.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mer 22 Mar - 1:39

Loin de tout, loin de Los Angeles, du centre de Cody, de leurs proches. Lorsqu’ils sont dans leur cabane à quelques kilomètres de la ville, dans la nature, Noah oublie tout, se concentre exclusivement sur eux et si habituellement, il n’a aucun mal à le faire, le retour de son frère aîné, les tensions et la photo postée par sa meilleure amie sur Instagram le tracassent. Il n’a aucun compte sur ce réseau social, n’y connait absolument rien, mais il a demandé à Caleb de lui en créer un juste pour « suivre » Elizabeth et pouvoir revoir cette image, ce sourire présent sur son visage alors qu’elle est à côté de ce Lucas. Ses amis ont bien essayé de ne pas lui montrer, de le tenir éloigné de ça, tout en sachant très bien qu’il allait mal le prendre, mais dès qu’il a entendu « Liza », Noah ne s’est pas gêné pour capturer l’appareil des mains de Dawn pour comprendre. Depuis, ça l’obsède. Bien qu’elle lui a dit le contraire, que Lucas ne lui arrive pas à la cheville, Noah a peur. Il voit bien qu’elle se rapproche de ce type. D’ailleurs, lorsqu’il lui demande si tout va bien, voyant bien que sa meilleure amie a la tête ailleurs, Elizabeth ne tarde pas à lui faire part d’un problème qui lui trotte dans la tête. Noah prend sur lui, allume le feu de cheminée tandis qu’il l’écoute parler de Lucas. Il ressent l’hésitation dans sa voix, mais parce qu’ils se confient tout, elle ne s’arrête pas. Noah s’assoit sur le canapé, près d’elle, attrape sa main qu’il caresse du bout des doigts, alors qu’il ne la quitte pas des yeux. Ca lui fait mal de l’entendre dire que cet homme est quelqu’un de bien, qu’il est plutôt plaisant, attirant, que les moments qu’ils passent ensemble sont sympathiques. Il ne devrait pas, mais au fond de lui, il espère que ce ne soit pas aussi bien que ce qu’ils partagent eux. Egoïstement, il aimerait que Lucas se rétame, alors que tout ce qu’il souhaite au fond, c’est le bonheur de Liza. La voir heureuse, sourire, l’entendre rire. Qu’elle s’épanouisse, tout simplement. Ses sentiments le rattrapent bien souvent et l’empêchent d’être objectif, de se comporter correctement. Et cette photo où elle rayonne avec un autre, ça l’a tué à petit feu ces derniers jours. Noah ne s’est jamais torturé à ce point, mais il laisse tout ça de côté, pour elle. Pour l’accompagner lors d’un moment où elle est prise de doute.

Charmant, amusant, séduisant, et probablement que dans l’intimité, il est bien plus que ça, c’est bien ce qui sort de sa bouche. A l’entendre, c’est un type sur qui elle pourrait s’attarder. Sauf que contrairement aux autres aventures, ou à ses courtes relations connues dans le passé, Elizabeth n’arrive tout simplement pas à se laisser aller. Est-ce qu’elle culpabilise de l’avoir abandonné juste après avoir échangé un baiser ? Il n’y a pas que lui qui ne se stabilise pas. Elle aussi, peine à le faire et alors qu’elle n’a aucune raison de se remettre en question, elle trouve le moyen de le faire, en se demandant ce qui cloche chez elle. Un sourire se glisse sur son visage, tandis qu’il replace quelques mèches de ses longs cheveux derrière son oreille. « Tu veux que je te dise ? Ce n’est pas toi le problème. » dit-il, avec sincérité. Elizabeth est la femme la plus parfaite qu’il connaisse. Celle pour qui il a le plus d’estime, qui a des valeurs. Même si d’un côté, son cœur est soulagé qu’elle ne trouve pas chaussure à son pied, il aimerait qu’elle ait toujours des étoiles dans les yeux. « Je crois plutôt qu’ils ne savent pas s’y prendre avec toi. » Ils ne savent pas la rassurer, lui dire ce qu’il faut. Ce n’est pas si étonnant. Lorsqu’on la rencontre, Liza semble être une femme accomplie, confiante, épanouie, si bien qu’on ne pense pas toujours à l’apaiser. « Et t’es tellement paniquée pour pas grand-chose au final… » ajoute Noah, en glissant sa main de son épaule à son bras. « Tu veux que je te montre à quel point c’est simple de se laisser aller ? » Il n’arrive pas à croire qu’il vient de lui sortir un truc pareil. Pourtant, c’est bien ce qu’il vient de lui demander, avec toute l’assurance qu’il peut avoir avec les femmes. L’assurance qu’il n’a jamais vraiment eue avec Liza. Intérieurement, son cœur ne cesse de battre, très fort. Toujours plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mer 22 Mar - 11:25


Les plus beaux moments
sont ceux qu'on passe ensemble  

Noah && Liza.


Une semaine entière en Californie entre les responsabilités et les amis. Une nouvelle crème anti-âge arrive sur le marché dans moins d’un mois. Les préparatifs s’accélèrent à propos du voyage et de la conférence de presse. Lucas lui avait proposé de passer le vendredi à Universal Studio. Une invitation difficile de refuser. Liza apprécie tout ce qui touche au cinéma et ce parc est une excellente manière de combiner plaisir et culture. Elle est extrêmement difficile à supporter quand il s’agit du travail mais, Liza est une personne totalement différente si on lui propose une journée à Disneyland ou Universal studios.. une grande enfant dans l’âme. Ils ont eu de la chance à propos de la météo et de la fréquentation. Tout s’est déroulé sans encombre jusqu’au retour à la maison secondaire Warrens. Leur premier baiser s’est avéré être.. une catastrophe. Du moins, Liza a été pathétique. « Je suis vraiment trop nulle. Et mon excuse de chat.. » Elle a eu un blocage, un véritable vide intersidérale au moment de l’embrasser. Malgré toute la volonté du monde, son attirance pour le californien a complètement disparu à cet instant précis. Il lui avait proposé d’entrer et Liza a sorti une excuse assez atypique. Son chat aurait certaines crises en ce moment. Elle devrait s’occuper de lui suite à son absence de la journée. Pauvre bébé Ramsay qui va très bien.. à Cody. La jeune femme l’amène souvent en Californie quand sa famille ne peut pas s’occuper de lui. Cette fois-ci, il se repose paisiblement chez son grand-frère. Liza est énervée de sa propre réaction. Elle trouve enfin une personne sympathique, avec qui tout se passe à merveille, il est loin d’être laid ou encore stupide.. et cela ne convient pas. Liza n’a jamais ressenti ceci avec les précédents prétendants. Probablement parce que les autres n’étaient pas aussi proches de réussir à convenir pour une relation stable. Liza n’était jamais convaincue par les anciens copains, dès les premiers jours mais, elle essayait d’y croire. Noah ne peut pas être le seul homme sur cette terre à lui plaire à ce point.. Mais justement. Ne serait-ce pas le signe que son meilleur ami est l’unique. Personne est mieux que lui et il faudrait se faire une raison après douze ans. Noah est celui qui la fait rire, celui qui est toujours présent dans n’importe quelle situation. Ils ne possèdent pas le même caractère mais, cela fonctionne entre eux. Ils réussissent à faire des compromis pour faire plaisir à l’autre. Elle assiste à ses après-midis de rodéo et le soir, elle l’emmène voir un film oscarisé. Il fait l’effort de gouter ses recettes californiennes et elle savoure les travers de porc avec une tonne de sauce barbecue au steakhouse. Noah revient sur le canapé et la jeune femme se positionne au plus près de lui. Elle a besoin de cette présence, un léger contact physique qui la rassure. Ses doigts se baladent sur son jean, suivant les coutures. Une tête baissée pour camoufler sa peine, son nouvel échec. Noah lui avoue que le problème, ce sont les autres. « Peut-être.. » Loin d’être convaincue par ses mots. Liza est une personne très fleur bleue malgré son rôle de femme indépendante. C’est le première impression que les hommes ont d’elle. Liza est loin d’être pudique et sait s’exprimer devant un public. Dans les affaires, elle est même irritable, intransigeante. Pourtant, elle est assez bordélique dans la vie privée et elle ne peut s’empêcher de regarder les dessins animés au réveil. Liza est une personne qui aime les compliments, savoir si son travail est bien fait. Elle est tout autant capable d’appeler Noah en pleine nuit à cause d’un orage en s’imaginant toutes les catastrophes du monde et gérer une équipe de vingt personnes le lendemain. Elizabeth Warrens est probablement trop difficile à comprendre pour la gente masculine. Elle fronce alors les sourcils quant Noah lui pose une question assez particulière. Le regard qu’il lui lance à cet instant, elle ne la jamais vu auparavant. Du moins, il ne lui était pas adressé. « Heu.. je te comprends pas là. » veut-il aller aux toilettes ? proposer du yoga ? « se laisser aller ».. Liza cherche véritablement le sens. Parle-t-il sur le fait qu’elle possède un blocage car le visage de Noah apparait dès qu’elle rencontre un homme ? Certes, il ne le sait pas. Détail.



