.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 90
Avatar : sid ellisdon
Crédits : lethargy
Points : 185
DC : naïm l'oublié

Age : vingt ans dans la gueule
Statut : faudrait déjà s'y intéresser
Occupation : mécano, barman du dimanche et du jeudi soir
Ton vote : t'es pas de ceux qui s'en préoccupe
Quartier : fuck off.
Post-it : fuck off².

Rps : 3/3

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Sam 22 Avr - 22:03

une goutte d'éther, on se laisserait tenter
dmitri & victor



t'es bien. t'es stable. t'es pas du genre à t'enfoncer, pas d'ceux qu'on voit réellement sombrer. l'ombre n'est jamais remarqué, t'es d'ceux qui aime jouer. alors rien ne se lit de l'extérieur, et tes tourments restent enterrés. et le temps a passé, et ton cerveau s'est embrumé. t'es bien. t'es là. tu sais pas l'expliquer mais depuis quelques temps ça va. même très bien. t'as l'cerveau calme, t'as l'cerveau au repos. trois semaines que ton rythme a repris un air de chanson très très bien. et tu passes d'un endroit à l'autre, avec une aisance absolue. t'aimes les choses, t'aimes ton absence de chaos. du garage tu passes ici à nouveau, et l'soir dans un total black out tu t'laisses sombrer sans rêves à s'damner. la coke fait effet sur des idées qui se taisent sans rugir, tu passes d'un corps frêle à des corps-à-corps indécents. même son odeur sur ton corps quand tu t'fous sous la douche t'importes pas. tu l'balances dans les méandres d'ces choses ignobles que tu contrôles pas. c'gars tu l'connais pas. ça t'va. t'es bien, Lys l'voit qu'un truc déconne sans pouvoir y mettre le doigt. c'est pas vous. c'est pas toi. l'calme qu'envahit l'esprit c'est ni dans ta nature, ni dans ta vérité. mais c'est comme ça. et bordel que ça fait du bien. le cent à l'heure à passer l'flambeau au beau niveau.

quatre semaines. c'est long même pour toi. quatre semaines c'est l'écho d'une promesse qui s'inscrit dans une réalité qui commence à durer. le corps commence à respirer, l'esprit à s'embrumer. t'arrives à tout contrôler, t'arrives à n'plus être ce genre de taré. c'est bon. t'essayes d'le penser. et quand ses longs cheveux blonds se glissent entre tes draps l'matin, t'arrives à pas la jeter. t'arrives à en demander. encore et encore, l'insatisfait de l'oubli. le calme a du bien, tu t'dis. tu vas y croire. mais t'es fou à c'point. hier soir l'sol était trop loin pour pas t'faire hurler. sauter du deuxième étage était pas une bonne idée... la coke semble être la seule à pouvoir t'sauver. alors t'as les bras griffés, t'as l'visage amoché. les buissons qui sont venus rafler ta peau mise à nu pour un simple jean et tee-shirt. l'adrénaline à tuer la douleur dans l'heure, dans la nuit. mais au matin c'est revenu, mal aux genoux, mal au cou, mal partout. mais c'est pas grave, parce que l'reste va. parce que l'brun n'est pas encore revenu d'votre dernier tête à tête dans la ruelle. derrière l'bar, à l'arrache. crevard. tu veux pas y penser, c'est bien la seule tâche encore en vie, dans ta putain d'vie. alors tu décides d'noyer l'idée d'son corps dans une bière avant d'commencer. l'service aura raison du reste de tes pensées. tu le sais. et d'puis quatre semaines, y'a que ça qui semble l’entacher. l'reste, t'es bien. t'es stable. c'est presque nouveau. mais la porte s'ouvre et ça part en fumée. après-midi de presque été, tu pensais pouvoir continuer. la mâchoire qui s'crispe alors que ça canne avance en lenteur. et peu à peu l'calme se transforme en tueur. un regard au patron qui discute avec un habitué. bordel. les mains deviennent tentatrices d'un homicide plus que volontaire. bordel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu ✖
set me free, shed this off with me
avatar

