.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 14:45


Ohana Davis
« Ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.



☼ NOM : Mon nom est Davis, celui de mon père biologique et non celui de mon père adoptif. PRENOMS : Ohana, quelle ironie quand on sait que ma mère m'abandonne on me laissant ce prénom. ☼ AGE : ici. ☼ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Au crépuscule du 2 août 1993, je ne peux pas vous dire exactement où car personne ne le sait. En Amérique c'est sûr mais je n'en sais pas plus. ☼ NATIONALITE : Américaine. ☼ ORIGINES : Américaine  ☼ A CODY DEPUIS : Toujours. ☼ STATUT CIVIL : Célibataire. ☼ METIER/ETUDES : Serveuse et cavalière. TRAITS DE CARACTERE :Dans mes qualités je peux énoncer sans peine ma fidélité, que ce soit pour ma famille ou pour mes amis je répondrais toujours présente. Je peux également dire, comme vous venez de le voir, que je suis fortement attachée à ma famille, fière d’avoir été recueillie par des gens aussi gentil. Ce n’est pas le même sang qui coule dans nos veines mais ce sont eux qui ont toujours été là et je ferais passer beaucoup de choses après ma famille. Je suis quelqu’un d’enjouée qui adore s’amuser  mais aussi une personne positive. Je ne cherche jamais le négatif dans une situation même si certaines sont difficiles à surmontées. Cela fait 4, voici le cinquième : je suis certainement une des filles les plus généreuses qu’il soit …
Dans mes défauts, je vous cite rapidement ma jalousie, mon manque de confiance en moi qui me fait douter presque tous les jours, mon sale caractère qui me rend aussi têtue qu’un âne. Certaines fois, quand je n’ai pas envie de faire quelque chose ou de voir une personne j’ai vite recours au mensonge même si cela n’est pas vraiment correct et pour terminer je me sens totalement perdue ce qui me rend fragile aux yeux de certains. Mais je ne suis comme ça que parce que je n’ai jamais pu vraiment connaître mes parents biologiques.
 ☼ AVATAR : Barbara Palvin☼ GROUPE : Earth ☼ CREDIT : tumblr/gifhunteress


PLACE YOUR HEAD ON MY BEATING HEART
1. J’aime sentir le vent dans mes cheveux lors d’un grand galop dans les plaines mais je déteste les vaches par contre.
2. Je suis une grande romantique, alors j’adore les fleurs, les rendez-vous galants et tout ce qu’il s’en suit. Si seulement je pouvais rencontrer mon amour de toujours avec ce genre de rendez-vous, ce serait si parfait …
3. J’adore sentir les rayons du soleil caresser ma peau quand je me réveille les matins d’été, aussi, je dors les rideaux envers durant cette saison. J’ai toujours préféré le soleil à la neige, même si elle ne me déplait pas non plus. Le soleil me donne l’impression de faire revivre la nature et que grâce à lui les gens retrouvent leur bonne humeur.
4. J’aime me blottir dans le canapé ou bien contre un arbre en extérieur pour lire un livre ou grignoter quelque chose en pensant à tout et à rien.
5. J’adore le service derrière un bar, le contact avec les gens et parler de tout avec eux.
6. Je rêve de pouvoir voyager, je suis tellement fan de Paris, Londres et de toutes ces villes merveilleuses que l’on peut rencontrer eu Europe. Je n’ai jamais quitté cette ville alors partir ailleurs fait véritablement rêver.  
7. Derrière mon sourire se cache une longue tristesse de n’avoir jamais connu ma véritable famille. Certains jours je me surprends à imaginer comment pouvait être ma mère et pourquoi elle m’a donné ce nom. J’aurais aussi aimé connaitre mon père biologique, celui qui m’a donné son nom sans jamais que je ne connaisse son identité. En bref, j’aimerais les connaître mais c’est certainement impossible car il n’y a aucune trace d’eux nulle part.
8. Mon péché mignon reste de manger de la glace au chocolat devant un bon film sous la couette de mon lit.
9. J’aime l’équitation du plus profond de mon cœur, j’aime mon cheval comme j’aime ma vie. Parfois j’ai l’impression qu’on se comprend tous les deux, comme deux êtres en parfaite harmonie.
10. J’aide autant que je peux mes parents dans cet élevage. Beaucoup de vaches mais aussi quelques chevaux dont je prends soins car j’aime les chevaux et je hais les vaches. En réalité, j’en ai peur même si je travaille depuis toute petite avec …
11. Ma période à l’école a été formidable. J’ai adoré toutes ces années passées à étudier des choses vraiment intéressantes. J’avais beaucoup d’amis et j’étais en général appréciée, parfois cette période me manque alors j’enfile mon vieil uniforme de pompom girl en dansant seule dans la grange à l’abri des regards.
12. Mon cœur bat la chamade comme un fou furieux quand je revois mon ex petit copain … Celui pour qui j’aurais tout donné, celui qui m’a quitté pour une autre et dont je suis toujours amoureuse.
13. Je m’accroche à la signification de mon prénom comme une moule s’accroche à son rocher. Je me dis que si je porte ce nom ce n’est pas pour rien, c’est que j’ai été aimée avant d’être abandonnée et ça me fait terriblement mal, oui, encore …
14. Un jour, quand j’étais petite, j’ai demandé à ma mère adoptive comment les poules arrivaient à pondre des œufs. Elle n’avait pas eu le temps de me répondre et m’avait dit que je n’avais cas regarder la poule jusqu’à ce qu’elle ponde son œuf. Et je me suis exécutée bien entendue car j’étais une petite fille très obéissante. Résultat : J’ai passé toute ma journée et une partie de la nuit à fixer les poules dans le poulailler. Mon père adoptif m’avait retrouvé  grâce au chien qui n’arrêtait pas de pleurer devant la porte de l’abri depuis que j’y étais rentré. Au début, il pensait qu’un renard ou autre bestiole était rentré, vous n’imaginez pas sa surprise lorsqu’il m’y a retrouvée !  
15. Une dernière chose sur moi, j’ai beau me prendre la tête avec mes frères et sœurs adoptifs, je les aime d’un grand amour avec un grand A. Car c’est grâce à eux que je connais cet esprit de famille, cette protection que l’on a les uns envers les autres et que nous sommes toujours soudés quoi qu’il arrive. C’est ça la famille, c’est beau.