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mer 22 Mar - 14:01

« Ton excuse du chat, elle est grandiose. » Son ton est un peu moqueur. A la place de Lucas, il aurait très certainement compris le malaise. A la différence que Noah aurait rattrapé la demoiselle aussitôt. Impossible de la laisser s’échapper. Il était à deux doigts de réussir à l’attraper, au moins pour quelques soirées. Au lieu de ça, il n’a pas bougé un seul petit doigt, probablement surpris par sa réaction. C’est bien ce qu’il dit : les hommes ne savent pas y faire avec Liza. Et c’est bien dommage pour eux, parce qu’une fois qu’elle entre dans la vie de quelqu’un, c’est un véritable rayon de soleil. Pour Noah, il s’agit de sa lumière. Celle qui éclaire un monde qui peut parfois s’obscurcir. Elle le rassure en étant présente. Inutile de parler, de chercher des mots délicats pour qu’il se sente mieux. Il suffit qu’elle pose ses yeux sur lui pour que son cœur s’allège. A l’instant précis où il lui fait une proposition, il aimerait que ce soit lui qui lui retire un poids pour le prendre sur ses épaules. Lui changer les idées et lui montrer qu’elle n’a pas à avoir peur de laisser les mains d’un homme se poser sur son magnifique corps. Il souhaiterait la faire avancer un peu. Qui de mieux qu’une personne en qui elle a confiance à 100 % ? Le feu se lit dans ses yeux, l’étincelle est là. Noah ne se voit pas faire marche arrière maintenant. Il arbore un sourire, montre qu’il est à l’aise, pas dérangé par ce qu’il s’apprête à entreprendre, alors qu’il le sait, ce sera particulier. Mais il ne veut pas l’effrayer. « Tout va bien. » murmure-t-il, en défaisant les boutons de sa chemise, un à un. « Il va falloir que tu me fasses confiance. » Lentement, sans la quitter des yeux, Noah retire sa chemise, dévoilant son torse enfermé dans un marcel blanc. Il roule son vêtement, de sorte à ce que la forme d’un bandeau de fortune épouse juste ses yeux. Noah resserre autour de sa tête, la privant de sa vue. « Tu as peur de te casser la gueule. » suppose-t-il, loin d’imaginer la véritable raison du blocage. Il l’a longtemps vue avec d’autres gars sans arriver à se stabiliser. « Mais dis-toi une chose. C’est que si ça ne marche pas, tu auras au moins essayé. » Il saisit ses mains et l’aide à se lever. Noah l’attrape par la taille, l’oblige à mettre ses jambes autour de lui et s’approche du comptoir du coin cuisine. C’est tellement petit qu’il est obligé de faire de la place en décalant un objet sur la gauche, afin de l’installer sur le meuble. Elle est là, juste en face de lui, ne peut le voir, alors que lui ne cesse de l’observer. « Si ça ne marche pas… Je serai toujours là. » ajoute-t-il, déterminé. Il ne l’abandonnera pas, parce qu’elle est tout pour lui. Il serait capable de tellement de choses si elle le lui demandait. « En attendant, tu peux toujours voir comment ça marche… Ne pas réfléchir à ce qui se passe avec ceux que tu rencontres. Te laisser aller, simplement et c’est bien plus facile que ça en a l’air. » Il ouvre la glacière qu’il a apporté plus tôt. A défaut d’avoir un frigo, même petit, parce qu’il n’en voulait pas, qu’il aimait l’idée de se servir de la nature pour cuisiner, il a pris une glacière pour le strict minimum. « Quand je te dis qu’ils ne savent pas s’y prendre, je le pense vraiment. » Lui, il connait des trucs qui surprennent, qui sont agréables, aussi. Noah récupère un glaçon et de l’autre main, saisit le bas de son top et le remonte, doucement. « Tout va bien. » répète-t-il. « Fais-moi confiance. » Il effleure sa taille avec ses doigts, alors qu'il place le glaçon entre ses lèvres. Il approche ensuite son visage du ventre d’Elizabeth, maintenant à découvert, le touche avec le glaçon qu’il fait glisser jusqu’à son nombril, tandis que ses doigts s’agrippent sur son top qu’il remonte toujours un peu plus. Il ne réalise pas bien ce qu’il fait, mais ça lui plaît, vraiment. C’est une très belle femme, Liza. Il en avait conscience, mais à travers ses gestes, il la découvre d’une manière qu’il ne connaissait pas. C’est… sensuel, érotique. C’est ça.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mer 22 Mar - 16:44


Les plus beaux moments
sont ceux qu'on passe ensemble  

Noah && Liza.


