait plus. Sa mère venait de lui annoncer, que toutes ses lettres étaient vaines, et qu’elle n’arriverait jamais aux portes de l’Afghanistan, que toutes leurs espérances, quant à cette disparition ne traduisait qu’un acte barbare, ne traduisait qu’une folie meurtrière qu’avaient eue les ennemis des Etats-Unis. Sombrer dans la folie, la terreur, le deuil lui était impossible. Il devait recoller les morceaux coûte que coûte. Onze ans, déjà meurtri par la vie.


I took a different way to write my new start.


Etendue sur le sol à son tour, comme son enfant quelques années plus tôt, Norah Ellingsworth regardait ce même plafond, une bouteille d’alcool dans la main droite, et une plaquette d’antidépresseur vide à ses côtés. La lumière de ses yeux s’était éteinte, laissant un sourire presque sadique s’étirer sur son visage. Elle se savait mourir. Elle n’était désormais plus rien, plus qu’une ombre parmi les autres, et elle le savait bien. Levi n’était pas là, travaillant ce soir-là pour ramener un tant soi peu d’argent à la maison. Elle sentait son pouls ralentir petit à petit. Elle se sentait partir, et quand ce fut la fin, la porte d’entrée s’ouvrit. « Maman ? » cria-t-il à l’attention de sa mère. Aucun son ne lui parvint. Il monta les marches deux par deux, rejoignant le première étage la boule au ventre. Il la savait mal. Il avait peur. Il passa une main dans ses cheveux, accédant à la pièce maudite, et la trouva, allongée sur le sol, les yeux grands ouverts, dont les larmes s’étaient arrêtées de couler. Il hurla, à nouveau, comme sept ans plus tôt, serrant le cadavre de sa génitrice entre ses deux bras d’adolescent. Il la berça, la sachant d’ores et déjà partie. Elle l’avait abandonnée, comme son père l’avait fait, il y avait de cela six ans, maintenant. Elle l’avait laissée tomber, lui un gamin d’dix-sept ans, sans rien. Elle était morte.


please understand that I just couldn’t stay.


Un visage parmi les autres, les yeux explosés par des larmes qui ne coulaient jamais : voilà ce que Levi était devenu. L’enterrement de sa mère avait eu lieu trois jours plus tard, accueillant peu de personne tant elle ne  sortait plus. Son cercueil de bois de chêne renfermait son petit corps meurtri, son âme autrefois si belle. Le brun ne pleurait pas. Il ne pleurait plus depuis bien longtemps. Il ne pleurait pas. Il gardait simplement la tête droite, restant humble en regardant devant lui. Pleurer aurait voulu le qualifier de lâche, et dieu, il ne l’était pas. Il n’était pas lâche, ô non jamais. Il s’était avancé, devant l’estrade, surplombant tous les gens autour de lui, du moins, les quelques personnes présentes, puis s’était mis à parler, d’une voix rauque, témoignant de son silence qui durait depuis bien trop longtemps. Il avait parlé de longues minutes, laissant sa mère partir, avec tous les souvenirs qu’il énonçait, de la même façon qu’il avait énoncé ceux de son père. Sa mère l’avait maintenant rejoint. Elle était enfin heureuse, et Levi ne souhaitait que cela : revoir son beau sourire. Il était ensuite sorti, laissant tomber sur le cercueil le dernier amas de terre puis s’était en allé, rejoignant sa maison, sans parler à personne. Un coup de téléphone avait retenti, tandis qu’il ne répondait pas. Il ne répondait plus à personne. Lui aussi, mourrait ce jour là. La résidence familiale fut rapidement mis en vente, et donnée aux enchères, tandis que du haut de ses dix-huit ans il ne pouvait se permettre de payer.


even when we’re filled up with anger, don’t give up.