Arrivée le : 07/03/2017
Messages : 139
Avatar : tom payne.
Crédits : babine.
Points : 25
DC : raylan & wyatt
Age : thirty-four yo but it's just on the paper, he's still a teenager on this head
Statut : single, still in love with his best friends, trying to forget him.
Occupation : owner of a wine bar with aidan.
Ton vote : democrate even if he don't care about it.
Quartier : sheridan avenue w/ aidan
Post-it : x oublier aidan
x oublier aidan
x oublier aidan
x fuck.
x trouver un passe-temps
x adopter un chien
x sauver un panda
x aller voir victor pour t'excuser
x apprendre à connaitre jamie
x aller changer les fleurs sur la tombe de ta mère
------------------------------

Rps : vicdim x victor x jamie → open

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Dim 23 Avr - 0:09

t’as pas le temps de voir le temps filer. Les heures s’écoulent comme des minutes. Tu souris, accueilles, remplis des verres, débarrasse, tu fais ton boulot. Et tu le fais bien. T’es devenu un vrai pro, t’as fini par accepter ton sort. Finis le tour du monde, les changements de décor. Désormais ton quotidien c’est ce bar, c’est les mêmes paysages, les mêmes visages. Toujours, inlassablement t’es devenu ton pire ennemi. La routine t’a emporté dans son cercle vicieux. T’es pris au piège, incapable de t’échapper de ton destin, de cette vie ici, condamné à enchainer les mêmes journées, comme ton père au ranch. Tu l’as vu se lever à l’aube tous les jours, depuis ta tendre enfance. Tu l’as vu répéter les mêmes gestes, le même rituel chaque jour. Pourtant la vie au ranch était rarement de tout repos, il y avait toujours quelque chose de différent, un nouveau problème à régler. Mais son travail restait le même à tes yeux, et tu t’étais promis de ne jamais devenir comme lui. Bien que tu admirais ton père, tu rêvais d’une autre vie et tu as finis par l’obtenir. Mais le rêve a finalement pris fin et il est sûrement devenu temps pour toi de te poser finalement. Pourtant ça reste plus facile à dire qu’à faire pour toi. T’es pas fait pour ça, pour ce genre de vie. Et il y a toujours ce secret qui te hante, ces foutus sentiments que t’arrive pas à refouler. Et oublier son visage dans les bras d’un autre n’est pas suffisant, et t’as déjà trop essayé. Mais ce soir, pour la première depuis longtemps, ce n’est pas à lui que tu songes, pas son visage qui flotte dans ton esprit. Non, ce soir c’est victor qui occupe tes pensées. Et c’est le cas depuis quelques semaines déjà. Ce gosse tu le connais à peine, mais t’as tout de même débarqué chez lui, il y a un mois. Pour t’excuser à priori. Une rencontre qui aurait pu rester une simple conversation d’un jour, mais t’es revenu. Vous avez passé plusieurs heures à discuter, de tout et de rien. Parce que c’est tout ce que tu voulais, toi, discuter, voir à travers ses yeux vides. Comprendre son histoire, capter ce regard qui t’a tant intrigué le premier jour. Tu voulais juste parler. T’avais pas prévu de l’embrasser la dernière fois que vous vous êtes vu. Non t’as été aussi surpris que lui probablement, pourtant c’était sans conséquence pour toi. Un acte impulsif du moment, rien de plus. Un geste qui a tout de même créé une distance, un léger malaise. Tu le supposes du moins, alors tu l’as appelé et donné rendez-vous au bar, parce que lui parler ça te manque au final. Tu voulais aider victor, tu ne sais même pas de quoi au juste, mais au fond c’est sûrement lui qui t’aide le plus.
Le dernier client quitte enfin la salle et tu t’empresses de fermer pour tout ranger et filer au lieu de rendez-vous. Lorsque tu arrives au blue moon, l’endroit est déjà pas mal occupé par des habitués, probablement. Tu viens rarement ici, t’as ton propre stock d’alcool à vrai dire. Tu entres dans le bar et tu balayes la pièce du regard, mais victor ne semble pas encore là. Tu t’installes à une table, pour l’attendre.


there's a hole in my parachute as big as your heart   and   the   gravity
 p u l l i n g  m y   d o w n.