Liza est loin d’être rassurée par l’idée de Noah. Il commence à retirer sa chemise et l’alerte du cow-boy attirant se met en marche. Et puis c’est Noah surtout. Elle ne pense qu’au fait de rester indifférente, ne pas montrer toutes les pensées qui lui traversent l’esprit. « D’accord.. » Evidemment qu’elle a confiance en lui mais, elle se méfie malgré tout de cette technique. Il est à la base de ce malaise. Il enroule sa chemise et en fait un bandeau. Liza ne peut que rire de la situation. Ce genre de pratiques.. C’est loin d’être sa tasse de thé. Tout d’abord parce que c’est un nid à maladresse et elle en est la reine. « Nan.. t’es sérieux ? » Elle pouffe de rire car oui, il voulait vraiment qu’elle le mette. Elle se le répète en boucle dans sa tête, c’est une mauvaise idée. Noah l’aide à se lever et il le remarque, elle ne se sent pas à l’aise avec le bandeau. « J’ai surtout peur de toi, là, maintenant. Christian Grey bis. » Quand Liza est gênée, les blagues demeurent sa meilleure arme. Elle s’agrippe à lui quand il la porte. Pour l’instant, rien d’inhabituel. Elle devine par la direction choisie qu’il l’emmène vers le coin cuisine. « tu vois, t’aurais dû ranger » ajoute-elle, toujours avec humour, en l’entendant bouger des ustensiles qui restaient à cette place depuis la semaine dernière. C’est tellement difficile comme épreuve. Elle essaie de rire de la situation pour éviter ses arrières pensées. Hantée par ces images, ces envies tout à fait légitimes quand on se retrouve une nuit dans la nature, éloigné du monde avec la personnes qu’on aime depuis plus d’une décennie. « Tu parles de ta magnifique technique pour subvenir à tes besoins primaires avec des femelles ? » C’est impossible que cela fonctionne. Liza le sait qu’en face de lui, à quelques centimètres, se trouve Noah. Ce n’est pas son facteur, Lucas ou Joshua mais, celui qui occupe ses pensées. L’homme qui lui a volé son coeur.  Celui qui est la cause de tous ces blocages ! Elle ne sait pas ce qu’il prévoit. Liza l’entend chercher quelque chose non loin du comptoir. La main de Noah se met alors à remonter légèrement son pull. Elle est prise par un léger frison, celui qui lui demande de s’éloigner en général. Pourtant, Liza va enfin succomber à ses envies. « Je te fais confiance.. » Tout son corps est stoppé pendant un bref instant. Le temps de comprendre que ce froid provient d’un glaçon. Liza ressent ses lèvres au contact de sa peau. Sa respiration s’accélère, sans réussir à la contrôler. Ses mains se posent sur la tête de son meilleur ami. Ses doigts jouent lentement avec ses cheveux, en intensifiant leurs emprises chaque centimètre parcouru. « Continue.. » Noah n’est probablement pas conscient que toutes ces envies sont tournées vers lui. Le but du jeu est déjà un échec. Liza devrait pouvoir lâcher prise et être moins bloquée face à un homme. Elle ne l’est pas si cette personne est Noah. Ses jambes s’enroulent une nouvelle fois autour de sa taille, essayant de l’emmener encore plus proche d’elle. Tout le haut de son corps collé au sien. « Noah, embrasse-moi » Game over. L’unique prénom à éviter. Elle ne peut s’empêcher de penser à lui. Liza n’aurait pas réagi de la même manière si la personne en face en était un autre. Elle n’a même pas le temps de réaliser sa faute que Noah exauce sa requête. Le baiser s’intensifie à chaque mouvement.  Liza goutte enfin ses lèvres alors qu’elle croyait y être interdit. Elle savoure pleinement cet acte, sans réfléchir aux conséquences. Un de ses pieds nus caressent son dos alors que ses mains continuent à se perdre dans sa chevelure. Elle le voulait ce baiser et y met toute son énergie, tout son coeur. C’est quand l’une de ses mains a l’envie de s’aventurer sous son marcel qu’elle réalise. « Non. Non. » Il est temps de retirer le bandeau et revenir à la réalité. Liza veut être loin de lui, loin de toute convoitise. « C’est tout sauf le respect du code de l’amitié. » Elle ne s’est toujours pas remise de ces précieuses secondes. Elle en veut plus, elle désire Noah comme jamais. Il faut pourtant refouler toute cette attirance qui va contre à l’amitié. C’est ce qu’ils sont, des amis.



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mer 22 Mar - 18:19

Christian Grey bis… Un surnom qui le fait sourire, mais il ne s’identifie pas au personnage. Il n’a pas lu les livres, mais il en a longuement entendu parler. Le fait est que ça a été un réel succès. Un phénomène. Le sadomasochisme ne l’attire pas. Noah est beaucoup trop classique, trop romantique, passionné, mais pas dans ce sens-là. La brutalité, ce n’est pas du tout son truc. Il doit cependant bien admettre que lui cacher la vue de la sorte est un véritable plaisir, tout comme caresser sa peau avec un glaçon. Technique déjà utilisée, qu’il apprécie, qu’il sait agréable, mais avec elle, c’est encore différent. C’est plus intense. Son cœur ne cesse de battre, un peu plus fort lorsqu’elle lui demande de continuer, chose qu’il fait sans se faire attendre. Ce contact, il sait d’avance qu’il va avoir du mal à s’en passer, tout comme ses doigts fins qui caressent ses cheveux, les tire, lui faisant comprendre qu’il est sur la bonne voie. Il arrive en bas de sa poitrine, tombe sur la couleur de son soutien-gorge qu’il ne voit pas en sa totalité. Il aurait pu, si elle ne l’avait pas surpris avec sa demande. Très vite, il abandonne son top pour planter ses yeux sur son visage. Son corps est seulement à quelques centimètres du sien, son souffle fait voler quelques mèches de ses cheveux, tandis que le sien effleure sa peau. C’est tellement bon de la sentir si proche. Tellement bon d’entendre sa demande. Elle lui permet une proximité qu’ils n’ont encore jamais eue et Noah ne le réalise pas vraiment. Tout s’enchaîne si vite. Ses lèvres viennent épouser les siennes pour en finir avec cette attente infernale. Douze ans. Voilà tout ce qu’il a entendu pour sentir sa bouche se presser contre la sienne. La main de Noah se perd sur sa nuque où il appuie ses doigts, l’obligeant à rester au plus près de lui, à prolonger ce baiser qui a de l’importance. Ce n’est pas seulement un simple geste pour l’aider à se détendre, non. C’est bien plus que ça pour lui. Ses sentiments n’en sont que plus forts encore. Le moment s’arrête un peu trop vite à son goût et il n’a qu’une seule envie, c’est d’y retourner. Un baiser. Il pensait que ça pourrait être suffisant, que ce serait mieux que rien, mais Noah, il veut bien plus que ça. Impossible de reprendre le cours de sa vie et la voir flirter avec d’autres, de l’imaginer embrasser quelqu’un de la sorte, avec cette force identique. Et dire qu’à la base, il pensait seulement continuer son ascension, lui faire un peu plaisir, aussi. Penser à elle avant tout. Noah avait son idée en tête. L’homme pose ses doigts sur ses lèvres et s’éloigne de quelques pas. Il penche la tête, souffle un coup pour se reprendre. Il essaie, vraiment, de reposer les pieds sur Terre, mais c’est peine perdue. Cette scène tourne en boucle dans son esprit, comme on rembobine plusieurs fois une scène fétiche d’un film, ou une chanson qu’on repasse indéfiniment, jusqu’à connaître les paroles sur le bout des doigts, jusqu’à parfois sans lasser. Mais ça, impossible que ça arrive. « Au diable le code de l’amitié. » dit-il, en secouant la tête. « Tu as aimé ce qui vient de se passer. Tu as aimé. » lâche-t-il, impulsif. Peut-être bien qu’il regrettera amèrement ses propos par la suite, mais ces mots, il les pense tellement qu’ils sortent. Il se rapproche de nouveau, pose ses mains sur ses cuisses qu’il écarte pour se positionner entre ses jambes. « Tu as aimé ce glaçon qui glissait sur ta peau, qui fondait dessus tant ton corps se réchauffait. » Noah, il veut bien plus que ça. Il est maladroit, certainement et ficher en l’air leur amitié est bien la dernière chose qu’il souhaite. Qu’ils prennent de la distance à cause de ses aveux, mais il est lancé, si bien qu’il ne peut plus s’arrêter. Avec tendresse, il effleure sa joue du bout de son nez, puis vient titiller son oreille qu’il tire sensuellement, avec envie. Ses lèvres descendent le long de son cou. « Ne me repousse pas. » la supplie-t-il, alors qu’il dépose quelques baisers tout le long, jusqu’à son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Jeu 23 Mar - 10:28


Les plus beaux moments
sont ceux qu'on passe ensemble  

Noah && Liza.