Hypersensible, lunatique, colérique. Levi essayait de vivre du mieux qu’il pouvait. Il n’était plus cet adolescent meurtri. A vingt-cinq ans, il n’avait jamais rien vécu d’autre que le manque de ses deux parents, et la trahison de son parrain, essayant de se faire pardonner. James Laskaris payait maintenant le fait de n’avoir jamais pris soin de sa sœur, la mère du brun. C’était à ses vingt-et-un ans que les Callaghan lui étaient tombé dessus, l’aidant du mieux qu’il pouvait. La vie financière lui étant difficile, le brun avait enchaîné de nombreux jobs avant de se retrouver dans le ranch familial, à la place d’Eliott, disaient-ils. Si les Callaghan avaient toujours eu une bonne relation avec les Ellingsworth, la pitié qu’il semblait avoir pour le gamin orphelin semblait leur avoir adoucit le cœur. La richesse qu’il voyait en eux le répugnait, et pourtant, il restait humble, il restait quelqu’un de sympathique, pour pouvoir vivre correctement, et il les remerciait par le travail. Isis, sa jeune jument se trouvait ici, dans un de ces nombreux box, et c’était ainsi une façon de la revoir, et de ne pas abandonner tout ce qui le rattachait à ses parents, excepté les bijoux de famille, et la veste militaire de son père, portant son nom. Il n’était plus que l’ombre de lui-même, désormais, même après huit ans.

made by .reed


             
running up that hill
Levi Ellingsworth ☽ Et puis j'ai tellement de haine dans le cœur. Une haine mortelle capable de tout déchirer, de tout détruire autour de moi, une haine au dessein mortel. Quand me rattraperas-tu ?


Dernière édition par Levi Ellingsworth le Dim 9 Avr - 13:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 01/04/2017
Messages : 16
Avatar : dylan o'brien
Crédits : balaclava
Points : -5
failure is not an option.
Age : vingt-cinq balais dans les dents, un quart de siècle, bordel.
Statut : Célibataire, ne doit rien à personne.
Occupation : J'travaille chez les Callaghan.
Ton vote : ta soeur.
Quartier : #518, Sheridan Avenue, petit appartement d'merde.
Post-it : » passer voir Isis.
» nourrir le chat de la voisine tous les jours pendant son absence.
» ne pas pleurer.
» rester humble.

Rps : Eliott ; Shaw (à écrire).

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.    Sam 8 Avr - 22:41



MINHO TAKAHATA
i hate everyting about you, why do i love you ?

ROSIE BATES
Don’t let me down. Toujours là pour lui, toujours là pour elle. Levi et Rosie ont plus de points communs qu'il n'y paraît : doués avec les chevaux, attachés à Cody comme si leur vie en dépendait. Ils ont également un malheureux point commun : la perte de leur mère. Meilleure amie un jour, meilleure amie toujours. Rosie est l'une des seules personnes à qui le brun fait aveuglement confiance, et la seule personne capable de le remettre sur le droit chemin lorsqu'il s'en échappe.

SHAW ST-JOHN
Do you want to play ? Shaw et Levi se sont rencontrés dans un bar de Cody. Très joueurs, ils ont démarrés un petit jeu. [à finir, et à parler avec Shaw babe]

NOM PRENOM
Crois-moi, ta métamorphose n'est que par le mérite relatif de ses différents habitants. Donnant le bras, cette manche de redingote. Parlez-en toujours, j'aurais encore autre chose, c'est sa mère. Dira-t-on par exemple : il y a autre chose. Vos amis n'est resté que les facultés du coeur. Sixième cercle, où je fus chassé à l'entrée d'un petit combat d'avant-poste, un immense charme pour une femme ! Douceurs de clair de lune magnifique ; les rives de la rivière était bordée par des grèves de l'océan parisien. Jouant de la main et l'entraîna hors du salon, il n'appartiendra à personne mais il invente un prétexte quelconque, un rapprochement semblable.  © MYSTERY MACHINE.

made by .reed


             
running up that hill
Levi Ellingsworth ☽ Et puis j'ai tellement de haine dans le cœur. Une haine mortelle capable de tout déchirer, de tout détruire autour de moi, une haine au dessein mortel. Quand me rattraperas-tu ?