☼ PSEUDO/PRENOM : Nad. ☼ AGE : 20 ans ☼ SCENARIO OU INVENTE : Inventé ☼ VOS IMPRESSIONS SUR MH : C'est tout beau !!!  love2  ☼ COMMENT AVEZ-VOUS TROUVE LE FORUM : Bazzart  youpi


réservation de l'avatar:
 


Dernière édition par Ohana Davis le Mar 23 Fév - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 14:46


ONCE UPON A TIME
La famille est un lieu où tout le monde vous aime, peu importe comment vous êtes, ils vous acceptent pour qui vous êtes.


Comme toutes ces filles de mon âge qui se préparent pour aller au bal de fin d’année, je repassais ma coiffure en revue au moins une bonne dizaine de fois et lissais l’avant de cette jolie robe rouge que j’avais trouvé dès que mon cavalier m’avait invité à ce bal. Légèrement maquillée pour ne pas paraître superficielle, j’avais fini par descendre dans le salon pour voir mes parents adoptifs. Je savais depuis toujours que j’avais été adoptée. Il n’y avait jamais eu de secret entre cette famille et moi. Mon frère et ma sœur m’avaient toujours considéré comme leur véritable sœur alors que je n’avais pas le même sang mais ce n’est pas grave car ce qui qualifie une famille formidable c’est l’amour qu’il y a entre tous ces membres. J’avais 17 ans et des rêves pleins la tête, comme retrouvé mes parents biologiques. Chose pour laquelle ma famille m’a toujours aidée car pour eux il est vrai que connaître ses racines est très important. Tout allait si bien pour moi, je nageais dans le bonheur ! Mon petit ami n’allait pas tarder à arriver, ma sœur l’aimait bien et mes parents aussi. Il n’y avait que mon frère qui restait méfiant, comme mon père en réalité même s’ils l’appréciaient tout de même.
« Ma chérie tu es magnifique… » Ma mère venait de murmurer derrière moi alors que je venais de descendre l’escalier. Elle s’approcha de moi en me prenant les mains en m’observant, les larmes aux yeux. Ma petite sœur arrivait elle aussi. « O tu es super jolie ! » et elle fondit également sur moi en me serrant si fort dans ses bras que j’eu peur que ma robe soit froissée. Ma mère le comprit et éloigna ma sœur en souriant. « Attention tu risques d’abimé sa robe ! » La réprimandait-elle gentiment en lui caressant la joue. Mon père rentrait aussi à ce moment-là et poussa un petit sifflement en voyant ma tenue, je lui répondis par une jolie révérence comme les princesses. « Tu es trop jolie ma puce. » me complimentait-il en déposant un baiser sur ma joue. Mais toute la petite famille s’écartait de l’escalier quand mon frère descendit en catastrophe les marches. « Il est où le bouquet que je t’avais demandé ?! Tu ne l’as pas oublié hein ?! » La question était lancée à ma mère et ma sœur et moi éclations de rire en le voyant si pressé  d’aller retrouver son amoureuse, lui-aussi. Maman allait l’aider à retrouver tout ce qu’il avait oublié et moi, je n’eus pas le temps de faire quoi que ce soit d’autre car mon père ouvrit la porte sur le plus beau garçon qui existe à mes yeux. Avec un dernier regard qui voulait dire « tu as intérêt à faire attention » mon père me laissait partir avec lui pour la plus belle soirée de l’année.
Une fois sur place, l’ambiance battait déjà son plein. Tout le monde était de bonne humeur et je saluais les gens que je reconnaissais par-ci et par-là. Tout se passait bien, tout était merveilleux jusqu’à ce que nous allions danser le dernier slow de la soirée. « O, il faut que je te parle … » Ce surnom, O, une abréviation de mon prénom car mes amis savaient que j’avais été adoptée et que mon prénom, choisie par ma mère adoptive, pouvait peser des fois. Alors j’aimais que l’on me nomme par ce surnom mais en ce moment même, je n’aimais pas l’intonation avec laquelle il sonnait à mes oreilles. Je ne répondais pas, laissant simplement planer un regard interrogateur sur mon visage. « Je ne sais pas trop comment te dire ça … On est bien tous les deux ensemble mais … » Je n’aimais pas ce mais, je n’aimais pas la façon dont il regardait cette autre fille à l’autre bout de la piste et qui nous regardait elle aussi. Je n’aimais pas le ton de sa voix ni la tournure que prenait la situation. « Qu’est-ce que tu veux dire … ? » J’osais demander alors que je savais très bien où allait terminer cette conversation. Une boule se formait dans mon ventre. « Et bien enfaite … Je ne suis plus amoureux de toi, Ohana … » Je m’arrêtais de danser, toisant de haut en bas mon, désormais, ex petit ami. Je voulais parler mais les mots n’arrivaient pas à franchir la barrière de mes lèvres. L’autre fille s’approchait, il la prit dans ses bras. Tout ça devant moi, devant mes amis, devant tout le monde. Devant mon frère aussi, qui, remarquant mon trouble, s’approchait doucement. Nous avions le même âge alors il comprenait assez bien la gravité de la situation. Il collait son poing en plein dans la figure de mon ex avant de me prendre la main pour nous conduire vers l’extérieur. La petite amie de mon frère nous suivit, c’était également une amie à moi, elle me prit directement dans ses bras et c’est là que les larmes coulèrent, et elles coulèrent pendant des semaines.