Liza essaie de revenir à la raison. Difficilement, à contre coeur. Cette amitié sera totalement chamboulée quoiqu’il arrive, Elle ne comprends pas ce qu’il souhaite. Noah a répondu à sa demande sans une once d’hésitation. Liza est déjà en manque de ses lèvres, de ses doigts sur son corps. Elle voudrait être gourmande, faire plus. Toutes les conditions sont présentes pour que tout se passe sans encombre. A cette heure, les environs étaient uniquement occupés par les animaux nocturnes. Cody se situe à quelques kilomètres. Personne s’aventure ici. Leur maisonnette est coupée du monde extérieur. Liza pourrait fermer les yeux et écouter son coeur. Se donner à Noah comme elle le désire depuis des années. cependant, elle ne réussira pas à regarder Noah sans penser à cette nuit. Ils ne pourraient pas se relever et préserver leur amitié. Noah s’éloigne de quelques pas. Il est frustré par sa volonté de stopper ce petit jeu qui a mal tourné. Liza est assez surprise de sa réaction. « Oui, j’ai aimé mais j’aimerais surtout ne pas te perdre à cause de ça ! » C’est peine perdu. Tout s’est effondré en cinq minutes. Comment ne pourrait-elle pas être énervée de l’apercevoir avec une de ses conquêtes. L’image de son meilleur ami entrain de la toucher, l’embrasser, la rassurer.. les disputes seront multipliées par dix. Et surtout, elle en voudrait toujours plus. Son attirance pour Noah sera plus grande, Elle ne veut pas être son passe temps de la soirée. Noah ne la considérerait pas ainsi mais, elle ne demeure pas comme celles qu’il rencontre dans un bar. Il se rapproche dangereusement de la jeune femme, beaucoup trop proche. Cela devient comme un réflexe. Ses jambes s’enroulent lentement autour de sa taille. Elle ne veut pas fuir, loin de là. Prise entre la raison et l’envie. Elle succombe sous son emprise. Comment pourrait-elle repousser cet homme alors qu’elle en rêve depuis le lycée. Sa respiration devient irrégulière, à nouveau. Elle ne peut résister à sa demande. Son coeur bat de plus en plus fort en entendant ces mots. Il a envie d’elle, de sa meilleure amie. « Je ne suis pas ces filles qui acceptent pour quelques heures.. » murmure-t-elle à son oreille avec difficulté. Sa respiration ne réussit pas à se remettre de tous ces contacts physiques avec Noah. Liza ne retient pas son désir, fatiguée de l’avoir caché plus d’une décennie. Ils ne peuvent plus aggraver leur cas. « Qu’est-ce que tu veux, Noah ? » Ajoute-t-elle alors que ses lèvres parcourent délicatement le cou du jeune homme. Si Liza se lève du comptoir, quelque chose sera perdu entre eux. Si elle écoute son coeur, ils briseront ce lien amical pour toujours. Dans les deux situations, il est trop tard. Dans l’attente de sa réponse, Liza glisse ses doigts sous son marcel. Ils viennent caresser son dos et l’obligent à coller complètement sa taille contre la sienne. Elle le veut, elle le désire. Douze années qu’elle attend ce contact contre sa peau, ses lèvres contre les siennes; ces baisers dont seul Noah peut véritablement combler la passion.




In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Jeu 23 Mar - 13:18

Le perdre ? C’est bien à cause de ça qu’il n’a jamais rien dit durant toutes ces années, alors il comprend ce qu’elle veut dire par là. Il comprend son inquiétude. Et il sait que ce sera difficile de redescendre de son côté après cette proximité qu’ils ont eue, cette distance qui est de nouveau inexistante entre eux. Mais il est au moins soulagé de ne pas se tromper sur une chose : elle a aimé ce moment particulier qu’il prolonge en écartant son pull de son épaule qu’il embrasse à même la peau. Noah a envie, besoin de la sentir. Toucher ce corps dont il ne peut définitivement plus se passer. « Je sais tout ça… » répond-il, dans un souffle. Il n’a jamais considéré Elizabeth comme étant une « fille facile ». Et quand bien même elle profiterait un peu, ça ne lui viendrait jamais à l’idée de le penser. C’est une femme respectable et il interdit quiconque de balancer des choses négatives à son sujet. Comme chacun, comme lui, elle a des défauts, mais c’est ce qui fait son charme, sa personnalité. Elle mérite d’être connue, qu’on s’attarde sur elle. Elizabeth vaut le détour et Noah se sent chanceux de faire partie de sa vie. Chanceux d’avoir été celui désigné par l’école pour l’aider à se faire une place au sein de leur ancien établissement. L’école, ça n’a jamais été son truc, mais ça lui a apporté énormément. Noah penche la tête sur le côté afin de lui faciliter l’accès à son cou. Il ferme les yeux, profite de ses baisers, tandis que le rythme de son cœur s’accélère, que son souffle devient plus rapide. « Ce que je veux ? » répète-t-il, comme s’il en avait besoin pour percuter. Son corps soudainement collé contre le sien lui fait ouvrir les yeux. Il sait qu’elle peut sentir tout le désir qu’il a pour elle : son corps réagit à la moindre de ses caresses. Ce n’est pas la première fois que ça arrive, mais si auparavant, il trouvait toujours un moyen de le cacher, il lui est impossible de se défiler à l’instant. « Je te veux toi. » Noah se tend en sentant ses doigts glisser sur sa peau. Il s’autorise à capturer le bas de son pull et le retirer, avant de le jeter quelque part dans la pièce, sans y prêter attention. « De toutes les manières possibles et inimaginables. » Depuis tellement longtemps. Noah se dévoile, tout en la dévisageant. Il pose son index sur ses joues, le glisse sur son nez, ses lèvres, son menton, puis sur son cou et baisse son regard sur son buste. Cette poitrine enfermée dans un soutien-gorge noir. Liza est magnifique. Belle. « Et pas seulement pour quelques heures. » avoue-t-il, enfin. Avant qu’elle n’ait le temps de lui répondre, il presse ses lèvres contre les siennes. Un baiser intense, mais court, qui ne dure pas plus de deux secondes. Son seul but : la faire taire. Front appuyé contre le sien, il se perd dans ses pensées. Il n’en peut plus de faire comme si tout allait bien, prendre sur lui en la voyant flirter avec d’autres, en les laissant s’approcher comme si tout ça ne l’atteignait pas. Mais il a conscience aussi qu’il est en train de foutre en l’air leur amitié. Noah n’est pas parfait. Il n’a rien à lui offrir. A côté d’elle, il ne vaut pas grand-chose et c’est cette réalité qui le pousse à caresser sa joue et à s’éloigner de quelques pas du comptoir. « J’ai complètement déconné. Je voulais juste te détendre un peu. » lâche-t-il, alors que tout ce qu’il aimerait lui dire, c’est qu’il l’a dans la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Jeu 23 Mar - 15:16


Les plus beaux moments
sont ceux qu'on passe ensemble  

Noah && Liza.