Dernière édition par Adam Bates le Dim 23 Avr - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 46
Avatar : cole sprouse
Crédits : -
Points : 175

Age : dix neuf ans
Statut : c'est l'bordel, dans ton coeur, dans ta tête, en peu partout en fait
Occupation : t'étudies l'anglais à l'université. première année.
Ton vote : démocrate surement, mais t'as jamais voté encore

MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Dim 23 Avr - 11:36

Tu sais pas vraiment comment il a réussi à se faufiler dans tes pensées. A réussir à t’approcher sans que tu mettes à grogner. Mais au fil des mots, au fil des heures, t’as fini par se sentir étrangement apaisé par sa présence. Comme s’il arrivait, le temps d’un instant, à chasser cette noirceur au creux du coeur que Dmitri a causé. Il t’a fait rire la dernière fois. Vraiment rire. Pas juste ce crissement cynique qui s’échappe de tes lèvres pour telle ou telle raison. Et ça t’a fait fait du bien putain. De rire de nouveau. Ca faisait bien des mois depuis la dernière fois. Mais il a fallu que tes lèvres viennent danser contre les siennes. Comme ça. Avec une impulsivité et un naturel étrange. Et forcément, les vieux démons sont revenus. Ces démons qui portent son nom. T’as pensé à lui et tu t’es hais pour ça. Alors t’as fuis. T’as sortie une excuse pour partir. Pour échapper à cette oppression dans ta poitrine. A ce coeur trop contracté. A cette … peur. Peur de ressentir quelque chose d’autre. Peur de revivre pour de vrai. Peur de se laisser apprivoiser pour tomber encore. T’as déjà trop d’hématomes. T’es pas prêt à retomber. C’est idiot pourtant. Parce que ce baiser, c’est rien d’autre que l’impression de pouvoir de nouveau avancer. Une simple impulsion qui te dit que tu peux t’en sortir. Qu’il y a autre chose que la douleur qu’il a creusé au fond de ton coeur. A un moment, t’as aimé l’aimer. T’as aimé ce qu’il te faisait ressentir. Cette impression d’être vivant. Le coeur battant pour chaque connerie. Et t’as besoin de ça. De te sentir vivant.

T’as hésité en entendant le message. La vérité, c’est que tu comprends pas vraiment pourquoi il s’obstine. Tu aurais pu abandonner des milliers de fois. Se barrer à chaque phrase cynique. Ou bien simplement ne jamais revenir. T’es resté planté là devant ton téléphone. Peut-être que tu devrais y aller. Peut-être que tu devrais risquer ta vie autrement qu’en montant sur les bordures de pont. Ca serait surement un meilleur moyen de te sentir en vie. Pas forcément moins dangereux ceci dit. T’as fini par lui répondre pour accepter. Et puis … ça te fait du bien de parler avec lui. Ca te permet de sortir. De ne pas rester cloitré. C’est comme s’il t’encourageait silencieusement à t’en sortir. A pas laisser tomber. A ne pas sombrer. A arrêter de vouloir te sentir vivant en montant sur des ponts. Alors tu y vas. Dans le bar où il t’a donné rendez vous. Tu pousses la porte, t’arrêtant une fois entré. Et sa voix s’élève, prononçant ton prénom. Tu esquisses un léger sourire, te dirigeant vers sa voix. « Hey … » Tes doigts glissent sur la table en face de lui. Jusqu’à trouver une chaise. Tu ranges ta canne, t’asseyant simplement. Tu passes la main dans tes cheveux, ne sachant pas bien où commencer. « … Je pensais pas que t’allais me recontacter … » Tu lui fais un vague sourire. Tu sais pas bien pourquoi t’es comme ça. Un peu gêné. Enfin si … tu sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu ✖
set me free, shed this off with me
avatar

Arrivée le : 07/03/2017
Messages : 139
Avatar : tom payne.
Crédits : babine.
Points : 25
DC : raylan & wyatt
Age : thirty-four yo but it's just on the paper, he's still a teenager on this head
Statut : single, still in love with his best friends, trying to forget him.
Occupation : owner of a wine bar with aidan.
Ton vote : democrate even if he don't care about it.
Quartier : sheridan avenue w/ aidan
Post-it : x oublier aidan
x oublier aidan
x oublier aidan
x fuck.
x trouver un passe-temps
x adopter un chien
x sauver un panda
x aller voir victor pour t'excuser
x apprendre à connaitre jamie
x aller changer les fleurs sur la tombe de ta mère
------------------------------