Les années s’étaient écoulées et mon petit paradis aussi. J’avais 20 ans désormais et j’avais appris que je ne pourrais jamais connaître mes parents biologiques car aucuns des deux ne veut entendre parler de moi. Sympa. Pourquoi m’avoir donné un prénom pareil et même le nom de famille de mon père biologique ? Que je gardais malgré l’envie de reprendre celui de mon père adoptif qui avait toujours été là pour moi. Bref, j’essuyais la déception de ne jamais connaître mes racines et je n’avais aucune envie de reprendre des études. J’aimais servir dans ce café-restaurant et je me voyais bien passé le restant de ma vie dans cet endroit que je trouvais de plus en plus génial. Comme une sorte de refuge. J’aimais parler avec les clients et toutes personnes qui étaient prêtes à taper la causette avec moi pendant que je servais d’autres clients ou nettoyait des verres derrière mon poste favoris. Je n’ai pas grand-chose d’autres à raconter sur mon histoire. Mon cœur bat à tout rompre lorsque je vois encore mon ex … Je n’avais eu aucune autre aventure ou une petite histoire d’un soir avec lui. Je suis une romantique croyant au grand amour et ce genre de chose ne m’intéresse pas. Mes amies passent beaucoup de temps avec moi et je les adore. Enfin, voici ma vie. Je ne la changerais pour rien au monde et même si je rêve de voyager je suis vraiment bien dans cette ville.


Dernière édition par Ohana Davis le Mar 23 Fév - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 17:17

Bienvenue sur MH. I love you Ohana, c'est un prénom original, j'aime beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 17:34

Merci beaucoup ! love2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 17:54

Suis-je la seule à penser à Lilo et Stitch avec le prénom ? Arrow

Je te souhaite la bienvenue parmi nous avec Barbara ** Elle est tellement belle cette demoiselle bave Si tu as des questions, je suis là Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 18:04

Lilo et Stitch m'ont aidés à créer son caractère Arrow I love you

Merci beaucoup c'est gentil ! Je pense avoir plus ou moins terminé mais je préfère relire avant ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 18:10

Soit la bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 18:20

Merciii I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   Mar 23 Fév - 19:30

Elle n'a pas eu de chance dans sa vie, la pauvre ! j'espère que tout va s'arranger à l'avenir. Je valide smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment fait-on quand on a rien ? Pas même des souvenirs à revisiter dans la nuit. O.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OUBLI-comment fait-on pour changer le mot de passe admin ?
» comment fait-on avec une carte SD neuve ?
» [Resolu] Comment faire pour faire tourner la terre
» Mon dernier projet
» Un autre mystère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: Fiches de présentation-