Son souffle lui prodigue des frissons dans le corps. Il lui dit qu’il la désire et Liza intensifie ses baisers. Ils s’étaient déjà enlacés mais, sans montrer autant de désirs ni de sensualité. Elle avait rêvé de cette scène des centaines de fois. Noah lui disant qu’il ne souhaitait plus ces nuits inutiles et lui être exclusif. Oublier toutes ces disputes à ce sujet et ne penser qu’à eux, construire un avenir ensemble. Liza l’aide alors à retirer son pull, l’envie sans plus attendre que ses mains parcourent de nouveau son corps sans avoir d’obstacle. Son visage est si près du sien. Il prendre quelques seconde pour l’observer. Ses yeux se focalisent sur les lèvres de Noah. Elle veut replonger dans un baiser encore et toujours plus fort que les précédents. Elle veut lui prouver que toutes ces femmes ne sont rien. Et pourtant, il s’éloigne. A son tour de réaliser que tout ceci est folie. Mais c’est déjà trop tard. Il voulait « seulement » la détendre. Autant jouer aux échecs ou aux petits chevaux pour ça, non ? « Bah c’est bien joué. » Elle est énervée contre lui. Il s’est livré sur ses désirs et n’assume pas. « Tu ne pensais pas ce que tu viens de dire, hein ? T’es un bon acteur. » Liza se retire du comptoir et attrape son pull. Elle a tellement chaud à cet instant qu’il serait inutile de le remettre. Elle a tellement honte de s’être emporté dans ce jeu. Il est hors de question de rester en sous vêtement devant lui. « Parce que là, je vois pas comment on pourrait faire pire. » Cette amitié est totalement brisée. Comment pourraient-ils se relever après une telle soirée ? « C’est toi la cause de mon blocage, Noah ! » Avoue-t-elle enfin. Il n’y a plus rien à perdre à présent. Autant lui dire une bonne fois pour toute. « Et je commence à en avoir vraiment assez. » Elle attrape ensuite son manteau pour aller prendre l’air autour de la maisonnette. L’idée de rentrer chez elle ne lui traverse pas l’esprit puisqu’elle est arrivée ici avec lui. Il faut parfois utiliser le silence pour apaiser ses pensées. A présent, même ce petit coin éloigné de tout serait synonyme de conflit. Ils ont déjà eu des différends mais rien de comparable à cette soirée. Il va falloir vivre avec ce mauvais souvenirs. Liza prend de grandes aspirations pou éviter que les pleurs apparaissent. Pourtant, elle ne peut aller contre tout ce qu’elle garde au fond depuis douze ans. Tous ces non-dits qui la tuent à petit feu. C’est alors que la jeune femme entend un grognement à quelques mètres. Si on habite dans le Wyoming, il est reconnaissable entre mille. Même Liza ne peut se tromper sur l’animal. Un ourson se situe sur sa droite, à seulement une dizaine de mètres. Les touristes seraient en admiration devant l’animal, tout comme Liza la première fois qu’elle en avait aperçu un dans la nature. Cependant, il y a forcément la mère dans les alentours. Un ourson ne peut être seul. « Noah… » dit-elle sans grande conviction. S’il y a bien une créature que Liza adore, c’est les ours bruns.. mais en photo c’est beaucoup mieux. Elle reste figée face à l’animal qui ne semble pas être dérangé par sa présence. Ici, les animaux ne sont pas effrayés par l’Homme. Liza a surtout peur de voir la maman. L’ourson reste là, il s’assoit comme s’il était chez lui. « écoute, t’es mignon, probablement la plus belle peluche vivante que j’ai vu mais, je vais te laisser, ok ? » Quand elle fait un pas en arrière, il la suit. Liza voudrait seulement faire demi-tour et courir le plus vite possible vers la maison. Malheureusement, c’est bien la chose à éviter. Chaque mouvement brusque est un énorme risque.





In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Sam 25 Mar - 21:37

Bien sûr que non, il ne pense pas un traître mot de ce qu’il vient de dire. Il l’aime, sa Liza. A en crever. Et il sait qu’il vient de déconner, alors quand elle se rhabille, qu’elle lui balance l’objet de son blocage, Noah entrouvre la bouche, figé sur place, sans penser à la retenir. Il ne comprend pas bien ce qu’elle a voulu dire par là, peine à savoir ce qu’elle ressent au fond de son cœur, parce qu’ils n’ont jamais réellement mis les mots sur ce qu’ils étaient l’un pour l’autre. Du côté de Noah, à part se taire et tourner autour du pot, il ne sait pas faire grand-chose. Le cow-boy tourne en rond dans le séjour, passe sa main sur sa nuque, paniqué à l’idée de la perdre. Et c’est bien ce qui est en train de se passer, là. Elle lui échappe des mains. Il craint que ce soit définitif. Le soulagement s’empare de lui quand il entend son prénom : peut-être que finalement, il a une chance de se racheter. Il ne perd pas une seconde de plus, presse le pas vers l’extérieur de la maisonnette. « Elsy. » dit-il, avec ce surnom qu’il aime tant, avant de se stopper net en apercevant l’ourson. Ce n’est pas la première fois qu’il en voit un, à la différence qu’il n’était finalement pas aussi proche. Il sait que si le nounours se trouve là, la maman ne doit pas être bien loin et c’est ce qui l’inquiète le plus. « Continue de parler et regarde moi. Calme-toi. » Noah fait un pas vers elle, doucement et lentement, attrape sa main dans la sienne. Son regard cherche celui de la femme qu’il aime, évite celui de l’animal avec calme. Il sait que trop bien que l’animal peut se sentir attaqué, mais à en voir la façon dont il se comporte, ce dernier cherche seulement à savoir à qui il a affaire et il doit bien sentir au son de leurs voix, qu’ils ne sont pas des proies, qu’ils ne veulent pas le blesser et qu’ils sont humains. « Recule, doucement. » dit-il, en tirant sur sa main. Il fait un pas à reculons, puis deux, jusqu’à le pas de la porte. L’ourson les suit, mais s’arrête pour se focaliser sur un papillon qui vient lui chatouiller le nez. Noah en profite pour attirer Elizabeth a l’intérieur et referme derrière eux, bloquant l’accès à Elizabeth au salon avec sa main qui vient s’abattre sur la porte. Il ne s’était pas rendu compte que sa respiration s’était presque arrêtée, mais le comprend maintenant qu’il reprend son souffle. Il a eu peur, pour elle, pour sa vie, qu’elle soit blessée. « Je t’aime, nom de Dieu. Je t’aime. » lâche-t-il, enfin. La cause : l’adrénaline, la crainte. Tout le pousse à mettre un terme à ces années de silence. « Je t’aime. » répète-t-il. « Mais je n’ai absolument rien à t’offrir. Rien. Regarde-toi. Tu es parfaite, Elizabeth. Sur toute la ligne. Tu réussis tout ce que tu entreprends. Tout ce que tu touches vaut de l’or et… » Il frappe un coup contre la porte, lâche ses nerfs dessus. « J’ai eu peur, merde. » dit-il, en faisant référence à l’ourson. Il n’a jamais peur pour sa vie à lui. La nature, il sait comment la prendre, comment la gérer. Il connait Cody comme sa poche, mais aussi les animaux qui peuvent s’y trouver. Sauf que lorsque c’est sa meilleure amie qui est confrontée à ça, Noah, ça l’effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mar 28 Mar - 0:03


Les plus beaux moments
sont ceux qu'on passe ensemble  

Noah && Liza.