Rps : vicdim x victor x jamie → open

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Dim 23 Avr - 23:47


Tes doigts tapotent le bois de la table. Ton regard balaye la salle mais, aucun visage familier n’apparait. Tu viens rarement dans ce genre d’endroit et tu n’es pas revenu depuis assez longtemps pour avoir un cercle d’amis suffisamment élargis. Tu soupires et vérifie ton téléphone une seconde fois. Mais, la porte du bar finit s’ouvrir sur lui et ton sourire s’affiche automatiquement sur tas lèvres. geste inutile puisqu’il ne le remarquera pas mais, c’est plutôt un réflexe. T’es tenté de te lever pour l’aider à se diriger mais, tu ne fais rien. Tu sais à quel point il n’aime pas être traité différemment et tu le comprends. C’est sûrement ce qui a fait qu’il t’a laissé entrer dans sa vie. Tu as très vite su comment te comporter avec lui, ne pas le prendre en pitié. Ne pas lui rappeler sa condition à chaque mot, chaque geste. Tu t’es comporté avec lui comme avec n’importe qui. Sauf qu’à présent, victor, ce n’est pas n’importe qui pour toi. Tu l’appelles pour attirer son attention. Pour lui signaler ta présence et l’aider à trouver son chemin. Tu le regardes se guider pour s’asseoir. Tu relèves une mèche échappée de cheveux attaché en chignon. Salut ! je suis content que tu sois venu. Tu ne sais pas trop quoi dire, t’es ravis de le voir. Tu te retiens de poser ta main sur la sienne. Un simple contact pour lui indiquer que t’es bien là, comme tu as pris l’habitude de le faire, même s’il le sait évidemment. Mais, d’habitude tu venais plutôt chez lui, à l’abri des regards. Là vous êtes dans un lieu public et tu sens quelques regards curieux se poser sur vous. Tu imagines les pensées qui doivent traverser leurs esprits en ce moment. La différence d’âge est flagrante. Alors tu ne fais rien. Je pensais pas que t’allais me recontacter …  tes yeux se posent sur son regard vide. L’idée t’a étonnée toi-même, mais tu avais envie de le revoir. Pas uniquement parce que votre baiser t’avait un peu trop troublé. Mais, aussi parce que tu l’avais réellement apprécié, et que sa présence à quelque chose de bénéfique sur toi. Cette impression de bien-être, comme si tous tes soucis disparaissaient enfin. J’avais envie de te revoir, ça fait un bail depuis… la dernière fois qu’on s’est vu. Tu te racles la gorge avant d’ajouter. Une bière ça te dis ? tu te retournes vers le bar, tout proche de vous. Tu lèves la main pour attirer l’attention du barman derrière le comptoir. Excusez-vous, deux bières s’il vous plait ? t’es pas sûr de toi, tu devrais peut-être te lever pour aller commander au bar. le jeune homme semble d’avoir entendu, même si il parait agacé par ta demande. Tu te retournes vers victor. T’as l’air en forme, comment tu vas ?  



there's a hole in my parachute as big as your heart   and   the   gravity
 p u l l i n g  m y   d o w n.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 90
Avatar : sid ellisdon
Crédits : lethargy
Points : 185
DC : naïm l'oublié

Age : vingt ans dans la gueule
Statut : faudrait déjà s'y intéresser
Occupation : mécano, barman du dimanche et du jeudi soir
Ton vote : t'es pas de ceux qui s'en préoccupe
Quartier : fuck off.
Post-it : fuck off².