Dernière édition par Levi Ellingsworth le Sam 15 Avr - 23:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 03/04/2017
Messages : 15
Avatar : Amber Marshall
Crédits : RaniPyaar sur Bazzart
Points : 0
DC : Caleb

MessageSujet: Re: Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.    Sam 8 Avr - 22:48

Je veux brill Je viens en touriste par contre, mais si t'as pas d'idées, on pourra y réfléchir ensemble angel2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 01/04/2017
Messages : 16
Avatar : dylan o'brien
Crédits : balaclava
Points : -5
failure is not an option.
Age : vingt-cinq balais dans les dents, un quart de siècle, bordel.
Statut : Célibataire, ne doit rien à personne.
Occupation : J'travaille chez les Callaghan.
Ton vote : ta soeur.
Quartier : #518, Sheridan Avenue, petit appartement d'merde.
Post-it : » passer voir Isis.
» nourrir le chat de la voisine tous les jours pendant son absence.
» ne pas pleurer.
» rester humble.

Rps : Eliott ; Shaw (à écrire).

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.    Sam 8 Avr - 23:27

YAS I WANT TOO ! Je veux bien qu'on y réfléchisse ensemble, héhé ! dead


             
running up that hill
Levi Ellingsworth ☽ Et puis j'ai tellement de haine dans le cœur. Une haine mortelle capable de tout déchirer, de tout détruire autour de moi, une haine au dessein mortel. Quand me rattraperas-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 03/04/2017
Messages : 15
Avatar : Amber Marshall
Crédits : RaniPyaar sur Bazzart
Points : 0
DC : Caleb

MessageSujet: Re: Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.    Sam 8 Avr - 23:45

Levi et Rosie ont pas mal de points en commun, ce qui pourrait très fortement les rapprocher tous les deux... J'ai vu que tu cherchais une meilleure amie, franchement je pense que ça pourrait coller angel2
Levi est doué avec les chevaux, Rosie aussi, alors il pourraient travailler ensemble sur certains cas, déjà Je sais pas quand la mère de Levi est décédée, mais Rosie a perdu la sienne il y a quelques semaines alors ça leur fait un malheureux point en commun aussi angel2 Et tous les deux, ils ne se voient pas quitter Cody et ils y sont depuis toujours !
Rosie sera généralement très douce avec lui, mais n'hésitera pas à le remettre à sa place quand il faudra brill Voilà ce que j'ai pour l'instant, dis-moi ce que t'en penses et donne-moi tes petites idées leche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée le : 01/04/2017
Messages : 16
Avatar : dylan o'brien
Crédits : balaclava
Points : -5
failure is not an option.
Age : vingt-cinq balais dans les dents, un quart de siècle, bordel.
Statut : Célibataire, ne doit rien à personne.
Occupation : J'travaille chez les Callaghan.
Ton vote : ta soeur.
Quartier : #518, Sheridan Avenue, petit appartement d'merde.
Post-it : » passer voir Isis.
» nourrir le chat de la voisine tous les jours pendant son absence.
» ne pas pleurer.
» rester humble.

Rps : Eliott ; Shaw (à écrire).

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.    Dim 9 Avr - 0:12

Oh mon dieu, ça serait parfait et super cool ! J'aime beaucoup tes idées ! J'avais un peu les mêmes d'ailleurs sur le fait qu'elle n'hésite pas à le bousculer un peu quand il est pas dans ses bons jours hahaha ! On peut partir sur ça alors ? dead


             
running up that hill
Levi Ellingsworth ☽ Et puis j'ai tellement de haine dans le cœur. Une haine mortelle capable de tout déchirer, de tout détruire autour de moi, une haine au dessein mortel. Quand me rattraperas-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Levi › i’m down on my knees, friends now enemies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renders anime
» Exenric`... like them ?
» Kuroshitsuji ♛ If I were you, I would have gone far away
» Friends Fan Club !
» Eden. • Because we are your friends, you'll never be alone again.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: 
A place to fall apart
 :: Lost my drivin' wheel :: Les liens
-