L’ourson ne semble pas être dérangé par sa présence. Il l’observe sans montrer d’agressivité. Liza tente de faire quelques pas en arrière mais, l’animal la suit avant de se mettre sur deux pattes. Il hume l’environnement et l’odeur assez atypique de l’Homme. Curiosité l’obligeant à suivre la jeune Warrens. Tout le monde en ville connait les précautions si un ours se trouve en face. Aucune mouvement brusque dans les gestes ou la voix. Elle ne se retourne pas en entendant Noah dans les parages. Bien trop focalisée sur le nounours qui suit ses moindres pas. « Comment veux-tu que je reste calme avec Paddington à cinq mètres ? » Sa voix est loin d’etre sereine mais, l’occupant des lieux ne s’est pas senti offusqué. Elle sent alors la main de Noah qui cherche la sienne. L’autre s’agrippe au bras de son meilleur ami. Il suffit que l’animal s’approche encore et que par malheur sa mère assiste à la scène.. Liza retient sa respiration tout en suivant le pas de Noah. L’espoir que ce silence ne soit pas effacé par un grognement plus grave. Les doigts s’enfoncent un peu plus dans son bras jusqu’à ce que l’ourson trouve une nouvelle distraction. Ils rejoignent alors l’intérieur de la maisonnette sans encombre. Le rythme cardiaque reste élevé sous l’adrénaline. « Merci » réussit-elle à dire sous le choc. Liza avait déjà observé une famille d’ours avec lui il y a des années mais, à des centaines de mètres en hauteur. Noah sort alors les trois mots. Ceux tant désirés depuis plus d’une décennie. Il ne lui laisse pas le temps de répondre et continue sur sa lancée. Il donne un coup dans la porte et Liza a le réflexe de poser les mains sur son visage pour le calmer. Il ne manquerait plus que la maman ours ait entendu le bruit. « Je ne veux que toi, Noah » La sincérité peut se lire dans ses yeux. Peu importe de ce qu’il touche tous les mois, de sa situation professionnelle.. « Je veux seulement ta présence et ton amour. » Il a une nouvelle fois prouvé qu’il tient à elle ce soir. Combien de personnes auraient pu faire autant ? « Je t’aime.. pour ce que tu es. C’est le plus important non ? » Ils ont un caractère et un mode de vie différents mais le respect est présent entre eux. C’est justement ce qui ne fonctionnait pas avec les anciens prétendants, ils ne ressemblaient pas à Noah. Elle admire cet homme pour sa gentillesse et son courage. Malgré des différends et les disputes, ils ne peuvent se passer de l’autre. Liza pose ses lèvres contre les siennes un bref instant. Elle veut le rassurer, comme à son habitude quand il est sur les nerfs. « Il vaudrait mieux garder cela pour nous, tu ne crois pas ? Enfin, que ça ne se sache pas tout de suite. » Ajoute-t-elle avant de réaliser les commérages et conflits en jeu. Les familles risquent de ne pas apprécier ce rapprochement. « Un visage pâle et une peau rouge.. » Liza grimace avec une légère exagération pour essayer de le calmer définitivement.




In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mar 28 Mar - 1:33

Noah ne réalise pas ce qui est en train de se passer, ce qu’elle avance. Elle ne veut que lui. Comment a-t-il pu ne pas comprendre ? Il est passé à côté de quelque chose durant toutes ces années, s’est mis des œillères. Il s’est tellement senti en-dessous de tout qu’il lui était impossible de se rendre compte des sentiments de sa meilleure amie, pour lui. Ils sont aussi forts que les siens. Sa présence, son amour, elle a déjà tout ça et depuis un bon moment, mais il trouve ça utopique. Il aimerait bien plus que ça, lui. Noah voit plus grand. Il aimerait être apte à lui offrir monts et merveilles, avoir plus de moyen et il a un petit côté macho qui ne cesse de lui souffler que la personne qui est capable de subvenir le mieux aux besoins d’une vie à deux, c’est elle, pas lui, chose qui le place en-dessous de tout, encore une fois. « Non. Oui. » Perdu, il accueille son baiser bien trop court à son goût. « Je ne sais pas. » Bien sûr que c’est important, mais ce n’est pas suffisant aux yeux de Noah. Il est cependant terriblement touché par les trois mots, huit lettres qu’elle a prononcées, qu’il ne s’attendait pas à recevoir, qu’il ne pense pas mériter. En douceur, il récupère la main d’Elizabeth et dépose un baiser au creux de celle-ci. Cette proximité entre eux, cette relation qui s’offre à lui, il en a tellement rêvé et maintenant qu’il touche ce rêve du bout des doigts, Noah est incapable de le saisir. « Liza… » commence-t-il, en hochant la tête. Garder les choses pour eux, c’est une bonne idée. Après tout, ils l’ont fait durant douze ans, alors un peu plus, ça ne peut pas leur faire de mal. Pourtant, ça le vexe qu’elle souhaite cacher leur relation, ne pas assumer aux yeux des autres pour préserver la réputation des deux familles. Si les deux Chefs apprenaient ce qui se trame entre leurs enfants, ils ne cautionneraient pas. Déjà qu’Aidan a été une déception pour les Barnes, Noah risque, à son tour, de les décevoir. L’imaginer lui fait mal. Ses parents, il les aime par-dessus tout. Ils ne sont pas parfaits, mais ils ont été là pour lui. « Je suis dingue de toi, c’est un fait. Depuis que j’ai croisé ton regard la première fois. Tu étais si différente. » Ce souvenir de leur rencontre est intact dans sa mémoire. Il pourrait lui dire la couleur de ses vêtements, sa coupe de cheveux, décrire parfaitement les mots qu’elle a soufflés, ses gestes maladroits. Ce moment a été important dans sa vie, dans son cœur. « Ce que je ressens, là. » Il pose sa main sur son cœur, afin qu’elle sente les battements de ce dernier qui sont irréguliers. « C’est fort. Le temps n’a fait qu’augmenter l’intensité de… de tout ça. » Il passe sa main dans sa chevelure brune. « Mais c’est important pour moi de savoir que je peux t’offrir plus que ça, que je peux subvenir à tes besoins, aux nôtres. Et pour le moment, ce n’est pas le cas. » Tendrement, il dépose un baiser sur ses lèvres, très court, qui est en phase avec la peine qu’il provoque. « On a attendu douze ans, on peut bien attendre encore un peu. » Il lui en demande beaucoup, il en a conscience et peut-être qu’elle ne souhaitera pas attendre, qu’elle essaiera de le convaincre, ou qu’elle s’emportera. Il essaie de déchiffrer, mais ce moment est tellement particulier qu’il ne sait pas à quoi s’attendre. « Laisse-moi le temps de construire quelque chose. J’ai besoin de me prouver à moi-même que je vaux quelque chose, que je te mérite et pour l’instant… Je ne le crois pas. » Ca lui fend le cœur de lui confier ça, mais il le pense. S’il ne s’est jamais ouvert à Liza, c’est parce qu’il ne souhaitait pas briser leur amitié, mais aussi et surtout parce qu’il manque d’estime de lui, qu’il ne pense pas avoir les éléments en main pour la rendre heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mar 28 Mar - 10:37


Les plus beaux moments
sont ceux qu'on passe ensemble  

Noah && Liza.