Rps : 3/3

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Lun 24 Avr - 21:12

une goutte d'éther, on se laisserait tenter
dmitri & victor & adam


tout semblait bien aller, correctement se dérouler. une vie qui reprend son chemin, sans démons, sans crétin. c'était paisible, même pour toi. d'quoi vraiment te poser, un peu mieux te reposer. esprit trop calme pour un être pas habitué, fallait pas s'y fier. ça ne pouvait pas trop durer. et quand il passe la porte avec sa canne de putain d'handicapé de merde y'a déjà tes doigts qui s'crispent autour de la bouteille que tu tiens. respires Dim, va pas lui envoyer dans la gueule à c'pauvre débile. t'as loupé l'opportunité d'en finir avec lui, tu peux t'détester autant qu'tu veux maintenant te voilà à même devoir le supporter ici. bordel. tu pouvais pas avoir une journée de repos ? faux quatre semaines à t'enfoncer dans un pseudo calme qui ne trompe personne. on n'change pas les démons qui grignotent depuis trop longtemps ton être. imparfait.
tu l'suis du regard, mauvais. pire, t'es aux abois, prêt à l'tuer... mais tu sais que ça sera pas encore cette fois. y'a ton patron, y'a ces clients... puis y'a... lui ? c'est qui l'autre pédale défraichie ? tu l'suis du regard un instant avant d'te concentrer sur la bière que tu dois servir. choses faite tu la pose devant l'vieux trop habitué au comptoir. tu l'encaisses et tu vas laver les restes de verres sales. t'essayes de t'occuper l'esprit, t'occuper les mains... parce que bordel avec la pédale dans la pièce t'es au bord de l'explosion. il peut pas aller s'prostituer ailleurs merde ? qu'il aille se faire ses rencards hors de ton bar, qu'il dégage de ta vie l'autre débile. Excusez-moi, deux bières s’il vous plait ? tu l'écoutes pas tellement sur le coup, rien à foutre qu'il lève son cul p*tain. non ce qui t'fais un peu t'arrêter c'est Victor qui passe sa main sur celle du vieux. da fuck ? tu pensais pas être autant dans l'vrai quand tu parlais d'ses putain d'coups d'un soir. enfin coup d'un soir signifie pas d'aller s'foutre en spectacle en public sur... tu vas gerber. Dmitri tu sais que tu peux aussi quitter le bar... ta gueule crevard. t'sers les dents ravie cependant d'voir l'effet radicale sur la gueule de l'autre handicapé. vas-y ouais, maintenant dégages donc toi et ton sale pédophile. tu récupères deux verres servant les bières à contre cœur et les nerfs à vif. respires. tu vas en tuer un. t'sais pas encore lequel en faite. 
tu finis par contourner le bar allant poser les bières entre eux deux les faisant trainer sur les tables pour virer leurs mains. quoi t'es trop vieux pour bouger ton cul et v'nir au bar l'demander ? t'es payé pour servir, l’amabilité c'est pas encore ça. quoi que tout le monde sait que t'es jamais aimable. là encore moins, et l'son de ta voix moqueuse et aussi froide que l'acide le prouve assez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 46
Avatar : cole sprouse
Crédits : -
Points : 175

Age : dix neuf ans
Statut : c'est l'bordel, dans ton coeur, dans ta tête, en peu partout en fait
Occupation : t'étudies l'anglais à l'université. première année.
Ton vote : démocrate surement, mais t'as jamais voté encore

MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Mer 26 Avr - 20:23

« j’avais envie de te revoir, ça fait un bail depuis… la dernière fois qu’on s’est vu. » Tu esquisses un très léger sourire. Sans trop savoir pourquoi. Ses mots peut être. Cette façon dont il a de dire ces petites expression en rapport avec la vue sans se rattraper. Parce que c’est ce que font les gens en général. Rougir d’avoir oser dire quelque chose comme ‘on s’voit plus tard’. Toi, tu t’en fous. C’est juste des expressions. On va pas les effacer. Et puis, t’es habitué maintenant. Ou alors, c’est peut-être ce qu’il y a derrière ses mots. Ce baiser que vous avez partagé. Cette étrange douceur que t’as pas connu depuis trop longtemps. « une bière ça te dis ? » Tu te contentes d’hocher la tête. C’est bien pratique d’être avec un mec plus âgé. Au moins, on viendra pas te faire chier pour ton âge cette fois. Pour tes pauvres dix neuf années. S’ils savaient qu’à l’intérieur, c’est comme si y’en avait quelques milliers. Il repose sa main. Tu la sens, pas très loin de la tienne. T’aimes ça. Qu’il vienne pas envahir ton espace. Qu’il te laisse décider. Qu’il se sente pas obligé de te montrer qu’il est là. Mais qu’il te laisse la possibilité d’établir un contact si tu le souhaites. Tu sais pas bien si tout ça est réfléchi, ou s’il agit simplement comme ça naturellement. Mais t’aimes bien. Alors, doucement, ta main vient chercher la sienne.T’oses pas toujours. Toucher les gens. C’est drôle, parce que tu le faisais plus avant. Mais aujourd’hui, t’as cette impression que … ce n’est pas normal. Que ça te rend encore plus handicapé. De vouloir toucher. Ca accentue le fait que tu ne vois plus avec tes yeux. Alors tu veux voir avec tes doigts. Et t’aimes pas ça. Mettre ça en avant. Mais avec Adam, ça te gêne plus tellement. Parce qu’il a réussi à te faire comprendre que c’était normal. « t’as l’air en forme, comment tu vas ? » T’hausses vaguement les épaules. Ca va. Ca pourrait être pire. Ca pourrait aussi surement être mieux. T’arrives à sortir sans t’écrouler sans le poids qui pese sur tes épaules. C’est déjà pas si mal. « Mh.. ça va ... et toi ? » Tu dessines vaguement des symboles abstraits sur sa main, jouant distraitement.

« quoi t'es trop vieux pour bouger ton cul et v'nir au bar l'demander ? » Sa voix s’élève. Dure et impénétrable. Comme d’habitude. Et évidemment, tu la reconnais immédiatement. Tu la reconnaitrais entre mille sa voix. Tu retires ta main de celle d’Adam brusquement. Dans un réflexe idiot. Comme s’il venait de te prendre en flagrant délit. Putain. Putain qu’est ce qu’il fout là ?!! Pourquoi là ? Pourquoi maintenant ? Alors que tu remontes doucement la pente qu’il a creusé. Tu t’enfonces dans ton siège, ne sachant pas exactement comment réagir. T’as trop honte de la dernière fois. D’avoir craqué. D’avoir eu peur de mourir. Alors tu restes silencieux. Comme un con. Tu te contentes de serrer les dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la tribu ✖
set me free, shed this off with me
avatar

Arrivée le : 07/03/2017
Messages : 139
Avatar : tom payne.
Crédits : babine.
Points : 25
DC : raylan & wyatt
Age : thirty-four yo but it's just on the paper, he's still a teenager on this head
Statut : single, still in love with his best friends, trying to forget him.
Occupation : owner of a wine bar with aidan.
Ton vote : democrate even if he don't care about it.
Quartier : sheridan avenue w/ aidan
Post-it : x oublier aidan
x oublier aidan
x oublier aidan
x fuck.
x trouver un passe-temps
x adopter un chien
x sauver un panda
x aller voir victor pour t'excuser
x apprendre à connaitre jamie
x aller changer les fleurs sur la tombe de ta mère
------------------------------

Rps : vicdim x victor x jamie → open

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Sam 29 Avr - 17:09



Tu te fiches des regards qui pèsent sur vous. Tu ne prêtes même plus attention à ce qui se passe autour de vous.  T’es focalisé sur victor et ses réactions. Tu ne sais pas pourquoi, t’es un peu nerveux. Comme si tu étais le plus jeune des deux. Comme un ado à son premier rencard. Mais, tes doutes ne sont pas les mêmes. Tu reposes ta main sur la table après avoir commandé les bières, tu lui demandes comment il va. Cliché, échange banal. Tu ne sais pas trop comment aborder les choses. Tu sens sa main se poser sur la tienne et tu souris simplement. Un simple geste innocent. Mais, qui apaise tes doutes. « Mh.. ça va ... et toi ? » ses doigts jouent sur ta peau et tes yeux suivent ses mouvements, réfléchissant à sa question. Hier tu aurais sûrement répondu autrement, tu aurais dit le contraire. Très probablement. Pourtant, là tu peux le dire franchement. « ça va bien, merci. » et c’est sincère. Tu pourrais aller mieux, ça pourrait aller encore mieux même. Mais, tu sais que tout n’est pas blanc ou noir. Mais, pour une fois, tu te sens apaisé, calme. Avec victor, tu as l’impression de pouvoir être vraiment toi-même. Tu n’es pas en colère tout le temps. Tu oublies même cette rage qui t’accompagne depuis ton retour à cody.
« quoi t'es trop vieux pour bouger ton cul et v'nir au bar l'demander ? » sa voix n’est pas forte ni agressive mais, elle te fait l’effet d’un choc. Tu ne l’as pas entendu s’approcher. Tu comprends qu’il s’agit du barman que tu as interpellé quelques minutes plutôt, voyant les verres de bière déposée sur la table avec une certaine animosité, vous forçant à séparer vos mains enlacées. Tu es tenté de laisser couler, de le laisser repartir à son bar. T’es venu ici pour te battre avec le premier venu. Si ce type a un souci avec son boulot ce n’est pas ton problème après tout. Et tu ne veux pas gâcher ce moment avec victor. Mais, tu aperçois le regard de ce dernier et sa façon dont il a retiré sa main d’un geste précipité lors de l’arrivée du serveur. Et tu ne sais pas pourquoi ça t’énerve de le voir d’en cet état à cause de lui. Tu es loin d’imaginer la vérité mais, tu veux juste que victor se sente en sécurité, à l’aise et c’est pas ce connard qui va venir changer ça. Tu retournes vers le type. « t’es payé pour ça, il me semble. » ta voix est calme et sans agressivité. Mais, on y perçoit une certaine froideur. « et non pas pour faire des commentaires, merci de les garder pour toi, mec. » tu portes ta bière à tes lèvres pour avaler une gorgée, en songeant que ce type vient de s’asseoir sur son pourboire.