Elle ne comprend pas son point de vue. Comment peut-il tenir autant à Liza et lui proposer de patienter encore un certain temps. Cela ne serait pas en semaine mais, en année. L’amérindienne lui avait déjà dit à plusieurs reprises, comme une meilleure amie devrait le faire, qu’il n’est pas plus stupide qu’un autre. « En quoi es-tu incapable, Noah ? Tu as crée ta société avec ton frère, tu ne te drogues pas, tu n’as pas de pension alimentaire à payer pour te freiner dans des projets, tu n’es pas handicapé ou je ne sais quoi..  en quoi ta vie est un échec ? » Il a jamais eu de gros soucis de santé pour se remettre en question. Il n’est pas seul mais, entouré d’amour avec sa famille et les amis. Il a aucune dette aujourd’hui à rembourser. Il est jamais a découvert en ayant un mode de vie serein.. Si c’est le mode de vie de Liza qui est un frein, c’est plutôt à elle de s’adapter. Est-elle capable de se satisfaire de ses parts d’actionnaires dans l’entreprise ? Amplement. Par contre, elle gagnera forcément plus que lui sans même lever le petit doigt. « Tu veux faire concurrence à Warrens, une entreprise qui vaut des millions de dollars ? Il te faudrait plus d’une vie pour ça. A moins que tu achètes un terrain et qu’il y ait du pétrole en dessous, ce que j’en doute, c’est impossible. » Tout cet argent reste sur un compte en banque depuis des années. L’entreprise croit et les parts rapportent toujours plus chaque année. Le chiffre lui est même inconnu. « Le mérite ne s’achète pas. Que veux-tu de plus qu’une personne qui t’aime, un métier plaisant, une bonne santé, des amis et une famille ? » Il serait prêt à patienter avant de se lancer dans cette relation ? Liza n’aurait pas la patience. « Cela signifie que tu souhaites attendre encore des années ? C’est complètement surréaliste. Et pendant ce temps-là, on joue encore au jeu des jalousies inutiles ? » Sa réflexion lui semble totalement insensée. Liza cherche alors ce qui pourrait combler ce vide. Elle s’écarte de Noah dans le but d’avoir une illumination. Il suffit d’observer la pièce pour comprendre. « Ton envie d’avoir un ranch ? Et bien, qu’on le fasse ensemble. Je t’aide pour l’achat d’un terrain qui doit être de 250 000 dollars grand maximum dans le coin, plus le permis de construire.. » Liza n’aurait qu’à lui faire un chèque mais elle évite de lui émettre cette idée. Elle économise depuis l’adolescence pour s’acheter une vieille ford mustang. L’argent est déjà sur le compte banque. Il y a aussi assez pour un bien immobilier. Liza s’est toujours convaincue qu’à ses quarante ans, elle aurait une maison secondaire à Santa Monica. Elle n’a jamais franchi le pas car celle de ses parents lui convient parfaitement. Si Noah souhaite construire son propre ranch, cela prendrait déjà des années. Autant commencer le plus tôt possible. « Tu connais le crowdfunding ? Si on y ajoute du caritatif tu les auras facilement les sous. C’est mon domaine, non ? » Liza voit toujours son métier comme un jeu. Il faut attirer, plaire grâce aux mots. Ces nouveaux outils ne doivent pas parler à Noah. Pourtant, énormément de commerces en Californie voient le jour grâce à ce système. « t’aimes les gamins. Pourquoi ne pas créer un coin dans le ranch pour les autistes en leur offrant une thérapie avec les chevaux ? » Quand Liza part loin, on ne peut plus l’arrêter. Grâce à l’argent récolté, il pourrait se payer au moins le terrain. Tout dépend de la communication lancée derrière le projet. « Tu n’as pas plus de cinq cents mille dollars dans ta poche. Il faut avancer petit à petit et pourquoi ne veux-tu pas mon aide ? » Il pourrait compter sur ses frères dans ce projet, ainsi que ses parents et ses amis. « Tu ne peux pas faire ça tout seul. » Elle souhaite le voir réaliser ce projet qui lui tient à coeur. Si Noah accepte son aide, Liza serait tout à fait apte à abandonner ses responsabilités chez Warrens. Elle irait pour les réunions du directoire mais, la majeure partie de son emploi du temps se focaliserait sur son entreprise à Cody et le ranch. Non pas uniquement pour Noah mais, cette cause lui tiendrait à coeur.



In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mar 28 Mar - 12:16

Cette société, il en est ravi : il exerce l’une de ses plus grandes passions à travers le tourisme. Rencontrer des personnes, leur faire découvrir Cody, les aider à monter à cheval. Il est sociable, Noah et il est là son point fort. Le contact humain. C’est là où il excelle. La technologie, il a beaucoup de mal. Evoluer avec son temps, avec les nouveaux dispositifs, Noah n’y arrive pas. Il n’est pas moderne pour un sou, si bien qu’il a l’impression, parfois, d’être un véritable boulet. « Tu parles de cette société où la gestion est gérée par Caleb ? La com, c’est lui aussi. Je suis incapable de passer deux minutes sur Internet sans demander de l’aide. » Les ordinateurs, ça l’énerve. Il n’a aucune patience avec ces engins. Le téléphone, il arrive encore à répondre, se montre naturel à l’appareil et prend les réservations sur agenda. Il ignore si Caleb fait un double boulot en les saisissant une deuxième fois sur informatique. « Je me contente de faire parler les gens en ville, de placarder des affiches, des excursions et des boxes. Un boulot que pourrait faire n’importe qui. » Il aimerait être plus débrouillard à ce niveau, retirer un poids à son frère, qui, il le pense, fait plus qu’il ne devrait le faire. Noah n’a tout simplement pas l’impression que cette société est la sienne, de toujours se laisser emporter par les autres. Noah se laisse tomber sur le canapé, passe sa main sur son front. C’est la première fois qu’il parle de ses ressentis, de ce qu’il pense réellement de lui et s’il a conscience de ne pas être quelqu’un de mauvais, Noah sait qu’il n’a rien à envier. « Dis pas de bêtises. Je n’en voudrais pour rien au monde. » Ca ne lui plairait absolument pas. « Et toi, tu veux qu’on se mette ensemble et qu’on le cache à tout le monde ? Tu ne penses pas que c’est aussi débile comme idée ? » Faire comme si de rien n’était, jouer sur les apparences pour que personne ne se doute que leur relation a évolué vers autre chose de plus concret. « Et quoi, je continue à draguer les petites minettes du quartier pour ne pas mettre la puce à l’oreille ? » Ce qu’il serait capable de faire pour lui montrer que toute cette situation lui déplaît, qu’elle n’est pas plus intelligente que ce qu’il propose. Et puis, après tout, il faut bien être crédible aux yeux de tous, non ?

A sa proposition, Noah détourne son regard, mal à l’aise. Dès qu’il est question d’argent, de son aide financière, il y a toujours un malaise qui flotte. Noah a sa fierté et il a été habitué à travailler pour avoir ce qu’il désirait. Cette solution de facilité, venant de la femme qu’il aime, lui fait juste comprendre qu’il ne peut pas y arriver seul. « 250 000 dollars… De ta bouche, c’est tellement… pauvre ! » Alors que pour lui, c’est une somme colossale. C’est dans ce genre de situation qu’il voit un gouffre entre eux. Il se sent dépassé par cette discussion, pas les issues qu’elle lui propose, par ce mot bizarre qui ne lui dit absolument rien. « Arrête. Arrête ce que tu es en train de faire. » dit-il, en se levant subitement. Il tourne en rond, sent son sang ne faire qu’un tour. Elle est dans son truc, est optimiste là où lui n’est pas, mais il a ses raisons. « Je ne viens pas de ton monde où l’argent tombe en claquant des doigts. » Ca semble si facile pour elle. Noah s’arrête, s’appuie sur le dossier du canapé sur lequel ses doigts s’accrochent. « Le ranch, c’est un rêve, Liza. Ca ne se réalisera jamais, mets-toi ça dans la tête. » Et ça fait mal de l’admettre. Ce projet, il y tient réellement, mais à un moment, il faut bien qu’il garde les pieds sur Terre. « Je ne veux pas de ton argent, ni celui des Warrens, ni de personne. Tu crois que je ne peux pas y arriver seul ? Je te remercie pour ta franchise et tu veux un scoop ? Tu as parfaitement raison. De toute façon il est clair que je ne peux rien faire seul. Maintenant fous-moi la paix avec ça. » lâche-t-il, agacé par ce sujet sur lequel il ne souhaite plus s’attarder. C’est un rêve irréalisable, il l’a compris.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la tribu
avatar