there's a hole in my parachute as big as your heart   and   the   gravity
 p u l l i n g  m y   d o w n.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 90
Avatar : sid ellisdon
Crédits : lethargy
Points : 185
DC : naïm l'oublié

Age : vingt ans dans la gueule
Statut : faudrait déjà s'y intéresser
Occupation : mécano, barman du dimanche et du jeudi soir
Ton vote : t'es pas de ceux qui s'en préoccupe
Quartier : fuck off.
Post-it : fuck off².

Rps : 3/3

☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Dim 30 Avr - 19:31

une goutte d'éther, on se laisserait tenter
dmitri & victor & adam


la main de la pédale, elle se recule vite quand ta voix vient les déranger. c'est ça taffiole, arrêtes d'imposer au monde entier tes tares dégueulasses. tu restes froid, tu restes de marbre bien qu'en toi t'as juste envie de leur dire de dégager d'ici. t'en as rien à foutre de l'autre pédé, seulement l'handicapé t'as pas envie d'le voir errer dans ton cercle de vie. hors de question qu'il ramène à ta vue ces nouveaux jouets de déchéance. t'es sortit d'tout ça, terminé. enterré. alors tu veux pas l'voir continuer avec ces jeux malsains qui t'donnent envie d'gerber. mais la réaction qui s'peint sur son visage est plutôt jouissive quand tu l'regardes se reculer. il est mal, il est sale ce petit con qui se croit tout permit. ça t'fait du bien autant que ça t'met en rage. sa réaction prouve que tout en lui se sent coupable, pris la main dans l'sac. alors quoi l'pédé, tu penses pouvoir ramener tes conquêtes? dégueulasse. tu lui jettes à peine un regard pour tout dire, et bien vite c'est l'vieux crevard qui attire ton attention. oh son regard se durcit en passant de la taffiole à toi. quoi tu vas l'défendre ton petit pédé de jouet ? t’es payé pour ça, il me semble. il est calme et pourtant tu l'entends toi aussi la dureté dans ses propos. y'a ton sourcil qui se lève au ralentit, comme un teaser bien habile de ton attention qui se focalise sur ton prochain punchingball. et non pas pour faire des commentaires, merci de les garder pour toi, mec. ok, clairement y'en a qui joue avec le feu. clairement y'en a qui veulent vraiment t'chercher et t'emmerder. y'a un sourire qui se glisse à tes lèvres sadiques et avides des merdes de la vie. tu l'regardes boire et dans ta tête tu lui souhaites de bien la savourer sa putain d'bière, parce que la prochaine sera nettement moins "propre". tes doigts s'poses sur la table alors que tu t'appuies dessus et tu l'fixes ignorant totalement la présence de la taffiole à tes côtés. il n'avait qu'à pas l'fréquenter, il aurait pu boire sa bière tranquillement. dans c'cas, j'suis aussi payer pour t'rappeler que l'alcool on ne l'sert pas au mineur.. et l'handicapé qu'tu vas baiser il a même pas encore vingt piges, mec. t'appuies sur le mot de la fin comme à l'identique du vieux gars qui s'pense cool. t'as envie d'lui renverser l'autre bière sur la gueule mais tu t'contentes de lui pousser vers lui et l'éloigner de la pédale. alors quand il sera décidé entre du coca ou un diabolo, qu'il vienne me voir. c'est dégueulasse, c'est acide, c'est froid et mesquin. ça vise à faire mal, à provoquer, à l'déranger. tout pour l'emmerder. il vient d'détruire ta journée, tu vas pas le laisser être heureux avec son pédophile de merde. hors de question, que l'autre vieux aille voir ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois ✖
i'm a rockstar, deal with it
avatar