Arrivée le : 11/02/2017
Messages : 387
Avatar : Jana Kramer
Crédits : Izzy (avatar)
Points : 0
DC : Aidan Barnes et Madison Stone

Age : Vingt-huit ans
Statut : Célibataire depuis peu. Elle n'attend plus rien de l'amour. Son coeur est occupé depuis une décennie par le meilleur ami.
Occupation : Après l'université, elle s'est lancée dans la gestion d'une agence événementielle.
Ton vote : Malgré le fait qu'elle aime cet endroit et ses habitants, elle vote démocrate. Le port d'arme, l'avortement.. ce n'est du tout ses idéaux.
Quartier : Un studio sur Sheridan Avenue
Post-it :

RPs : Noah - Jon - La bande - Intrigue -

✘ Appeler Noah.
✔ Se mettre à jour sur TWD
✘ Trouver la robe rouge parfaite
✘ Terminer le livre Silmarillion
✔ Acheter du maquillage
✔ Acheter les billets d'avion
✘ Ranger l'appartement
✔ Acheter un cadeau pour Jon


☼ MORE ABOUT ME
My loves, my troubles :

MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   Mar 28 Mar - 15:16


Les plus beaux moments
sont ceux qu'on passe ensemble  

Noah && Liza.


« Bien sur que non, Noah. Ce que tu fais n’est pas à la portée de tout le monde ! C’est fou comment tu  te rabaisses. Tu sais, les excursions que vous faites, vous avez d’immenses responsabilités. » Comme cette nuit, une mauvaise rencontre peut nuire à la réputation de leur société, même pire encore. Ils sont responsables des touristes et les chevaux peuvent être imprévisibles. Si un client se casse une jambe, ce sont eux qui doivent se charger des premiers secours. Elizabeth peut gérer un évènement de luxe à des centaines de milliers de dollars mais ce n’est pour autant qu’elle sait s’occuper d’une écurie ou d’un groupe dans la nature pendant plusieurs jours. Elle en aurait certainement marre d’ailleurs. Son silence, elle l’apprécie et discuter avec des inconnus pendant tout un séjour, elle en serait incapable. « Oh oui, c’est totalement comparable. » dit-elle sous le ton de l’ironie. « Je te proposais d’attendre quelques jours pour réfléchir à la manière de l’annoncer à nos parents, pas des années comme tu l’insinues. Mais vas-y, continue à draguer les blondasses au bar. » Tous les habitants se connaissent à Cody. Liza voyait déjà le vieux du bar annoncer à son père pour Noah et elle. Il faudrait juste être discret un petit moment avant que cette nouvelle se propage sans avoir allumer le feu.

Liza fait alors un léger calcul dans son esprit. Le terrain, le permis, les artisans, les animaux.. Noah semble totalement perdu par le cout de ce projet. Ce n’est pas l’achat d’un donut mais de plusieurs hectares ! « Bien sur que non. Je disais cela car c’est un ranch, pas un appartement de vingt mètres carré. » Liza a l’habitude de travailler avec de grosses sommes chez Warrens. L’argent a toujours fait partie de son monde et elle sait le maitriser. Liza peut dépenser sans compter pour le shopping mais, cela ne lui prend pas à chaque visite en Californie. Des femmes de son âge moins riches ne regardent plus les montants depuis un long moment. Elle énonçait ce prix car en Californie, le terrain serait dix fois plus cher, voir plus. C’est plutôt lui qui est déconnecté de la réalité en restant dans le défaitisme. « Les rêves sont faits pour être réalisé, Noah ! Celui-ci est possible si tu y crois vraiment. » Il a tous les outils pour qu’il se déroule sans encombre. « Non je ne te lacherai pas avec ça ! » Liza est beaucoup plus tenace quand ce genre de sujet est mis sur la table. Absolument rien peut aller contre son projet. Aucun enfant à charge, aucun prêt immobilier, un travail stable, des proches capables de l’aider quelques jours dans le mois pour les travaux, un prêt qui peut être accepté.. « C’est tellement un gros projet que tu ne peux pas faire seul ! Ce n’est pas péjoratif. Tu peux arrêter de voir noir tout le temps ? Tu as dit que tu voulais subvenir à nos besoins alors, comment fais-tu ? Quel est ton plan ? Tu as une solution et tu la rejettes. Tu as peur d’entreprendre et de prendre des risques. C’est ça ton problème. » Elle n’aime pas le voir aussi mou. Lui qui pourtant est débrouillard dans la vie. Pourquoi ce rêve le bloque autant ? S’il ne sait pas par où commencer, ses parents peuvent le guider. Caleb est là aussi s’il le souhaite. Sa famille possède un ranch. Ils savent comment tout se finance même s’il existe depuis plusieurs générations. De toute façon, Liza en est persuadée, elle lancera un crownfounding derrière son dos un jour où l’autre pour lui prouver que les gens croient en ce projet. A l’heure des élevages de masse, les américains souhaitent des agriculteurs de qualité. Des jeunes présents pour préserver leur histoire. « Le financement participatif peut venir t’aider à payer le permis de construire. Puis ensuite, je peux t’aider à monter ton dossier pour la banque. Les budgets prévisionnels, je connais parce que c’est mon métier. Tu devrais payer quelqu’un pour le faire alors qu’on peut s’en occuper tous les deux pendant quelques jours. Puis je peux me porter garant dans le dossier pour qu’il soit accepté sans aucun problème. Je payerai rien, juste une signature. Tu m’as dit que ton grand frère avait construit des puits et des écoles. Tu crois pas qu’il aimerait t’aider dans ce projet ? ça pourrait vous rapprocher. Tu connais tout le monde à Cody. Tu trouveras facilement des artisans.. Ce n’est pas seulement une écurie et une grange que tu construis mais, ton habitation rêvée, l’endroit que tu veux depuis toujours. C’est déjà énorme de franchir le pas et tout le monde sera heureux pour toi parce que tu y mettras tout ton coeur dans ce projet. Si les gens ne veulent pas t’aider, c’est leur décision mais, pourquoi ne laisses-tu pas les volontaires y participer ? » Liza en est convaincue, chaque pièce serait un souvenir. Ses amis y posent leur pierre, ainsi que sa famille. Ne serait-ce pas la beauté de ce ranch ? « Ce rêve, beaucoup le font mais, toi, tu peux le réaliser. Et tu fermes la porte à toutes ces propositions. Tu veux vivre avec des regrets, Noah ? » termine-t-elle avant de s’assoir dans le canapé et boire sa bière laissée à l’abandon depuis une trentaine de minutes




In a circle, in a hoop that never ends
Come run the hidden pine trails of the forest. Come taste the sunsweet berries of the Earth. Come roll in all the riches all around you and for once, never wonder what they're worth ©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quels sont les plus beaux Forums Forumactif?
» Les VIP / Qui sont-ils vraiment ?
» ceux qui n'aime pas les bOunty ne sont pas mes amis... = D
» Récupérer sont mot de passe
» Quels sont vos plugins pour Firefox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mila Hanska :: Version 3 :: Rps inachevés-