Arrivée le : 09/03/2017
Messages : 46
Avatar : cole sprouse
Crédits : -
Points : 175

Age : dix neuf ans
Statut : c'est l'bordel, dans ton coeur, dans ta tête, en peu partout en fait
Occupation : t'étudies l'anglais à l'université. première année.
Ton vote : démocrate surement, mais t'as jamais voté encore

MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   Mer 3 Mai - 19:58


Qu’est ce qu’il fout là ? Hein ? Avec sa voix froide et ses remarques sanglantes. Pourquoi est-ce qu’il est toujours la pour t’emmerder ? Surtout maintenant que tu arrives tant bien que mal à garder la tête hors de l’eau. Plus mal que bien d’ailleurs. Tu te maintient à peine, nageant difficilement. Mais c’est toujours mieux que quand tu te noyais. Et t’es fatigué qu’il soit toujours la pour t’enfoncer la tête sous l’eau quand tu commences à t’habituer au remous des vagues. Tu te tends en entendant la réponse d’Adam. Parce que tu connais Dmitri. Tu sais pertinemment qu’il ne va pas s’arrêter là. Et sans connaître encore parfaitement Adam du bout des doigts, tu es conscient qu’il n’est pas non plus du genre à se laisser marcher sur les pieds. Tu l’entends. La tempête qui se précipite sur toi. Prêt à te noyer une nouvelle fois.

Tu sers les dents a ses mots. Ses insultes. T’aimerais être capable de l’ignorer. De juste le laisser cracher ses conneries sans y réagir. L’ignorer. Il parait que c’est pire que n’importe quel mot. Et à vrai dire, c’est surement vrai. T’aurais donné n’importe quoi pour que Dim vienne m'insulter plutôt qu’il ne t’ignore après l’accident de voiture. N’importe quoi pour l’entendre s’énerver. Plutôt que ce silence affreux. Mais t’es bien incapable de faire ça toi. De pas réagir. T’as jamais su faire ca. T’es de ceux qui réagissent parfois un peu trop impulsivement. Laissant le coeur sauvage s’exprimer avant que la sage raison ne puisse l’apaiser. « L’handicapé t’emmerde. » Bam. Ca, c’est fait. Ta voix est froide. On peut y entendre les couteaux lancés à plein allure. Et il ose ajouter que quand t’auras décidé, tu pourras aller le voir. Il se fout vraiment ouvertement de ta gueule, et ce, sans même s’adresser à toi. « Et les serveurs de moins de 21 ans, on en parle ? Ton boss est au courant ? » T’ajoutes pas ‘donne moi ma bière et fais pas chier’ mais le ton y est. La menace aussi. Aujourd’hui, t’étais d’humeur à te changer les idées. Alors sa présence te rend amer. Tu réalises même pas que, vu de l’extérieur, votre petit échange doit avoir l’air étrange. Et franchement, à cet instant précis, t’as juste envie de lui faire un doigt et de lui dire d’aller s’faire foutre. Qu’il essaye de te dégommer et son boulot ne sera plus qu’un vague souvenir. Les dents serrées, tu ne te laisses pas encore aller à plus d’insultes, te contentant de passer ta main devant toi pour essayer d’attraper la bière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)   

Revenir en haut Aller en bas
 

une goutte d'éther, on se laisserait tenter (victor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» <@¿@> du 26 février : goutte de mercure
» écran de veille goutte eau -
» Bonjour de Victor
» Victor-57 postule pour être modérateur.
» Victor Dubuisson rejoint le cercle des premiers possesseurs de la BMW i8.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: 
Cody - Wyoming
 :: Sheridan Avenue :: Blue moon
-